La téléportation entre les îles de l’océan Indien emporte la WebCup 2015

1
156

L’équipe Skynet et son projet Impulse Océan Indien a remporté la WebCup 2015 ce dimanche après-midi à Mamoudzou. Les wagons sous-marins de Luvi Ogilvy et les «soumavion» des Kyojins complètent le podium.

Le projet Impulse de l'équipe Skynet remporte la WebCup 2015
Le projet Impulse de l’équipe Skynet remporte la WebCup 2015

Alfayed, Nathalie, Salim et Marion ont soulevé la WebCup 2015. Ils ont été déclarés vainqueurs en début d’après-midi à Mamoudzou, à l’issue d’une compétition de 24 heures destinée à développer un site internet sur le thème des transports du futur entre les îles de notre région.

Avec comme nom d’équipe Skynet, ils avaient été les premiers à présenter leur travail devant le jury. En 24 heures, ils ont imaginé, «Impulse Océan Indien», un système de téléportation qui assure un transfert physique des voyageurs à partir de portes bien définies. «Nous avons mis en place un système de géolocalisation qui permet de trouver la porte la plus proche et nous proposons des packs en fonction de formules choisies, business ou tourisme», a expliqué Salim aux jurés.

Réservez votre téléportation avec Skynet !
Réservez votre téléportation avec Skynet !

Présentation du back-office, de technologies utilisées… et de la carte des «Télé-ports» que l’équipe a imaginés, le jury est conquis.
«Deux équipes nous ont mis en difficulté tant il a été difficile de les départager», indiquait Faouzat Mli, présidente du jury et par ailleurs, directrice du service informatique au conseil départemental.

Un réseau de transport sous-marin pour Luvi

La seconde place revient à une équipe pro, celle de l’agence de communication Luvi Ogilvy, dont un de ses membres a failli faire un malaise au moment du passage devant le jury… 24 heures de pression, sans manger, ça peut laisser des traces.

La 2e place pour Luvi dont les membres ont retrouvé un peu d'énergie au moment de la remise des récompenses
La 2e place pour Luvi dont les membres ont retrouvé un peu d’énergie au moment de la remise des récompenses

Leur projet s’appelle EWATERLINE, jeu de mots entre «water», «eau» en anglais et EWA, la compagnie aérienne «mahoraise» qui, dans leur scénario, est devenue en 2050 un acteur central du marché des transports dans la région ce qui lui a permis de mettre en œuvre une nouvelle technologie : des sortes pipelines sous-marins qui relient les îles entre-elles comme un métro dans les agglomérations.

«Des wagons modulables permettent de proposer énormément d’options, pour les trois catégories, tourisme, business ou fret», expliquent les membres de l’équipe.

Enfin, sur la 3e marche du podium, le projet de «soumavion», contraction entre sous-marin et avion, permet à l’équipe des Kyojins, de faire circuler leurs passagers sous les eaux ou dans les airs, en fonction des distances, pour relier des aéroports nouvelles générations.

Les 5 membres du jury : Yohann Desmyter, développeur, Yohann Girard, du centre universitaire, Faahimy Anlim, créateur de site, Faouzat Mli, directrice du service informatique du conseil départemental et Salim Mdéré, de l'IDOM
Les 5 membres du jury : Yohann Desmyter, développeur, Yohann Girard, du centre universitaire, Faahimy Anlim, créateur de site, Faouzat Mli, directrice du service informatique du conseil départemental et Salim Mdéré, de l’IDOM

Sortir des contraintes techniques

Bref, les équipes ont rivalisé d’inventivité pour répondre au défi posé, proposant des navires à moteur hybride Hydrogène/solaire pour ANM ou des avions futuristes pour B15.

«On est passé les voir dans la nuit, pour les inciter à se lâcher, à faire preuve de créativité. C’est aussi ça l’esprit de la Webcup, c’est se permettre de délirer. Les équipes ont encore trop tendance à se focaliser sur la technique», indique Feyçoil Mouhoussoune, le président du GEMTIC, le groupement des entreprises mahoraises des technologies de l’information (dont est membre le JDM) qui co-organisait l’événement.

Salim, un peu revigoré par la victoire de Skynet, son équipe, s’est dit simplement «très heureux», promettant de «représenter dignement Mayotte en fin d’année pour la WebCup océan Indien». Malheureusement, il est fort probable que les technologies de téléportation ne seront pas encore au point d’ici là.
RR
Le Journal de Mayotte

EWATERLINES, le projet commercial de Luvi qui n'oublie pas ses clients en participant à la WebCup
EWATERLINES, le projet commercial de Luvi qui n’oublie pas ses clients en participant à la WebCup
Le Soumavion des Kyojins
Le Soumavion des Kyojins

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here