Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Outre-mer


Chantier de la Cité des Outre-mer à Paris : En maturation depuis 2001

Publié le lundi 20 mars 2017 à 5:00
Aucun commentaire

Le décret portant création de l’établissement public de la Cité des Outre-mer a été transmis au Conseil d’Etat ce mois-ci. Permettant d’espérer une concrétisation symbolique pour 2019 de la place des Outre-mer dans la République.

Ericka Bareigts revêtue du salouva traditionnel

Ericka Bareigts revêtue du salouva traditionnel

« Notre pays n’est pas hexagonal, il n’est pas continental, il est océanique », a répété Ericka Bareigts à Mayotte sur quasiment toutes les séquences où elle devait parler Egalité réelle.

Pensée en 2001 par Le Premier ministre, Lionel Jospin, qui lance une mission de préfiguration du futur établissement culturel, promesse de François Hollande, mis en musique par Victorin Lurel et de George Pau-Langevin, le chantier de la Cité des Outre-mer vient d’être lancé par la ministre des Outre-mer, qui explique qu’elle a pour objectif de « faire connaître et reconnaître cette France océanique », pas seulement vers la métropole, « mais également vers l’étranger et vers les Outre-mer », précise Ericka Bareigts.

Sise au site du Cinaxe du Parc de la Villette, et soutenue par Anne Hidalgo, maire de Paris, elle est annoncée comme un espace de diffusion, d’exposition et d’échanges, ouvert à tous. Mais aussi un lieu de référence pour les ultramarins parisiens et franciliens : « Près de 200.000 Parisiens sont originaires des Outre-mer, de même que plus de 6.000 agents de la Ville de Paris », souligne Anne Hidalgo.

Visites virtuelles d’évènements ultramarins

Un des tableau de l'exposition d'Abeil

Un des tableaux de l’exposition d’Abeil

Le spectacle vivant, les expositions, les festivals, les conférences permettront de montrer toute la richesse des créations ultramarines. Au-delà de la culture, l’environnement, les sciences, l’histoire ou l’économie seront également évoqués dans ce lieu qui ouvrira ses portes en 2019.

La Cité des Outre-mer accueillera tous les publics, scolaires, étudiants, touristes, visiteurs du Parc de la Villette, habitants des quartiers voisins, associations, entreprises… Elle s’ouvrira sur 1.600 m2 avec plusieurs espaces.

«Le Studio», salle de spectacle modulable, pour les spectacles vivants, concerts, festivals, conférences, projections, captations audiovisuelles. Il accueillera également des visites virtuelles de musées ou des événements localisés outre-mer.

Une serre tropicale

Une exposition permanente sur les Outre-mer sera proposée en plus d’une exposition temporaire. Beignets de banane plantains, curry, boucanés, roumazaves : les arts du palais seront à l’honneur, dans l’espace de restauration dédié aux arts culinaires des Outre-mer et un bar-glacier. Une boutique offrira une palette de produits variés des Outre-mer, et une médiathèque proposera une documentation fournie. Des salles de réunion et de coworking seront ouvertes aux acteurs associatifs et économiques des Outre-mer.

Près de 700 baobabs à Saziley

On ne sait pas si les imposants baobabs de Mayotte y figureront

Même la flore locale n’est pas oubliée, puisque les visiteurs pourront retrouver un peu du soleil des tropiques dans une serre tropicale. Le décret de sa création a été transmis ce mois-ci au conseil d’Etat. La convention d’utilisation du bâtiment a été signée en présence du Président de la République, de la Ministre des Outre-mer, de la Maire de Paris et du président du Parc de la Villette. Une visite virtuelle de l’artiste de rue réunionnais Abeil est proposée sur le site dédié à la Cité des Outre-mer.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
9:45 2ème Journée départementale des familles à Mtsangabeach samedi
9:11 Un nouveau conseil d’administration à Air Mad en vue du mariage avec Air Austral
9:00 La CSSM accompagne les retraités pour l’accès à leurs droits
8:30 Un robot pour le lagon de Mayotte présenté vendredi au CUFR
4:45 Les arts contemporains investissent la Maison du Projet à Kawéni
4:30 Spectacle de marionnettes « Daba, l’enfant qui n’aimait pas l’école » au CUFR
HIER L’abattage des arbres réglementé à Mamoudzou
HIER Lycée de Kahani: les enseignants reconduisent leur droit de retrait
HIER Passation de pouvoir et point d’étape à l’ONF Mayotte

MAGAZINE
Mahamoud Prince Faounia, formée comme agent d'accueil n'a pas de répondu du secteur privé.
Emploi et handicap « Il faut changer les mentalités »


CARNET DE JUSTICE
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat
14 mois ferme requis dans l’affaire des fausses procurations à M’Tsangamouji
Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier
Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi
Petite Terre : un jeune brûlé vif dans des règlements de compte, enquête ouverte pour tentative d’assassinat
Décasage de Bouéni : peine confirmée en appel, la défense se pourvoit en Cassation
Il oublie sa carte d’identité sur le lieu de l’agression et finit au tribunal


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL