Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Commune


Acoua ancre son développement dans l’Economie sociale et solidaire

Publié le lundi 29 mai 2017 à 5:00
Aucun commentaire

La commune « la plus à gauche de Mayotte », comme l’aime à la définir son maire PS, affiche sa détermination dans son document programmatique 2017-2020 : Acoua fait de « la discipline budgétaire un axe majeur de sa politique économique », qui se redéfinit autour de l’Economie sociale et solidaire, « créatrice d’emplois », et « à échelle humaine ».

Ericka Bareigts à Acoua en octobre 2016

Ahmed Darouechi accueillait Ericka Bareigts à Acoua en octobre 2016

Nous avions rencontré le DGS d’Acoua, Soula Saïd Souffou, enthousiaste sur les projets portés par sa commune. Le dernier conseil municipal vient de le confirmer ce dimanche 28 mai : des orientations stratégiques, certaines innovantes, devrait tirer la commune vers le haut sur les trois années à venir.

Plusieurs points émanent des mesures décidées par l’équipe du maire PS Ahmed Darouechi : l’emploi, avec l’émergence d’une vraie économie sociale et solidaire, le tourisme, avec la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel, et la mise en place d’équipements structurants.

Ils sont détaillés dans le Plan d’orientation stratégique 2017-2020, qui s’articule autour de plusieurs thématiques majeures : Une réorganisation administrative, une économie sociale et solidaire, des équipements structurants en appui aux énergies du développement économique et social, une volonté politique au service de la réussite éducative, une détermination politique au service de l’insertion et de la formation professionnelle, des idées neuves pour la valorisation du patrimoine culturelle et archéologique communale, la préservation de l’environnement comme moteur d’une économie circulaire forte, l’amélioration de la résilience du territoire face aux changements climatiques. »

Sentiers sous-marins

Le DGS Soula Saïd Souffou et un animateur de la mairie, Toumbou Mohamadi

Le DGS Soula Saïd Souffou et un animateur de la mairie, Toumbou Mohamadi

Pour exemple, des sentiers sous-marins sont programmés sur la plage de Mtsanga Fanou, et le DGS d’Acoua compte valoriser le site archéologique de Antsiraka Boira.

Le Conseil a en outre délibéré pour la mise en place d’une « couveuse agricole » communale. Après la création de la Régie de Territoire Maécha Espoir (RTME) spécialisée dans la transformation des produits agricoles et la finalisation du dossier de demande de subvention du futur marché couvert d’Acoua, la commune passe à une nouvelle étape du développement agricole de son territoire. Elle annonce vouloir offrir aux jeunes agriculteurs et aux futurs exploitants du marché couvert, toutes les conditions nécessaires à leur installation et au développement de leurs activités.

Un Comité de pilotage de l’Economie Sociale et Solidaire sera mis en place et sera consulté par la commune dans le cadre de la mise en œuvre des éléments programmatiques de l’action communale au titre des années 2017-2020.

Lutte contre l’exclusion

Le chantier de fouilles d'Antsiraka Boira

Le chantier de fouilles d’Antsiraka Boira à Acoua

Une convention de partenariat sera adoptée avec l’organisme de formation « Messo » qui s’installe à Acoua dès ce mois de juin 2017 pour la formation et l’insertion professionnelles. Cet organisme lutte contre l’exclusion par l’éducation populaire et le développement économique du territoire. Ses actions tournent essentiellement autour de 3 grands pôles : le développement économique, la formation et l’insertion ainsi que l’action sociale.

Le Conseil citoyen de la commune sera renouvelé pour pouvoir recueillir l’avis de la population sur les projets communaux et relayer l’information relative à l’action communale au plus près de la population.

Enfin, une consultation en vue de la signature d’une convention de maintenance du réseau électrique communal sera lancée. Elle permettra d’assurer la sécurité des biens et des personnes et devrait garantir la disponibilité de l’énergie au service du développement de la commune.

Une vision ambitieuse et à moyen terme, deux nouveautés auxquelles ne nous ont pas encore habitués les élus. Espérons que cette commune, majoritairement kibouchiphone, à la population originaire de Madagascar, saura en inspirer d’autres.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
19:28 Coupure d’eau au village Moinatrindri Bas ce vendredi 24 novembre
17:29 Les cours restent suspendus au lycée de Kahani où les parents rejoignent la grogne
15:58 Angalia couronnée 2ème agence évènementielle de Mayotte
15:42 Perquisition à la mairie de Mamoudzou
12:50 Enquête bouclée et flagrants délits cette semaine à Mamoudzou
11:01 Démenti sur les coupures d’eau à Sada
7:40 Fausses procurations, les trois condamnés font appel
4:45 Appel à manifestation contre les rythmes scolaires le 28 novembre
4:30 MS Boudicca, le retour

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou
Fausses procurations, les trois condamnés font appel
Une fillette martyrisée chez sa tante
14 000€ détournés d’une association de parents d’élèves
Le trentenaire poursuivi pour atteinte sexuelle sur mineur prend un an avec sursis
Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL