Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Faits divers


« En remontant de plongée, le bateau avait disparu »

Publié le mardi 5 septembre 2017 à 8:43
Aucun commentaire

Un groupe emmené par le club de plongée Hippocampe a eu une belle frayeur dimanche. En remontant à la surface, la corde du corps mort avait cassé et l'embarcation n'était plus là.

Moya : un lieu aux enjeux mieux bien mieux maîtrisés qu'à Saziley

La plage de Moya

L’histoire n’est cocasse que parce qu’elle se termine bien. Dimanche après midi, un groupe d’une quinzaine de plongeurs a fait une sortie hors lagon avec le club Hippocampe, au large de Moya. « On est partis vers l’est à 14 heures, raconte Cédric, un des plongeurs présents. La plongée a duré 50 minutes, et quand on est remontés, la corde avait cassé et le bateau avait disparu. Il y avait de la houle, on a nagé environ trois heures et demi vers Petite Terre en faisant des signes aux avions qui nous survolaient. Finalement, un ULM nous a vus, il a fait des cercles au dessus de nous pour nous le faire savoir, et a prévenu l’aéroport. On a vu les pompiers se rassembler sur la digue. Ce sont des pêcheurs qui sont venus nous récupérer un à un pour nous ramener sur le bateau des gendarmes. »
Si finalement, tout s’est bien terminé pour les plongeurs qui ont pris le parti d’en rire, ils n’en menaient pas large, au large. « On a eu quand même peur, un homme ne se sentait pas bien et n’arrivait plus à palmer. On avait gonflé nos gilets stabilisateurs et on s’était attachés les uns aux autres, mais la nuit commençait à tomber, et on a tous pensé un peu aux requins en dessous. »

Pour l’opérateur Hippocampe, malgré les quelque trois heures passées à nager contre la houle, « la situation a été très bien gérée par nos moniteurs, il n’y a pas eu de retard des secours, mais un retard de l’alerte car personne ne savait… Les clients vont bien et ne sont pas traumatisés, ce qui compte c’est que ça se soit bien fini » commente Antoine Coignard, cogérant du club basé à Mamoudzou.
Au final, aucun blessé, et même le bateau a pu être récupéré plus tard dans la nuit. « On a eu la chance d’avoir un client qui avait la géolocalisation sur son téléphone laissé à bord ». La barge en aluminium avait en effet dérivé de plus de 10km à l’est. Les gérants du club ont été entendus lundi matin par les gendarmes en vue d’un rapport de mer. A priori, aucune faute n’a été commise, mais les gendarmes recommandent vivement de toujours laisser au moins une personne à bord.

Y.D.

Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:42 Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
15:03 Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL