Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


5èmes Journées Périnatales


Gérer les accouchements prématurés : parfois un défi à Mayotte

Publié le vendredi 10 novembre 2017 à 5:30
Aucun commentaire

On parlait cerclage, toucher vaginal et ouvertures de col ces jours ci à Sakouli : des médecins Réunionnais et mahorais étaient mobilisés pour évoquer avec l’ensemble du Réseau périnatal les problématiques liées à la prématurité.

Les participants des 5ème Journées Périnatales

Les participants des 5èmes Journées Périnatales

Les professionnels de la périnatalité se sont retrouvés ces 8 et 9 novembre à l’hôtel Sakouli pour les 5ème Journées de Répéma. Un lieu excentré qui n’est pas choisi au hasard, « loin de l’ambiance de travail et des tensions qui peuvent exister entre les services, nous parvenons à discuter sereinement », explique le docteur Sophie Belec, présidente du Répéma.

Le thème porte cette année sur la prise en charge de la prématurité à Mayotte, notamment des grossesses à risque, les gestes de premiers secours et les missions du Centre d’Action Médico-Social Précoce (CAMSP).

« L’objectif de ces rencontres organisées chaque année, est de rassembler les partenaires de la santé sur la grande prématurité, l’ARS, les pédiatres, les gynécologues, les sages-femmes, les obstétriciens, la PMI, et les acteurs réunionnais, pour faire passer des messages », rapporte le médecin, qui exerce à Mayotte depuis 25 ans.

Eviter un prématuré en vol

Intervention du docteur Abossolo

Intervention du docteur Abossolo

Il s’agit d’informer, mais de former aussi si l’on en croit les directives précises délivrées ce mercredi matin par le docteur Abossolo, Gynécologue obstétricien au CHU de La Réunion. Les professionnels étaient notamment demandeurs d’un processus codifié qui encadre une Evasan pour une grossesse à risque en fonction du degré d’ouverture du col de la femme enceinte, « c’est le flou artistique », soulignait l’un d’entre eux.

De fait, une maman témoignait de son Evasan vers La Réunion il y a 5 mois, « à 29 semaines, accompagnée dans l’avion par un médecin et une sage-femme, et, à l’atterrissage à Saint-Pierre, j’ai perdu les eaux ! » Elle remerciait l’équipe du CHM, son petit garçon se porte comme un charme, et le docteur Abossolo le répétait à plusieurs reprises, « difficile de savoir quand une patiente va accoucher, même si son col est ouvert ».

Le Répéma accouche de mesures concrètes

De ces échanges vont naître des pistes de travail pour améliorer la prise en charge des menaces d’accouchements prématurés. « Nous menons aussi des réflexions sur les recommandations qui arrivent de métropole, en cherchant des pistes pour leur adaptation sur le territoire », rajoute Sophie Belec.

Des réflexions productives puisqu’il y a 4 ans, à la demande du Répéma était mené un audit sur la grande prématurité, « qui a débouché en août 2015 sur la création du Centre d’Action Médico-Social Précoce ». Le CAMSP présente d’ailleurs cette année son expérience dans la prise en charge globale de l’enfant vulnérable.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
11:35 La manif des transporteurs scolaires converge vers Mamoudzou
4:30 Grève de l’intersyndicale de l’Education ce jeudi : UNSA rejoint la FSU
4:15 La France Insoumise : des mesures pour la jeunesse de Mayotte
4:00 Le patrouilleur Le Malin intercepte un palangrier en infraction de pêche
HIER Perturbation de la distribution d’eau potable ce mercredi soir à Ouangani
HIER Législatives partielles : La France Insoumise investit Abdullah Mikidadi et Christine Raharijaona
HIER Enquête porte à porte sur la gestion des déchets verts en Petite Terre
2 jours Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
2 jours Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Le président du tribunal salue « des résultats satisfaisants »
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL