Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Chombo* contre niveau de maçon ramènent en prison

Publié le mercredi 16 mars 2016 à 16:53
Aucun commentaire

A première vue, c’est une violence quasi-intra familiale qui s’est déroulée en février dernier à Chirongui. Avec l’alcool comme compagnon commun des deux protagonistes qui se sont tapés dessus.

Le tribunal de Mamoudzou

Le tribunal de Mamoudzou

Très violemment tapés dessus même, puisque l’un va s’en tirer avec 28 jours d’Interruption Temporaire de Travail, ce qui, dans l’échelle de Richter des violences humaines, est assez conséquente.

Il faut dire que s’entendre dire à l’oreille que la personne qu’on a en face de soi a couché avec sa mère est fortement désagréable, surtout lorsqu’il s’agit d’un criminel. C’est ce qui a fait monter l’énervement de M.A. d’un cran, lui qui venait déjà de passer verbalement son état d’ébriété sur le compagnon habituel de sa maman.

Celle-ci ne parvient pas à le chasser, pourtant à coup de câble électrique, (sympathique famille), il pousse alors violemment ce 3ème homme venu s’interposer et se présenter comme l’amant occasionnel. Provoquant sa chute. Ce dernier n’est pas né de la dernière pluie, mais plutôt formaté par sa dernière condamnation à 15 ans de réclusion pour assassinat et tentative d’assassinat. Il se relève avec une barre de fer à la main. On comprend donc la peur de M.A., « il allait me tuer », mais pas jusqu’à excuser ses coups de chombo en réponse qui auraient pu être fatal à S.A.

« Combat de coqs ! »Barre réduc

Chombo contre niveau de maçon, les dégâts physiques sont inégaux. Si S.A., absent lors du jugement ce mercredi, subit 28 jours d’ITT avec fracture du poignet gauche, plaie frontale, et plaie à l’épaule gauche, M.A., n’en aura que 3, « vous auriez pu le tuer ! », lui assène le juge.

Il répète à plusieurs reprises ses regrets, et son comportement, « uniquement lié à l’alcool. Depuis ce jour, je n’ai rien bu », précise-t-il aux juges en collégialité. Il a deux enfants à charge, c’est à dire qu’il les élève seul. Et travaille en contrat aidé dans un service de technique de nettoyage.

M.A. tente de se dédouaner dans ses explications, mais les trois femmes présentes lors de la bagarre l’accablent. Le procureur Joël Garrigue ne fait pas de quartier, « c’est un combat de coqs entre deux hommes alcoolisés qui cherchent une bonne raison de s’affronter ! », s’exclamera-t-il au cours de son réquisitoire.

Bien qu’apparaissant comme le principal instigateur des violences, M.A. a un casier judiciaire vierge, ce qui lui vaudra une condamnation à 6 mois de prison avec sursis avec mise à l’épreuve, comme l’avait demandé le parquet, alors que pour S.A., ses peines antérieures vont peser lourd et le faire condamner à un an d’emprisonnement avec mandat d’arrêt, c’est à dire qu’il est recherché pour un retour à Majicavo.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Coupe-coupe

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
7:39 Maintien de la vigilance Orage ce samedi avec une accentuation du phénomène ce soir
HIER Le Vautour Club de Labattoir tient son AG dimanche
2 jours Distribution de cadeaux de Noël aux enfants hospitalisés
2 jours Un peu de discipline dans la pêche à pied professionelle
2 jours Code du travail : les 1ers bug
2 jours Plateau sportif ou nom des rues, le maire d’Acoua consulte à tout-va
3 jours Air Austral : Retour à la normal du programme des vols
3 jours La sécu de Mayotte sur la toile
3 jours Perturbations sur la distribution d’eau potable à Chiconi ce mercredi

MAGAZINE
Gandhi
Initiation à la non-violence au CUFR


CARNET DE JUSTICE
Le voleur de Bouéni « réalise que la prison, c’est difficile »
Séquestré pour une dette de 300€
Confondu par son ADN, le voleur récidiviste repart à Majicavo
Kwassas : 40 affaires pénales prennent un tour diplomatique
Affaire de kwassa : tous les détenus remis en liberté dans l’attente du procès
« Dysfonctionnements » dans une affaire de kwassa
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL