Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Elysée 2017


«Faire battre le cœur de Mayotte» : le message de Benoît Hamon aux Mahorais

Publié le vendredi 21 avril 2017 à 9:39
Aucun commentaire

A deux jours de la présidentielle, Benoît Hamon, le candidat du Parti socialiste, adresse un message aux Mahorais. Le voici.

B Hamon Faire battre le coeur de Mayotte«Mayotte est le département le plus jeune de France et une richesse pour la France. L’insécurité inquiétante et les difficultés liées à immigration illégale et autres activités clandestines ont exacerbé les tensions dans votre département, qui connaît par ailleurs une situation sociale difficile avec un chômage et une pauvreté endémiques et des retards dans les infrastructures éducatives, hospitalières, d’eau, de transport, d’électrification qui sont inadmissibles pour un territoire de la République.

Depuis cinq ans, beaucoup a été fait pour rattraper les retards subis par Mayotte après dix années de politique de relégation. Des moyens accrus ont été apportés à travers le recrutement de policiers, la mise en place du plan sécurité Mayotte, l’affectation des enseignants et la mise en œuvre des réseaux d’éducation prioritaire.

Si ces mesures vont incontestablement dans le bon sens, il reste encore énormément à faire. Je comprends et je partage la frustration et la colère de nos concitoyens mahorais qui sont lassés d’attendre une égalité qui ne vient pas assez vite et assez fort et dont la situation sociale et économique ne s’améliore que trop faiblement.

J’ai un projet audacieux pour Mayotte. Il ne s’agit pas tant d’investir plus à Mayotte que dans l’hexagone mais de rétablir une égalité qui n’existait pas avant.

La colère du peuple mahorais, notamment exprimé en 2016, est légitime. Ce que je vous propose le 23 avril pour Mayotte c’est de faire le choix d’un futur désirable : où l’égalité n’est plus une promesse mais une réalité, où l’accès aux services publics est garantie, où la sécurité est assurée, où la pauvreté est éradiquée.»

BH faire battre le coeur de Mayotte

Tagged under , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:01 Auditionné libre, il frappe un policier et finit en garde à vue
4:45 Avis de décès de Christophe Tay
HIER EXERCICE EXERCICE Fermeture (virtuelle uniquement) des écoles mardi en raison de l’approche du cyclone
HIER Fin de la vigilance-Orages
HIER Blocage du Centre pénitentiaire de Majicavo ce lundi en solidarité au mouvement national
2 jours Nouvelle vigilance Orages pour cette nuit
2 jours Mayotte maintenue en vigilance-Orages ce dimanche
2 jours Attention, vigilance aux orages cette nuit
3 jours Combani : la PAF ouvre le feu sur un individu qui tentait de les renverser

MAGAZINE
Rotary VIH
Le Rotary Club offre 1500€ pour la lutte contre le VIH à Mayotte. L’association nous a ouvert ses portes


CARNET DE JUSTICE
L’élection de Ramlati Ali annulée par le Conseil Constitutionnel
Dealers de bangué « c’était ça ou voler »
Quatre ans ferme pour le chef d’un réseau de kwassas
Deux grévistes de MayCo échappent de peu à la prison
Âgé de 24 ans, il a un bébé avec une collégienne de 12 ans
Une enquête ouverte suite au glissement de terrain fatal à Koungou
Victime de violences conjugales, elle menace de « tuer l’enfant » si son compagnon va en prison
« La paralysie du Tribunal de travail de Mayotte se confirme » pour le Medef Mayotte


PORTRAITS
Djibril Cissé 2
Djibril Cissé « Renvoyer l’ascenseur aux jeunes serait une bonne action »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL