Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Deux nouveaux magistrats à la Cour d’appel, alors que la délinquance à Mayotte augmente de 2,8% en 2016

Publié le lundi 13 février 2017 à 4:59
Aucun commentaire

L’audience solennelle de rentrée de la cour d’appel de La Réunion et Mayotte a été l’occasion pour le procureur général Claude Laplaud et la première présidente Gracieuse Lacoste de saluer l’installation de deux nouveaux magistrats, ce vendredi à Saint-Denis.

Audience solennelle à la Cour d'appel de La Réunion et Mayotte à Saint-Denis (Photo: JIR)

Audience solennelle à la Cour d’appel de La Réunion et Mayotte à Saint-Denis (Photo: JIR)

Promu hors hiérarchie, Bruno Vidon, jusqu’alors vice-président du tribunal de grande instance de Saint-Pierre, a été nommé président de chambre à Mamoudzou. «Je ne peux taire les éminentes qualités humaines autant que professionnelles de ce grand magistrat dont le départ de Saint-Pierre n’occasionne que des regrets», a indiqué le procureur général.
Bruno Vidon a assisté par visioconférence à l’audience depuis Mayotte, où il se trouve déjà.

À Saint-Denis, c’est la juge Maia Escrive qui a été nommée vice-présidente placée. La magistrate arrive tout droit de Paris où elle a passé ses sept premières années d’activité, d’abord comme juge placée, puis comme juge d’instruction. «Je remarque qu’elle arrive dans le cadre d’une promotion très rapide au 1er grade qui donne la mesure d’une belle réussite professionnelle», a souligné Claude Laplaud.

Cette audience solennelle a également été l’occasion de faire un bilan de l’activité. À Mayotte, le «bilan calamiteux» de 2015, avec ses 15 % de délinquance en plus, a laissé place à une année 2016 avec une hausse qui n’est plus que de 2,8 %. Le procureur général a réaffirmé être conscient des «conditions difficiles» dans lesquelles travaillent ses collègues et partenaires. Il a toutefois salué le renforcement des moyens, avec par exemple l’arrivée de personnels dans le cadre du Plan Mayotte Sécurité, la création d’une antenne du GIGN ou encore la création prochaine d’une brigade de protection de la jeunesse.

«Ces efforts conséquents du ministère de l’Intérieur doivent être complétés par des moyens nouveaux pour la justice». Face au nombre d’enquêtes financières en souffrance, au développement du trafic d’héroïne dans la région et à la menace terroriste, il réclame la création d’un service régional de police judiciaire.

Des expérimentations à La Réunion

Le magistrat a enfin présenté un nouveau dispositif inspiré des Canadiens, «la justice restaurative» visant à prévenir la récidive et aider les victimes. L’idée est d’arriver à une «authentique réparation» du préjudice en favorisant les échanges entre victimes et auteurs.

À ce jour, à La Réunion, quatre victimes ont pu s’entretenir avec des détenus dans le cadre d’une expérimentation. Prise de conscience de la gravité de leur acte, reconnaissance de la souffrance de la victime et enfin désir de réparer le préjudice, tels sont les effets attendus chez les auteurs.

Une autre expérience visant les délits correctionnels et les violences urbaines est en préparation à la prison de Domenjod à Saint-Denis. Déjà expérimentés en métropole, les «cercles de soutien et de responsabilité», qui visent à favoriser la réinsertion des récidivistes auteurs d’infractions sexuelles, pourraient aussi être mis en place.

RR
www.lejournaldemayotte.com
avec le JIR.

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
5:18 Mobilité : 200.000 billets aidés pour les ultramarins
4:54 Les rythmes scolaires en question, à Mayotte comme en métropole
4:00 Frédéric Tronel nouveau directeur du BRGM à Mayotte
HIER Quadruple évasion : le personnel de la prison obtient des mesures en urgence
HIER Coupure d’eau non prévue à Labattoir ce mercredi
HIER Collecte Corépile: les élèves de Chiconi 5, grands gagnants 2017, vont recevoir leur prix
HIER Pas de Journées Portes Ouvertes au BSMA cette année
HIER Pompiers de l’aéroport: le mouvement se poursuit avec une marche en Petite Terre ce mercredi matin
HIER Coupures d’eau à Mtsahara ce mercredi et Kani-Bé ce jeudi

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès
Jugement de fraude aux passeports : « Il faut mettre les points sur les ‘i’ et les barres aux ‘t’


PORTRAITS
Goula Goula: les vainqueurs de la WebCup 2017
WebCup : pas de doute, Mayotte dispose d’un vivier de geeks et de créateurs internet



Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL