Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Politique


Le CReFOM demande des explications après les propos d’Emmanuel Macron sur Mayotte

Publié le mercredi 28 décembre 2016 à 10:45
Aucun commentaire

Le Conseil Représentatif des Français d’Outre-mer (CReFOM) demande à Emmanuel Macron «d’éclairer sa position sur le maintien ou non de Mayotte au sein de la République Française».

CReFOM logoEn effet, l’ancien ministre de l’économie et candidat à l’élection présidentielle a fait une drôle de réponse lors d’ une interview le 21 décembre dernier. Interrogé sur Mayotte et les revendications comoriennes, il a expliqué: «La réponse n’est pas simple et je ne l’ai pas aujourd’hui. Ce territoire a une histoire très particulière dans la République. Le seul endroit où l’on reconnaît un droit coutumier d’inspiration musulmane. Il y a une histoire qu’on ne peut balayer d’un coup, il y a une pression géopolitique, migratoire, culturelle et économique. Le statu quo n’est, en tout cas, pas tenable».

La réaction du CReFOM est venue de son président, Jean-Michel Martial. «’L’égalité des possibles’ vers laquelle souhaite tendre Emmanuel Macron est incompatible avec le principe d’égalité réelle initiée par le CReFOM», a-t-il fait valoir. «Cela signifierait que lorsque l’écart est trop important, lorsque le rattrapage des retards coutent trop cher, les gens, ici les Mahorais, n’auraient droit, qu’a une égalité au rabais, celle des possibles…»

Le CReFOM rappelle également «qu’Emmanuel Macron a déclaré aux Antilles être contre les grands plans en faveur des Outre-mer donc contre le plan Mayotte 2025, contre un Pacte pour l’avenir de la Guyane…»

Le CReFOM a enfin rappelé à Emmanuel Macron que «l’Île de Mayotte est un territoire Français depuis 1841, que le mouvement militant des Chatouilleuses emmené par Zéna M’Déré et les grands référendums de 1974, 1976 et 2009 ont à chaque fois conforté la volonté d’appartenance des Mahorais à la République Française».

Dans un effort diplomatique, l’institution salue, tout de même, «la volonté d’échange et de construction d’Emmanuel Macron envers les Outre-mer, et se tient prêt à l’entendre et transmettre ses propositions».

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:34 Emplois aidés : pas de rentrée scolaire ce lundi, menace la mairie de Mamoudzou
13:58 Journée de la trottinette le 24 octobre
11:45 La mairie de Mamoudzou sensibilise au nettoyage à Bandrajou-Kawéni
4:45 4 millions d’euros pour la recherche et l’innovation dans les Outremers
HIER Table ronde sur le mécénat et dons aux associations le 4 novembre
HIER Projection du docu Hip Hop (R)évolution au Rocher
HIER Prolongation des travaux du pont de Dzoumogné
2 jours Un fonctionnaire français accompagnait les étrangers en situation irrégulière à l’îlot Mtsamboro
2 jours Troubles à l’ordre public à la suite d’un match de football : 3 interpellations

MAGAZINE
Les sauveteurs bénévoles de Mayotte en intervention
Les sauveteurs en mer de Mayotte touchent le fond


CARNET DE JUSTICE
Kahani : trois blessés, deux condamnés, un an ferme
Trois procès annulés à cause de vices de procédure
Adolescent battu : le père écope de 6 mois ferme
Il « corrige » sa fille et part à Majicavo
Condamnée pour violation des restrictions d’eau
Il traîte des gendarmes de « macaques » et joue son emploi au tribunal
Mayotte encensée pour son accès au droit
Trois interpellations ce week-end suite aux violences de vendredi à Acoua


PORTRAITS
Le docteur Moinecha Madi
Appelez-la docteur ! Moinécha Madi, spécialiste en biophysique cellulaire



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL