Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Délinquance


Caillassages : le ras le bol des chauffeurs de bus

Publié le mardi 14 novembre 2017 à 16:14
Aucun commentaire

Et de nouveau un minibus Matis en fut la cible

Un minibus Matis dont les vitres latérales ont explosé (photo prise en avril 2016)

Il ne se passe guère une journée sans que les bus scolaires soient la cible de jeunes en mal de règlements de compte. C’était le cas vendredi, ce fut encore le cas ce lundi soir à Coconi. Souvent un prétexte d’ailleurs pour se défouler. Que ce soit de tel ou tel village comme le pointe Ali Siaka, délégué FO chez Matis, ne signifie plus grand chose tant le phénomène est généralisé.

Tout en se demandant pourquoi les familles, qui sont souvent bien identifiées, ne sont pas frappées au portefeuille, on ne peut que compatir avec les chauffeurs de bus qui se trouvent a minima pris à partie, et au pire agressés.

Comme ils le soulignent dans un communiqué de presse d’un de leur syndicat FO Transport 976 : « Dès que nous faisons une remarque, on risque le dérapage. Il nous faut un vrai relais pour que le dialogue passe mieux avec les conflits inter village et intergénérationnels notamment, qui ne sont pas les seuls à poser des problèmes. »

Tous réclament le renforcement des mesures de sécurité « et notamment une présence accrue des médiateurs sur les lignes les plus exposées ». Un chauffeur a même été pris à parti, à Tsingoni, « le conducteur, qui s’en sort fort heureusement sans trop de dommages humains, a été fortement choqué », rapporte le syndicat.

Qui met en garde d’une possible action si aucune solution n’est trouvée, mais veut « laisser une chance à la négociation ». Les délégués demandent une rencontre avec les élus, pour « alerter des dégradations du climat sécuritaire », et inciter à des choix budgétaires : « FO Transport976 réclame des investissements en matière de sécurité », notamment lors du lancement du nouveau marché public du transport collectif ».

Tagged under ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
8:40 Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
HIER La retenue de Dzoumogné reprend des couleurs
HIER « Jeter ses déchets c’est déjà un choix »
HIER Déblocage de l’accès du port de Longoni
HIER 2ème Journée départementale des familles à Mtsangabeach samedi
HIER Un nouveau conseil d’administration à Air Mad en vue du mariage avec Air Austral
HIER La CSSM accompagne les retraités pour l’accès à leurs droits
HIER Un robot pour le lagon de Mayotte présenté vendredi au CUFR
HIER Les arts contemporains investissent la Maison du Projet à Kawéni

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat
14 mois ferme requis dans l’affaire des fausses procurations à M’Tsangamouji
Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier
Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi
Petite Terre : un jeune brûlé vif dans des règlements de compte, enquête ouverte pour tentative d’assassinat
Décasage de Bouéni : peine confirmée en appel, la défense se pourvoit en Cassation
Il oublie sa carte d’identité sur le lieu de l’agression et finit au tribunal


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL