Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison

Publié le vendredi 9 juin 2017 à 5:00
Aucun commentaire

La Cour de cassation avait invalidé le jugement de prison ferme auquel était condamné cet ancien directeur du bureau de Poste de Chirongui. La Cour d’appel vient d’alléger la peine, y compris dans les modalités de remboursement de la somme.

La Poste logoEn sortant de la salle d’audience de la Chambre régionale d’appel, Y.S affiche son soulagement d’un sourire. Accusé d’avoir détourné 170.000 euros à La Poste de Chirongui alors qu’il en était le directeur, il avait été condamné à 6 mois de prison ferme, en 1ère et en 2ème instance. Un jugement d’emprisonnement qu’avait annulé la Cour de Cassation, tout en réaffirmant sa culpabilité. La Chambre régionale d’appel avait donc à se prononcer de nouveau.

L’affaire remonte à 2005, quand La Poste suspecte des détournements, et diligente une enquête interne. Au contrôleur de gestion venu l’auditer, le directeur ne donnera aucune réponse satisfaisante, « tout en avouant être à l’origine des détournements de fonds, qui ont débuté 5 ans auparavant », rapportait le juge.

170.000 euros évaporésBarre Chambre d'appel-tribunal de Police

Lors du jugement le 5 mai dernier, l’accusé, effondré en pleurs à la barre, confirmera dans un souffle qu’il a été révoqué en 2009. Et que ses vols auront eu de nombreuses conséquences, sur sa santé d’abord, « je dors avec un masque qui m’aide à respirer, je fais de l’hypertension, j’ai eu 3 opérations du cœur, je vis un enfer », et sur sa vie professionnelle, « je ne fais plus que des petits boulots au champ, pour 300 euros par mois, alors que j’ai 7 enfants à charge. » Dont deux nés après sa condamnation.

Il avait donc avoué n’avoir pas encore versé le moindre centime de remboursement auquel il avait été condamné, « je ne peux même pas payer une facture d’électricité ». On ne saura pas où est passé le matelas amassé, ou peut-être dépensé, au fil des mois de ces prélèvements-bonus.

Entre l’avocat général qui jugeait que Y.S. s’apitoyait sur un sort qu’il avait lui-même provoqué, et l’avocat de l’accusé, Mansour Kamardine, qui demandait à le juger avec humanité, les juges d’appel ont fait leur opinion : Y.S. n’ira pas en prison, mais devra se soumettre à des contrôles. La peine de 2 ans de prison, dont 18 mois avec sursis, a été commuée en l’assortissant intégralement de sursis, avec néanmoins une mise à l’épreuve de 2 ans, et « la réparation de tout ou partie des dommages », et non plus le remboursement intégral du préjudice.

Il lui est par contre interdit d’exercer toute fonction de service public.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:34 Emplois aidés : pas de rentrée scolaire ce lundi, menace la mairie de Mamoudzou
13:58 Journée de la trottinette le 24 octobre
11:45 La mairie de Mamoudzou sensibilise au nettoyage à Bandrajou-Kawéni
4:45 4 millions d’euros pour la recherche et l’innovation dans les Outremers
HIER Table ronde sur le mécénat et dons aux associations le 4 novembre
HIER Projection du docu Hip Hop (R)évolution au Rocher
HIER Prolongation des travaux du pont de Dzoumogné
2 jours Un fonctionnaire français accompagnait les étrangers en situation irrégulière à l’îlot Mtsamboro
2 jours Troubles à l’ordre public à la suite d’un match de football : 3 interpellations

MAGAZINE
Les sauveteurs bénévoles de Mayotte en intervention
Les sauveteurs en mer de Mayotte touchent le fond


CARNET DE JUSTICE
Kahani : trois blessés, deux condamnés, un an ferme
Trois procès annulés à cause de vices de procédure
Adolescent battu : le père écope de 6 mois ferme
Il « corrige » sa fille et part à Majicavo
Condamnée pour violation des restrictions d’eau
Il traîte des gendarmes de « macaques » et joue son emploi au tribunal
Mayotte encensée pour son accès au droit
Trois interpellations ce week-end suite aux violences de vendredi à Acoua


PORTRAITS
Le docteur Moinecha Madi
Appelez-la docteur ! Moinécha Madi, spécialiste en biophysique cellulaire



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL