Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Assemblée nationale


Législatives à Mayotte: Pas de candidats pour La République en marche mais un soutien à Jacques Martial Henry

Publié le jeudi 18 mai 2017 à 5:19
Aucun commentaire

La République en marche a publié, ce mercredi 17 mai, la liste intégrale de ses candidats pour les élections législatives de juin. Le mouvement d’Emmanuel Macron présentera 522 candidatures.

Ensemble la FranceIl choisit ainsi de ne pas être présent dans 55 circonscriptions, soit face à des candidats de gauche (comme l’ancien Premier ministre Manuel Valls, ou les anciens ministres Stéphane Le Foll, Myriam El Khomri, Marisol Touraine et Ericka Bareigts à La Réunion et Annick Girardin à Saint-Pierre et Miquelon), soit face à des candidats de droite (comme Bruno Le Maire, Franck Riester ou Benoist Apparu)… soit, plus rarement, faute de candidat, comme dans les 3 territoires du Pacifique et à Mayotte.

Chez nous, La République en marche a choisi de n’investir aucun candidat après de longs débats et de nombreux rebondissements.

Sarah Mouhoussoune choisit le CESE

Le mouvement tenait en effet à une stricte parité, nos deux circonscriptions devant se partager entre un homme et une femme. Problème: La République en marche n’a enregistré aucune candidature féminine capable d’incarner le mouvement. Et Sarah Mouhoussoune pressentie dans le sud n’a pas déposé de demande. «En temps que responsable du comité En Marche, les équipes parisiennes m’ont vraiment mis la pression pour je sois candidate, mais dès le départ j’avais été très claire. Je ne souhaitais pas me présenter. Depuis peu, j’ai un mandat au Conseil économique, social et environnemental pour lequel je travaille et j’apprends beaucoup. Et les gens ne comprendraient pas que je courre d’un mandat à l’autre. Ce n’est pas le sens de mon engagement», explique Sarah Mouhoussoune.

Sarah Mouhoussoune

Sarah Mouhoussoune, responsable du comité En Marche à Mayotte

Quant à la 1ère circonscription, elle a perdu il y a quelques jours son candidat pressenti, en la personne du maire de Mtsamboro. Soutien d’Emmanuel Macron, Harouna Colo a officialisé son renoncement dans un communiqué de presse publié ce mercredi. Outre sa volonté de se consacrer à sa mairie, il se retrouvait dans une situation inconfortable, avec deux de ses conseillers municipaux devenus suppléants d’autres candidats, Bacar Ali Boto et Daniel Zaïdani.

Soutien à Jacques Martial Henry

Aucun autre candidature crédible ne se présentant et rassemblant les critères portés par Emmanuel Macron, en particulier ceux de probité et d’absence de démêlés judiciaires, La République en marche a préféré ne pas investir de candidats dans le département.
En revanche, le mouvement apporte son soutien, sans l’investir, à la candidature de Jacques Martial Henry dans la 2e circonscription.

La liste intégrale de ces investitures comprend 261 candidatures féminines et 261 masculines. Selon le mouvement, elle remplit «l’objectif de plus de 50 % de candidats issus de la société civile tout comme celui d’investir des candidates dans plus de 50 % des circonscriptions gagnables».

Voici la liste des candidats en Outre-mer :
La Réunion : Carine Garcia (3), Anaïs Patel (4), Léopoldine Settama-Vidon (5) et Monique Orphé (6) qui a par conséquence perdu son investiture socialiste. Pour information, Thierry Robert, un temps investi, n’en finit plus d’accumuler les problèmes. Depuis hier, ses indemnités parlementaires sont saisies pour apurer une dette de 229.000 euros, qui correspond à une amende à laquelle il a été condamné dans une affaire immobilière.
Guadeloupe : Olivier Serva (1), Diana Perran (2).
Martinique : Chantal Maignant (1), Max Orville (3).
Saint-Martin/Saint-Barthélémy : Ines Bouchaut Choisy.

RR
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:42 Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
15:03 Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL