Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Politique


Après les manifestations, la « feuille de route » est reportée

Publié le jeudi 28 septembre 2017 à 20:11
Aucun commentaire

L'information émane de la préfecture conjointement avec le député Kamardine. Après la rencontre d'élus mahorais ce jeudi après-midi au ministère des outre-mer, l'Etat annonce que la feuille de route, largement polémique à Mayotte, ne sera pas appliquée pour le moment.

Les élus mahorais ont obtenu le report de l'application de la feuille de route

Les élus mahorais ont obtenu le report de l’application de la feuille de route

  » Compte tenu des incompréhensions et des fausses informations que ce document a suscité à Mayotte, la mise en œuvre de la feuille de route a été différée dans un souci d’apaisement, tout en maintenant le dialogue avec les autorités comoriennes. « 

« Les quatre parlementaires mahorais et le président du conseil départemental ont débattu pendant près de trois heures avec le cabinet de la ministre, ils ont obtenu la suspension de l’application de la feuille de route en attente des travaux des Assises de l’Outre Mer », précise le député Mansour Kamardine en sortant de la réunion. « Le Haut Conseil Paritaire se réunira désormais en présence des élus mahorais. Je salue la forte mobilisation des Mahorais, ainsi que des élus qui ont su parler d’une seule et même voix, conclut-il ».

La feuille de route relayée et analysée par le JDM était la bonne

Cette décision au sommet marque d’une part la victoire des citoyens de Mayotte, qui ont su faire entendre leur message jusqu’à Paris, tant sur l’application de cette feuille de route, que sur l’implication des élus locaux dans les discussions à venir.
La rencontre de ce jeudi confirme un autre point important. Le document dont le JDM se faisait l’écho samedi dernier était bien la bonne feuille de route, le communiqué du ministère évoquant des « faux malveillants » concernait le document intégrant des articles qui circulait sur les réseaux sociaux. Il était donc bien question de rendre gratuits les visas comoriens vers Mayotte dès le 1er octobre. Cette décision n’est donc plus d’actualité.

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:00 Votre agenda du week-end
15:21 Nouvelle vague de violences ce vendredi matin au lycée de Kahani
15:09 Mayotte se prépare à un exercice cyclonique la semaine prochaine
4:45 Mayotte En marche avec les Outre-mer
HIER Berguitta : scènes de dévastation à la Réunion
HIER Coupure d’eau à Ouangani à la suite d’une casse
HIER Et si vous deveniez animateur sportif ?
HIER Air Austral compte sur une réouverture des aéroports de La Réunion ce vendredi
HIER Hausse des prix de 0,2% en décembre

MAGAZINE
Rotary VIH
Le Rotary Club offre 1500€ pour la lutte contre le VIH à Mayotte. L’association nous a ouvert ses portes


CARNET DE JUSTICE
L’élection de Ramlati Ali annulée par le Conseil Constitutionnel
Dealers de bangué « c’était ça ou voler »
Quatre ans ferme pour le chef d’un réseau de kwassas
Deux grévistes de MayCo échappent de peu à la prison
Âgé de 24 ans, il a un bébé avec une collégienne de 12 ans
Une enquête ouverte suite au glissement de terrain fatal à Koungou
Victime de violences conjugales, elle menace de « tuer l’enfant » si son compagnon va en prison
« La paralysie du Tribunal de travail de Mayotte se confirme » pour le Medef Mayotte


PORTRAITS
Djibril Cissé 2
Djibril Cissé « Renvoyer l’ascenseur aux jeunes serait une bonne action »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL