Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Education


Bandrélé : Quand scolaire rime avec bien-être

Publié le samedi 13 février 2016 à 5:30
Aucun commentaire

Des enseignants heureux d’enseigner dans de bonnes conditions, des enfants stimulés, « des parents d’élèves remarquables », « une inspectrice à l’écoute »… Non, nous ne nageons pas dans le monde virtuel d’Alice aux pays des merveilles au risque de voir surgir un matou perturbateur, mais bien dans la nouvelle école primaire de Bandrélé, et à l’écoute de son directeur, Mohamed Toilibou.

Guy Fitzer et Ali Moussa Ben inaugurent l'école primaire de Mtsamoudou

Guy Fitzer et Ali Moussa Ben inaugurent l’école primaire de Mtsamoudou

« Du positif ! » Alors que l’habitude est à la revendication sur le territoire, voilà un directeur d’école qui nous fait du bien, et ce n’est pas la vice-recteur, ni le sous-préfet à la Cohésion sociale et surtout pas le maire, qui allaient s’en priver.

C’était donc l’inauguration de l’école rénovée de 8 salles de classe et d’un bloc sanitaire, ajoutée au bâtiment flambant neuf de 3 classes supplémentaires, d’un bureau et d’un réfectoire, ce vendredi matin à Mtsamoudou. Un peu le village du bout du monde avec sa route en travaux, vers la pointe est de la commune de Bandrélé.

Un investissement de 1,5 million, que nous avons suffisamment détaillé, financé à 98% par l’Etat dans le cadre de la Dotation Spéciale de Construction et d’Equipement des Etablissements Scolaires
(DSCEES).

Habitat insalubre et assainissement

Mohamed Toilibou résolument positif

Mohamed Toilibou résolument positif

Et ce n’est que le début du programme de modernisation scolaire dont va bénéficier la commune, selon le maire Ali Moussa Moussa Ben : « Nous avons souhaité mutualiser les moyens en recentrant dans un même lieux des écoles vétustes, en rénovant et en construisant pour mettre en place une restauration collective à la prochaine rentrée. »

Nous avions consacré un long article à cette commune dynamique, dont le budget n’est pas contrôlé par la Chambre régionale des comptes, et dont le premier magistrat rappelait le gros effort en Résorption de l’habitat insalubre, « bouclé ici à Mtsamoudou », et les programmations à venir : « une station d’épuration et dans quelques semaines, le Pôle de proximité du village, facilitateurs dans les démarches des administrés avec la mairie, et qui abritera des activités culturelles et sportives. »

Soutien officiel à l’inspectrice

Des classes flambant neuves

Des classes flambant neuves

Infatigable sur les éloges, et animateur du jour, le directeur tenait à saluer la présence de l’inspectrice, en soulignant largement sa disponibilité, « même au téléphone à 4 heures du matin. Tout le monde a d’ailleurs son numéro ici ! » Des compliments appuyés pour soutenir celle qui est aussi assignée au tribunal par le syndicat SNUipp, pour des propos présumés racistes.

Et la vice-recteur Nathalie Costantini en profitera pour enfoncer le clou et soutenir son inspectrice, sans trop se prononcer sur le fond, le jugement n’ayant pas encore eu lieu : « Il est détestable de jeter le discrédit sur quelqu’un qui s’engage, en l’accusant de propos emprunts de haine raciale. Elle agit pour le territoire de Mayotte, ce qui n’est peut-être pas le cas de ceux qui l’ont assignée au tribunal. »

C’est vers le maire que se tournera ensuite la représentante de l’Education nationale, pour le féliciter d’avoir pris conseil auprès du vice-rectorat, « vous nous avez fait confiance. » La présence de nombreux parents d’élève à l’inauguration la confortait dans un nécessaire travail en commun pour « endiguer ce climat d’insécurité ».

« Proches de la nation »

Inauguration au son des m'biwis

Inauguration au son des m’biwis

Mohamed Toilibou ne passera la parole au sous-préfet Guy Fitzer, qu’après avoir lancé un vibrant hommage à l’Etat, digne d’un de Gaulle : « Quand on voit cet effort de l’Etat, on se sent proche de la nation. L’intérêt des élèves et des enseignants a été pris en compte, nous ne sommes pas ici des français de seconde zone », ponctuait celui qui est aussi fils d’un ancien maire de Sada.

Une voie royale pour Guy Fitzer qui n’avait plus qu’à rappeler qu’il n’avait fait que poursuivre le travail commencé avant lui par Sylvie Especier, et dégager avec le préfet un investissement dans les constructions scolaires de 13,8 millions d’euros en 2014 et 11 millions d’euros en 2015, « avec la mise en place d’un premier plan pluriannuel de construction et de réfection », sur lequel nous reviendrons. « On ne peut plus supporter que 70% de nos écoles aient un avis défavorable de la commission de sécurité », déclarait-il.

A Bandrélé, une page se tourne, mais il en reste encore beaucoup à écrire pour les scolaires : « Nous avons encore des écoles en rotation, à Hamouro, et partiellement à Bambo et Nyambadao, pour lesquelles des constructions et des rénovations sont à entreprendre, comme à Bandrélé où l’école est construite à base de sable marin », souligne le DGS François Delaroque. A Nyambadao, l’école est tombée en ruine à la suite du dernier épisode de fortes pluies. Les élèves ont été basculés vers l’école élémentaire, provoquant des rotations.

Sur sa lancée, le directeur Mohamed Toilibou glissait à la vice-recteur, « avec ça, si je n’arrive pas à remonter les résultats scolaires, je me remettrai vraiment en question ! »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
4:59 Catherine Barbezieux prend la direction du CHM
HIER Sortie de grève à l’aéroport de La Réunion: un protocole d’accord signé
HIER Bagarres, caillassages et gaz lacrymogènes: soirée tendue à Koungou et sur Petite Terre
HIER Le festival des arts traditionnels de Mayotte, c’est aujourd’hui !
HIER Eaux souillées : Baignade interdite à Ngouja
HIER Des coupures d’eau ce jeudi dans plusieurs quartiers de Petite Terre
2 jours Impôt sur le revenu 2017: vous pouvez récupérer votre déclaration dans votre mairie
2 jours Jour férié de l’abolition de l’esclavage: la mairie de Mamoudzou fait le pont
2 jours Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation ce dimanche

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Affaire TV Mafoumbouni/ J.-M. Henry: «Pas de prise illégale d’intérêts au moment des faits»
Jugement de travail au noir « par négligence »
Quand le sommeil tue au volant : 2 mois de prison avec sursis pour le conducteur
Guito Narayanin sortira de prison demain
Report du délibéré de la 1ère affaire de décasage
Une affaire de travail dissimulé à l’allure de poupées russes
Renvoi du procès de Guito pour déboisement au 27 septembre
A sept pour cambrioler une brigade de gendarmerie


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

79 000€

Grande maison la Palmeraie

295 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
31°
27°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL