Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Elysée 2017


«Faire battre le cœur de Mayotte» : le message de Benoît Hamon aux Mahorais

Publié le vendredi 21 avril 2017 à 9:39
Aucun commentaire

A deux jours de la présidentielle, Benoît Hamon, le candidat du Parti socialiste, adresse un message aux Mahorais. Le voici.

B Hamon Faire battre le coeur de Mayotte«Mayotte est le département le plus jeune de France et une richesse pour la France. L’insécurité inquiétante et les difficultés liées à immigration illégale et autres activités clandestines ont exacerbé les tensions dans votre département, qui connaît par ailleurs une situation sociale difficile avec un chômage et une pauvreté endémiques et des retards dans les infrastructures éducatives, hospitalières, d’eau, de transport, d’électrification qui sont inadmissibles pour un territoire de la République.

Depuis cinq ans, beaucoup a été fait pour rattraper les retards subis par Mayotte après dix années de politique de relégation. Des moyens accrus ont été apportés à travers le recrutement de policiers, la mise en place du plan sécurité Mayotte, l’affectation des enseignants et la mise en œuvre des réseaux d’éducation prioritaire.

Si ces mesures vont incontestablement dans le bon sens, il reste encore énormément à faire. Je comprends et je partage la frustration et la colère de nos concitoyens mahorais qui sont lassés d’attendre une égalité qui ne vient pas assez vite et assez fort et dont la situation sociale et économique ne s’améliore que trop faiblement.

J’ai un projet audacieux pour Mayotte. Il ne s’agit pas tant d’investir plus à Mayotte que dans l’hexagone mais de rétablir une égalité qui n’existait pas avant.

La colère du peuple mahorais, notamment exprimé en 2016, est légitime. Ce que je vous propose le 23 avril pour Mayotte c’est de faire le choix d’un futur désirable : où l’égalité n’est plus une promesse mais une réalité, où l’accès aux services publics est garantie, où la sécurité est assurée, où la pauvreté est éradiquée.»

BH faire battre le coeur de Mayotte

Tagged under , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
12:39 Sortie de grève à l’aéroport de La Réunion: un protocole d’accord signé
9:35 Bagarres, caillassages et gaz lacrymogènes: soirée tendue à Koungou et sur Petite Terre
8:42 Le festival des arts traditionnels de Mayotte, c’est aujourd’hui !
8:11 Eaux souillées : Baignade interdite à Ngouja
8:01 Des coupures d’eau ce jeudi dans plusieurs quartiers de Petite Terre
HIER Impôt sur le revenu 2017: vous pouvez récupérer votre déclaration dans votre mairie
HIER Jour férié de l’abolition de l’esclavage: la mairie de Mamoudzou fait le pont
HIER Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation ce dimanche
HIER La Réunion: les salariés de l’aéroport de Saint-Denis en grève, perturbations limitées ce mercredi

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Affaire TV Mafoumbouni/ J.-M. Henry: «Pas de prise illégale d’intérêts au moment des faits»
Jugement de travail au noir « par négligence »
Quand le sommeil tue au volant : 2 mois de prison avec sursis pour le conducteur
Guito Narayanin sortira de prison demain
Report du délibéré de la 1ère affaire de décasage
Une affaire de travail dissimulé à l’allure de poupées russes
Renvoi du procès de Guito pour déboisement au 27 septembre
A sept pour cambrioler une brigade de gendarmerie


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

79 000€

Grande maison la Palmeraie

295 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
30°
27°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL