Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Environnement


Réserve naturelle de l’îlot Mbouzi: Une opération de dératisation et un démantèlement d’un campement de voleurs

Publié le jeudi 15 décembre 2016 à 11:58
Aucun commentaire

Les opérations pour éradiquer les rats sur les îlots se poursuivent. La semaine dernière, c’est la réserve naturelle nationale (RNN) de l’îlot Mbouzi qui était visée. Les agents de la réserve, dont les Naturalistes de Mayotte sont les gestionnaires, ont mené une opération de dératisation pour préserver la biodiversité de la zone.

Mbouzi: Opération annuelle de dératisation sur l'îlot (Photo: les Naturalistes)

Mbouzi: Opération annuelle de dératisation sur l’îlot (Photo: les Naturalistes)

Ces missions de lutte contre le rat noir sont reconduites chaque années car les rats, trop nombreux sur la réserve, mettent en péril la reproduction des pailles en queue. Les oiseaux pondent en effet un œuf unique à même le sol avant de le couver et les rats deviennent des prédateurs redoutables. A terme, ne rien faire risquerait d’entraîner la disparition de l’espèce sur Mayotte.

Les rats menacent également le développement de la vanille de Humbolt, espèce patrimoniale de la réserve.

Mais cette année, en plus de débarrasser l’îlot de ces animaux nuisibles, l’opération a conduit à une action non programmée: le démantèlement d’un campement illégal sur l’îlot. «Les agents de la RNN sont en effet tombés au cours de l’opération sur un petit campement composé de deux hamacs et un matelas au milieu de la forêt. Outre l’aspect illégal de ce genre d’occupation de la zone, les objets trouvés sur ce campement (poire, bidons, etc.) laissent croire à un campement de voleurs de moteurs de bateaux», indiquent les Naturalistes.

Moralité, la protection de l’environnement est décidément essentielle pour les hommes !

Le démantèlement d'un campement qui pourrait être celui de voleurs de bateaux (Photo: Les Naturalistes)

Le démantèlement d’un campement qui pourrait être celui de voleurs de bateaux (Photo: Les Naturalistes)

Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
16:49 L’arbre de Paix à Mamoudzou
16:03 Inscriptions en licences professionnelles au Centre Universitaire
12:57 Arrivée du nouveau DGS : report du mouvement de grève au conseil départemental
7:21 L’intégration dans les marchés régionaux en question au 4ème Forum des RUP
6:25 Changement de président à la tête d’Ouvoimoja wa Momojou
HIER Dzaoudzi: La «bande des Microbes» mise hors d’état de nuire
HIER Un fournisseur de bangué écoule 10kg de marchandise en 6 mois: il est en détention provisoire
HIER Organisation de la filière pêche à Bandrélé
HIER Santé bucco-dentaire: ce samedi 1er avril, toutes les infos pour prendre de bonnes habitudes pour vos dents

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Une affaire de travail dissimulé à l’allure de poupées russes
Renvoi du procès de Guito pour déboisement au 27 septembre
A sept pour cambrioler une brigade de gendarmerie
Un prisonnier incendiaire non repentant
Plainte MCG-JM Henry contre TV Mafoubouni: Jugement pour injures publiques le 5 avril
La dernière réquisition du procureur Garrigue sur la prise en charge de la délinquance à Mayotte
Arrivée de CASSIOPPEE à Mayotte cette année, mémoire nationale des faits de délinquance
Pris en flagrant délit de trafic de stup, ils continuent à nier


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

79 000€

Grande maison la Palmeraie

295 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
30°
28°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL