Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Etudes


Appelez-la docteur ! Moinécha Madi, spécialiste en biophysique cellulaire

Publié le mercredi 18 octobre 2017 à 15:04
Aucun commentaire

La preuve que la ténacité paie : Moinécha Madi incarne la réussite, et c’est tout naturellement que le conseil départemental la met à l’honneur sur son site.

Le docteur Moinecha Madi

Le docteur Moinecha Madi (Photo: conseil départemental)

Originaire de Mtsapéré, la jeune femme a décroché son doctorat de Biophysique cellulaire à l’université Paul Sabatier de Toulouse. Et après un Bac S obtenu à Mayotte… voilà qui va peut-être convaincre nos jeunes de boucler leur scolarité sur l’île, et prouver à ceux qui en doutent, que les parcours d’excellence sont possibles ensuite.

Pas facile c’est sûr d’arriver en métropole, et sa prépa ne lui permettra pas de décrocher le concours pour devenir vétérinaire. Les raisons invoquées sont communes à beaucoup d’étudiants : isolement familial, choc culturel, nostalgie du pays… Elle s’oriente en tout cas vers une licence de Sciences et vie de la Terre (SVT) à l’université Paul Sabatier pour tenter une équivalence ensuite vers les études de vétérinaire.

Elle poursuit finalement jusqu’au master 1 de Biologie de la Santé spécialisé en Pharmacologie fondamentale et clinique. Mais ne parvient pas à décrocher le master 2 qu’elle souhaite. « Très motivée, elle décide alors de prendre le risque de repasser son Master 1 afin d’améliorer son dossier avec une mention. Pour avoir le droit de repasser certaines matières, elle convainc alors ses professeurs d’annuler quelques notes pourtant validées ».

Entre études et bébé, une histoire de cellules

Une thèse encouragée par sa famille et ses amis (Photo: conseil départemental)

Une thèse encouragée par sa famille et ses amis (Photo: conseil départemental)

L’étudiante atteint son objectif en sortant 2ème de sa promotion en 2012 dans le Master 2 professionnel option «Vectorologie, Thérapie génique et Vaccinologie.»

Elle s’oriente alors vers une thèse dans l’équipe de biophysique cellulaire de l’institut de pharmacologie et biologie structurale du CNRS (Centre national de la recherche scientifique). Qu’elle a soutenue le 18 septembre 2017 en présence de ses collègues, de sa famille, de ses amis et d’Ali Debré Combo, conseiller départemental, dont elle a tenu à remercier la DSPU qui l’a soutenue financièrement à travers une bourse d’études de 3ème cycle.

Mariée, elle est enceinte de son unique enfant en 2ème année de thèse. « Bien que cela aurait pu être un handicap dans mon projet, l’arrivée de ma fille fût au contraire une nouvelle source de motivation pour atteindre mes objectifs » rapporte l’interview conseil départemental. Elle obtint ainsi son doctorat après avoir présenté sa thèse qui porte sur l’utilisation de l’ingénierie tissulaire pour étudier les impacts du champ électrique entre autres en électrochimiothérapie. (Pour les adeptes, lire le Résumé de sa thèse)

Attirée par Mayotte

À travers son parcours, elle a eu l’occasion de parfaire ses connaissances lors de ses différents stages professionnels dans des instituts de haute qualité comme l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Moinecha Madi a par ailleurs encadré des stagiaires dans le courant de sa thèse et dispensait à l’Université Paul Sabatier des séances de Travaux pratiques (TP) à des étudiants en qualité d’enseignante vacataire.

Elle travaille actuellement au CNRS (pour quelques mois). « Si une opportunité intéressante se présente sur Mayotte, je n’hésiterai pas à la saisir » fait-elle savoir, notamment en tant que cadre administratif dans la fonction publique à l’hôpital, à l’ARS… Elle tient à remercier les personnes qui l’ont soutenue tout au long de ce parcours, en particulier son mari, sa famille ainsi que les institutions qui l’ont accompagnée.

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
11:35 La manif des transporteurs scolaires converge vers Mamoudzou
4:30 Grève de l’intersyndicale de l’Education ce jeudi : UNSA rejoint la FSU
4:15 La France Insoumise : des mesures pour la jeunesse de Mayotte
4:00 Le patrouilleur Le Malin intercepte un palangrier en infraction de pêche
HIER Perturbation de la distribution d’eau potable ce mercredi soir à Ouangani
HIER Législatives partielles : La France Insoumise investit Abdullah Mikidadi et Christine Raharijaona
HIER Enquête porte à porte sur la gestion des déchets verts en Petite Terre
2 jours Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
2 jours Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Le président du tribunal salue « des résultats satisfaisants »
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL