Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Communes


Dembéni espère boucler l’adressage de la commune avant le 31 décembre 2017

Publié le vendredi 8 septembre 2017 à 5:00
Aucun commentaire

Des pancartes de rues fleurissent d’année en année à Mayotte, mais l’évolution est encore lente. Pourtant, un bon adressage, c’est une condition d’une bonne réception de notre courrier, et ça vous a un petit côté civilisé pas désagréable.

La convention a été signée ce jeudi entre

La convention a été signée ce jeudi entre Ambdi Hamada Jouwaou et Gaëtan Longeau

Quelle est ton adresse ? Une question aux réponses le plus souvent poétique à Mayotte, qui vous balade de fontaine en foundi, en passant par les stades, les mosquées, les amitiés et les zébus. Des noms que les communes doivent fixer sur le papier avec pancartes rivées au sol, et numéros dûment assumés par les habitants. Ça, c’est le rêve de Gaëtan Longeau, le directeur de La Poste Mayotte, « je souhaite arriver à parfaire l’adressage de l’ensemble du département d’ici 3 ans. »

Cela fait plusieurs années que La Poste propose ses services. Les communes avaient même reçu des subventions pour réaliser leur adressage, mais elles ont pensé y arriver avec leurs agents de terrain. La tâche s’avère complexe, et elles sont désormais 4 à avoir eu recours à La Poste pour le réaliser. Dembéni est la petite dernière après Mamoudzou, Acoua et Mtsamboro, « nous n’étions arrivés qu’à 25% d’adresses aux normes », explique le maire Ambdi Hamada Jouwaou.

Guidage GPS de Mtsamboro à Kani Keli

Exotique adressage à plusieurs facettes

Exotique adressage à plusieurs facettes

L’enjeu est de taille : « Il s’agit de pouvoir remplir notre mission de service rendu aux clients en distribuant le courrier quotidiennement et le plus rapidement possible. Parfois, le rappel de la facture arrive avant la facture elle-même ! Et nous souhaitons que les collectivités locales puissent bénéficier de la géolocalisation », explique Gaëtan Longeau. C’est à dire que les rues de Mayotte n’auront plus de secrets pour votre GPS.

A cet effet, La Poste a recruté 5 facteurs-experts, à l’image d’El-Anziz Lama, qui arrive tout droit de métropole : « Nous répertorions les adresses sur le terrain, pour ensuite les entrer dans l’ordinateur, le tout validé par la mairie. »

Des contribuables sans toit

Mais ce n’est pas tout, et la présence de Hamadi Lassoued, Directeur du Pôle gestion fiscale à la DRFIP, était un indice : un bon adressage c’est aussi de l’argent qui entre dans les caisses de la commune. Pour l’instant, peu de contribuables paient beaucoup d’impôts, pour tous ceux qui ne sont pas répertoriés. « Nous avons des adresses de maisons et de bâtiments commerciaux, nous avons des adresses de contribuables mais ça ne colle pas. Un peu comme si ces contribuables n’avaient pas d’habitation ! »

Hamadi Lassoued en attend beaucoup pour la fiscalité directe locale

Hamadi Lassoued en attend beaucoup pour la fiscalité directe locale

Pour y arriver, une communication doit être faite auprès des administrés. C’est La Poste qui va s’en charger dans le cadre la convention signée ce jeudi avec la commune de Dembéni. Un service qui lui coutera 25.000 euros environ, mais qui lui permettra d’accroitre considérablement ses recettes fiscales en retour, « dont la compensation de l’Etat pour tous les contribuables non imposables », expliquent les services de la mairie. L’adressage devrait être bouclé au 31 décembre 2017 sur l’ensemble de la commune s’engage La Poste.

Ce qui permet d’espérer pour les habitants la réalisation d’infrastructures comme des pistes cyclables, des salles de spectacles, voire une baisse des impôts locaux, pourquoi pas !

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:42 Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
15:03 Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL