Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Sécurité


Derrière la sécurité, des hommes

Publié le dimanche 15 octobre 2017 à 6:00
Aucun commentaire

Les deux commissaires divisionnaires de l’île étaient à l’honneur ce samedi matin. L’un a été décoré, l’autre installé. A leurs côtés, le lieutenant Moussa est fier de présenter une partie de l’équipement des sapeurs pompiers.

Le commissaire Philippe Jos

Le commissaire Philippe Jos

Le commissaire divisionnaire Philippe Jos, Directeur départemental de la Sécurité Publique, n’est plus à présenter. Il a été décoré ce samedi matin de la médaille de la sécurité intérieure. En raison d’une action menée en métropole lors des attentats du 14 juillet 2016 à Nice. Il nous explique : « J’étais en poste à Cannes (à 35km de Nice, ndlr). Lorsque l’explosion a retenti, on nous a demandé de rester sur nos zones dans un premier temps en raison des risques de sur-attentats. Puis, nous nous sommes rendu sur place pour les constatations et le suivi de l’enquête, nous n’avons pas compté notre temps. »

Pour revenir à Mayotte, s’il ne peut livrer les derniers chiffres de la délinquance, le policier commente néanmoins le constat d’une baisse des atteintes aux personnes livrée par le préfet : « J’ai réorganisé les équipes pour une meilleure implantation, et une sectorisation avec une priorité, lutter contre les atteintes aux personnes, contre toutes les violences, qu’elles soient crapuleuses ou pas. Ils sont 14 fonctionnaires à y être affectés, avec comme résultat un nombre de garde à vue record et un bon taux d’élucidation. »

Des mines à la PAF

Jean-Marie Cavier, commandant de la PAF

Jean-Marie Cavier, commandant de la PAF

Le deuxième commissaire divisionnaire de l’île est le tout nouveau directeur départemental de la police aux frontières (PAF), Jean-Marie Cavier, installé ce samedi matin. Il arrive tout droit du Service de nuit dans l’agglomération parisienne où il travaillait aux côtés d’un certain Jean-Pierre Frédéric, ancien directeur de cabinet du préfet de Mayotte. « J’ai été choisi pour mon expérience de terrain et dans le management », une carrière dans l’opérationnel qui va lui servir à Mayotte.

Parmi ses expériences fortes, celle de la Lorraine le marquera, « nous avons eu à traiter la fermeture de mines dans cette région en 2002. Il a ensuite été à la direction de l’ordre public, et a notamment été décoré de l’ordre national du mérite pour avoir été blessé lors d’une action de défense des abords de l’entrée nationale que voulaient violer des manifestants.

« La direction de la PAF reste un challenge important pour lequel j’ai été formé, et préparé par mon expérience dans l’opérationnel et le judiciaire. » Il a notamment secondé le directeur de la Police de Paris, en charge du Centre de Rétention Administrative. Jean-Marie Cavier se définit comme un commissaire de terrain, opérationnel.

Le lieutenant Moussa

Le lieutenant Moussa

Poste médical avancé climatisé

Pendant que les gendarmes et leur brigade cynophile se plient à un exercice de maîtrise de forcenés sur la place de la République, le lieutenant des sapeurs pompiers Aboubacar Moussa nous fait l’article de leurs moyens de secours non pas terrestre et de grande échelle cette fois, mais nautiques : « Quand les gendarmes ne parviennent pas à prendre la passe de Mtsamboro à marée basse, nous utilisons notre semi-rigide de 6 mètres pour nous porter au secours de blessés en mer ou sur un îlot isolé. »

Dans un camion, du matériel conditionné attend, « c’est notre poste médical avancé. En cas de catastrophe naturelles ou autres, nous déployons nos 40 lits picots, et nos tentes climatisées. Un secrétaire est nommé pour effectuer le tri entre les blessés, que l’on soit en urgence relative ou en urgence absolue, le plus haut degré. »

C’est un parcours original qui a amené cet homme de 40 ans à intégrer les pompiers. Né à Kani Keli, il a suivi des études de droits et de sciences-économies à Poitiers, pour ensuite intégrer la gendarmerie. Il devient chef de la sécurité du conseil général de 2006 à 2012. Après son examen d’entrée, il montera les échelons, « maintenant, je suis chef du service prévision chez les pompiers. »

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
9:45 2ème Journée départementale des familles à Mtsangabeach samedi
9:11 Un nouveau conseil d’administration à Air Mad en vue du mariage avec Air Austral
9:00 La CSSM accompagne les retraités pour l’accès à leurs droits
8:30 Un robot pour le lagon de Mayotte présenté vendredi au CUFR
4:45 Les arts contemporains investissent la Maison du Projet à Kawéni
4:30 Spectacle de marionnettes « Daba, l’enfant qui n’aimait pas l’école » au CUFR
HIER L’abattage des arbres réglementé à Mamoudzou
HIER Lycée de Kahani: les enseignants reconduisent leur droit de retrait
HIER Passation de pouvoir et point d’étape à l’ONF Mayotte

MAGAZINE
Mahamoud Prince Faounia, formée comme agent d'accueil n'a pas de répondu du secteur privé.
Emploi et handicap « Il faut changer les mentalités »


CARNET DE JUSTICE
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat
14 mois ferme requis dans l’affaire des fausses procurations à M’Tsangamouji
Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier
Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi
Petite Terre : un jeune brûlé vif dans des règlements de compte, enquête ouverte pour tentative d’assassinat
Décasage de Bouéni : peine confirmée en appel, la défense se pourvoit en Cassation
Il oublie sa carte d’identité sur le lieu de l’agression et finit au tribunal


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL