Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Syndicats / Education


Nouveau gouvernement: Rivo «pessimiste», l’UNSA met en garde contre toute «précipitation»

Publié le jeudi 18 mai 2017 à 10:27
Aucun commentaire

«Je suis perplexe et même pessimiste». Ce sont les mots de Rivo Rakotondravelo, le secrétaire départemental du SNUipp Mayotte au regard des personnalités qui composent le premier gouvernement d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

Rivo Rakotondravelo

Rivo Rakotondravelo

C’est d’abord l’arrivée d’Annick Girardin au ministère des Outre-mer que le SNUipp accueille froidement. Malgré des avancées obtenues alors qu’elle était ministre de la Fonction publique dans le précédent gouvernement, pour Rivo le souvenir est plus amer : «On a toqué à la porte et on a été renvoyé dans les cordes», explique-t-il au JDM.

Concernant Jean-Michel Blanquer à l’Education nationale, Rivo souligne d’abord que le SNUipp Guyane «ne garde pas de mauvais souvenirs» de son passage au rectorat de Cayenne. «Il faut voir s’il reste dans une volonté de scolariser tous les enfants. Avec le dédoublement des classes de CP et de CE1, on attend de voir comment le gouvernement compte faire pour construire 1.000 salles de classe à Mayotte».

Rivo reconnaît au nouveau ministre la volonté de permettre aux communes de renoncer aux nouveaux rythmes scolaires tout en soulignant qu’on «peut sortir des rythmes mais si tous les enfants ne sont pas à l’école, ça ne change pas la situation». Le syndicaliste qui avait rencontré les équipes d’Emmanuel Macron pendant la campagne, dont Max Dubois le référent Outre-mer du candidat, avait eu le sentiment d’être écouté. Mais sera-t-il entendu ? «Je ne sais pas si Jean-Michel Blanquer reste sur la même idée qu’en Guyane. Je craints que, depuis, il ait beaucoup évolué», conclut Rivo.

Ne pas improviser la rentrée

Ce jeudi, dans la soirée, un autre syndicat a pris ses marques avec le nouveau ministre de l’Education nationale. Ne lui laissant pas le temps de s’asseoir sur son nouveau fauteuil, l’UNSA appelait Jean-Michel Blanquer à «ne pas confondre détermination avec précipitation». Souhaitant connaître «au plus vite» ses intentions, «en particulier sur les mesures qui pourraient entrer en vigueur dès septembre prochain», le syndicat rappelle qu’une rentrée scolaire «ne s’improvise pas».

Implantation des postes, affectation des personnels, construction des projets d’écoles et d’établissements, pour le syndicat «l’année scolaire 2017-2018 est déjà très largement préparée». Dans ces conditions, l’UNSA enjoint le ministre à ne pas «traiter à la va-vite» aussi bien l’évolution des classes de CP et de CE1, la possible disparition du dispositif «Plus de maîtres que de classes» ou encore la réforme du collège.

RR
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
19:28 Coupure d’eau au village Moinatrindri Bas ce vendredi 24 novembre
17:29 Les cours restent suspendus au lycée de Kahani où les parents rejoignent la grogne
15:58 Angalia couronnée 2ème agence évènementielle de Mayotte
15:42 Perquisition à la mairie de Mamoudzou
12:50 Enquête bouclée et flagrants délits cette semaine à Mamoudzou
11:01 Démenti sur les coupures d’eau à Sada
7:40 Fausses procurations, les trois condamnés font appel
4:45 Appel à manifestation contre les rythmes scolaires le 28 novembre
4:30 MS Boudicca, le retour

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou
Fausses procurations, les trois condamnés font appel
Une fillette martyrisée chez sa tante
14 000€ détournés d’une association de parents d’élèves
Le trentenaire poursuivi pour atteinte sexuelle sur mineur prend un an avec sursis
Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL