Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Economie sociale et solidaire


Emplois aidés: les CRESS appellent à leur maintien et à leur amélioration

Publié le mercredi 20 septembre 2017 à 17:19
Aucun commentaire

Après l'annonce du gouvernement de supprimer les contrats aidés, la levée de bouclier a été immédiate. Le réseau des Chambres Régionales de l'Economie sociale et solidaire n'est pas en reste. Elle met dans la balance leur coût financier et le coût social de leur abandon.

Le Pôle emploi à Kawéni

Une alternative au chômage

Les contrats aidés sont des contrats spécifiques pour lesquels l’embauche et l’accompagnement est encadrée et appuyée financièrement par l’Etat. Les plus utilisés sont les emplois aidés et le Contrats uniques d’insertion (CUI).

Le réseau des CRESS (Chambres Régionales de l’Économie Sociale et Solidaire) s’inquiète de l’annonce par le gouvernement de la réduction des contrats aidés en 2017 et leur diminution sans précédent prévue en 2018. Il déplore particulièrement la méthode utilisée : « annonce brutale, mise en œuvre immédiate, et absence totale de concertation ». Ils sont 432.894 à être concernés, chiffrent les CRESS, dont 40% dans leurs secteurs d’activité.

En dessinant les différents profils des bénéficiaires, qui vont de personnes « très éloignées de l’emploi, soit directement dans l’insertion, soit dans des domaines d’utilité sociale », à des « titulaires de diplômes universitaires », elle dégage une utilité commune, celle du « tremplin » que propose un premier emploi et d’une insertion dans la vie active qui autorise la mise en place d’un « réseau de relations professionnelles ».

Que ce soit l’action sociale, les associations, le sport ou les arts et spectacles, le taux d’emplois aidés avoisine les 10%. C’est pour les collectivités de Mayotte notamment, le moyens de proposer un service public là où il n’existait pas, et une animation sur les activités périscolaires imposées par les contrats aidés.

Création de postes contre dépendance socialelogo_cncres

C’est une logique de contrainte budgétaire qui a poussé le gouvernement, et si l’on ne parle plus de stopper radicalement la mesure, le dernier chiffre annoncé est une diminution de 40% de leur coût dans le budget 2018. Comme le soulignent les CRESS, il faut prendre en compte le coût social de « l’augmentation du nombre de personnes en situation de pauvreté et dépendant des prestations sociales, sans oublier le poids, pour les départements, du retour au RSA de quasiment toutes les personnes exclues de ces emplois sous contrat aidé. » Elles évoquent en outre un Crédit Impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) bien plus coûteux que la mesure des emplois aidés.

En brandissant la menace de la suppression totale des emplois aidés qu’il comptait mettre à exécution, le gouvernement voulait mettre en garde contre ce qu’on pourrait qualifier d' »emplois assistés », sans véritable avenir justement pour son bénéficiaire. Certaines structure, et on peut citer notamment la mairie d’Acoua, on commencé à pérenniser ces emplois en recrutant par la suite les jeunes.

En conséquence si les CRESS appellent au « maintien pour 2017 et 2018 du nombre de contrats aidés », elles invitent aussi au « lancement d’une concertation afin de réfléchir à l’amélioration progressive de ces dispositifs. »

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

 

 

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Votre agenda du week-end
HIER Nouvelle vague de violences ce vendredi matin au lycée de Kahani
HIER Mayotte se prépare à un exercice cyclonique la semaine prochaine
HIER Mayotte En marche avec les Outre-mer
2 jours Berguitta : scènes de dévastation à la Réunion
2 jours Coupure d’eau à Ouangani à la suite d’une casse
2 jours Et si vous deveniez animateur sportif ?
2 jours Air Austral compte sur une réouverture des aéroports de La Réunion ce vendredi
2 jours Hausse des prix de 0,2% en décembre

MAGAZINE
Rotary VIH
Le Rotary Club offre 1500€ pour la lutte contre le VIH à Mayotte. L’association nous a ouvert ses portes


CARNET DE JUSTICE
L’élection de Ramlati Ali annulée par le Conseil Constitutionnel
Dealers de bangué « c’était ça ou voler »
Quatre ans ferme pour le chef d’un réseau de kwassas
Deux grévistes de MayCo échappent de peu à la prison
Âgé de 24 ans, il a un bébé avec une collégienne de 12 ans
Une enquête ouverte suite au glissement de terrain fatal à Koungou
Victime de violences conjugales, elle menace de « tuer l’enfant » si son compagnon va en prison
« La paralysie du Tribunal de travail de Mayotte se confirme » pour le Medef Mayotte


PORTRAITS
Djibril Cissé 2
Djibril Cissé « Renvoyer l’ascenseur aux jeunes serait une bonne action »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL