Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Initiative


Douze jours pour faire le tour de Mayotte en fauteuil roulant et vaincre la solitude

Publié le jeudi 16 mars 2017 à 5:30
Aucun commentaire

C’est une opération hors du commun que monte un jeune homme qui veut dénoncer la grande solitude des personnes en situation de handicap à Mayotte et les difficultés de leur quotidien. A 27 ans, il va faire le tour de Grande Terre en fauteuil. Le départ, c’est lundi.

Docteur Léo

Docteur Léo

«Je ne veux plus être vu comme un handicapé mais comme un handicapable. C’est un terme que j’ai inventé pour dire que je suis un individu comme un autre». Docteur Léo a un sacré caractère et il n’est pas du genre à baisser les bras, même si la vie n’a pas toujours été tendre avec lui. Depuis plusieurs mois, il monte une opération inédite: le Tour de Mayotte en fauteuil roulant.

«Oui c’est peut-être de la folie mais je veux que cette folie soit générale. Je veux faire parler, je veux faire réagir. L’idée est venue de la galère». Docteur Léo est évidemment un surnom, un mélange de la force de la psychologie du docteur Hannibal Lecter (le cannibalisme en moins) et le courage du roi grec Leonidas, 500 ans avant Jésus Christ. Son vrai nom est Ousseni Coco Ambdi-Razakou.

Il vit à Mayotte, sa terre natale, depuis 2013. Il l’avait quitté enfant pour grandir en métropole et il y est revenu adulte, dans un fauteuil roulant. Entretemps, un accident de plongée a changé sa vie à jamais. Quatre ans après, il a réappris à vivre ou plutôt à s’adapter à sa nouvelle vie. «La maladie se soigne, le handicap s’adapte. C’est ma formule. Il faut s’adapter même si ce n’est pas toujours facile».

Le regard qui attaque

TMFLui, ne s’est jamais considéré comme un handicapé. Mais la société s’est chargée de lui faire comprendre. Manque d’emplois, inaccessibilité des lieux publics, manque de transports adaptés, manque d’activités… Chez nous peut-être plus qu’ailleurs en France, le handicap est synonyme d’impasse sociale quand il n’est pas associé à la maladie. «Quand je suis revenu, j’ai ressenti le regard des gens comme une attaque de pitié. Pas quelque chose de bienveillant ou de généreux.» Alors il veut changer les choses. Parce que même si le quotidien en fauteuil est très compliqué, il revendique une autonomie totale. «Je ne m’interdit rien. Je fais même de la plongée», affirme-t-il fièrement.

Logiquement, avec ce projet de Tour de Mayotte, il veut «embarquer tout le département!». Son opération va donc durer 12 jours. Le départ sera donné lundi depuis son village natal d’Hamjago pour une 1ère étape de 15km vers Mtsangamouji. Puis se sera Combani, Sada, Chirongui, Mzouazia, Kani-Kéli, Dapani, Bandrélé, Tsoundzou, Koungou, Bandraboua pour un retour à Hamjago le 31 mars. Chaque jour, les étapes font entre 7 et 18 kilomètres*.

Avec tous ceux qui le voudront

Il fera ce circuit avec des valides et tous ceux qui voudront l’accompagner en marchant, courant, en voiture, en vélo, en pneu, trottinette, à pied, moto… ou en chaise roulante. Des campements sont prévus dans chacune des villes-étapes. Il célèbrera ensuite la fin de l’aventure le samedi 8 avril à Chiconi avec des animations organisées toute la journée et un concert le soir, là encore avec tous ceux qui voudront s’y joindre et bien entendu, ceux qui l’auront accompagné et les partenaires qui ont permis la réalisation de ce tour.

TMF Le parcours et les partenaires«Bien sûr que je veux sensibiliser les politiques mais je veux aussi parler à toute la population et dire qu’à Mayotte, les personnes en situation de handicap sont dans une solitude totale.» A Hamjago pour l’arrivée de son tour de Mayotte et à Chiconi le samedi suivant, il espère donc que la population sera là. Plus qu’un symbole, il veut partir de la solitude pour arriver dans la foule. Et la reconnaissance d’une juste place dans notre société.

RR
www.lejournaldemayotte.com

*Le parcours complet :
jour 1 (le 20 mars) :HAMJAGO/Mtsangamouji (15 km)
jour 2 (le 21mars) : Mtsagamouji/Combani (13 km)
jour 3 (22mars) : Combani/ Sada (8 km)
jour 4 (le 23mars) : Sada/Chirongui (18 km)
jour 5(le 24mars): Chirongui/Mzouazia (10 km)
jour 6 (le 25mars) : Mzouazia/Kani kéli (7 km)
jour 7 (le 26mars): Kani Kéli/Dapani (11 km)
jour 8 ( le 27mars) : Dapani/Bandrélé (10 km)
jour 9( le 28mars) : Bandrele/Tsoundzou (17,7 km)
jour10( le 29mars): Tsoundzou/Koungou (14,7 km)
jour 11(le 30mars) : Koungou/Bandraboua (15 km)
jour 12 (le 31 mars) : Bandraboua/HAMJAGO (15,6 km)

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:57 Mayotte reste en vigilance Orage ce samedi à 16h
12:12 Air Austral cloué au sol : les vacances se font attendre
12:11 Perturbations de la distribution d’eau potable à Mtsamoudou et Dapani
7:39 Maintien de la vigilance Orage ce samedi avec une accentuation du phénomène ce soir
HIER Le Vautour Club de Labattoir tient son AG dimanche
2 jours Distribution de cadeaux de Noël aux enfants hospitalisés
2 jours Un peu de discipline dans la pêche à pied professionelle
2 jours Code du travail : les 1ers bug
2 jours Plateau sportif ou nom des rues, le maire d’Acoua consulte à tout-va

MAGAZINE
Gandhi
Initiation à la non-violence au CUFR


CARNET DE JUSTICE
Le voleur de Bouéni « réalise que la prison, c’est difficile »
Séquestré pour une dette de 300€
Confondu par son ADN, le voleur récidiviste repart à Majicavo
Kwassas : 40 affaires pénales prennent un tour diplomatique
Affaire de kwassa : tous les détenus remis en liberté dans l’attente du procès
« Dysfonctionnements » dans une affaire de kwassa
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL