Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Guito Narayanin sortira de prison demain

Publié le vendredi 7 avril 2017 à 5:00
Aucun commentaire

C’est au cours d’une audience non publique qu’a été scellé le sort de Guito Narayanin, en tout cas pour les jours à venir. Une décision qui s’est faite attendre, puisque tombée en soirée : sa détention provisoire n'a pas été prolongée.

Le Juge des Libertés et de la Détention Bruno Fisselier

Le Juge des Libertés et de la Détention Bruno Fisselier

Arrivé entre deux gendarmes et protégé d’éventuels clichés des journalistes par ses avocats, Théophane Narayanin, dit « Guito », est entré dans une petite salle d’audience du Tribunal correctionnel de Mamoudzou. Ses trois avocats, Me Josée Israël du barreau de Paris, Me Jean-Pierre Lionnet et Me Fatih Rahmani du barreau de Saint Denis (La Réunion), avaient demandé le huis clos. Qui a été accepté par le juge de Libertés et de la Détention (JLD), Bruno Fisselier.

La détention provisoire n’est prononcée que dans les cas où l’infraction commise est punissable de plus de 3 ans de prison. Or, le patron de la carrière IBS de Kangani, est accusé d’être le commanditaire de l’agression d’une avocate dans le hall d’entrée du cabinet où elle travaillait aux Hauts-Vallons le 2 septembre 2015.

Probablement placé sous contrôle judiciaire

Un groupe de 4 individus avait violemment agressé la jeune femme, pensant qu’il s’agissait de l’avocate de Frédéric d’Achery, le propriétaire du terrain de la carrière de Kangani, qu’exploite Guito Narayanin, objet d’un vieux litige entre les deux hommes. Une ordonnance d’expulsion d’IBS du site avait été prononcée, jamais exécutée. Les agresseurs avaient impliqué l’homme d’affaire comme étant le commanditaire, qui dénonçait un coup monté.

Guito Narayanin a purgé ses 4 mois de durée légale de détention provisoire, mais qui pouvait être reconduite si le juge estimait que les garanties qu’il répondent à ses obligations judiciaires n’était pas remplies. Dans ce cas précis, le juge d’instruction a saisi le JLD pour demander la prolongation de la détention. C’est ce qui était jugé cet après-midi.

Il avait déjà tenté d’obtenir une libération avec placement sous contrôle judiciaire dès son incarcération. Qui avait été refusée.

A l’issue des plaidoiries des avocats, qui ont défendu une enquête quasiment bouclée que ne pouvait donc plus gêner leur client, et de la réquisition du procureur Miansoni, le Juge des Libertés et de la Détention a décidé de ne pas prolonger la détention provisoire. Le procureur nous indique que « le prévenu sera libéré le 8 avril », soit 4 mois exactement après son incarcération. Il sera probablement alors placé sous contrôle judiciaire.

A. P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:01 Auditionné libre, il frappe un policier et finit en garde à vue
4:45 Avis de décès de Christophe Tay
HIER EXERCICE EXERCICE Fermeture (virtuelle uniquement) des écoles mardi en raison de l’approche du cyclone
HIER Fin de la vigilance-Orages
HIER Blocage du Centre pénitentiaire de Majicavo ce lundi en solidarité au mouvement national
2 jours Nouvelle vigilance Orages pour cette nuit
2 jours Mayotte maintenue en vigilance-Orages ce dimanche
2 jours Attention, vigilance aux orages cette nuit
3 jours Combani : la PAF ouvre le feu sur un individu qui tentait de les renverser

MAGAZINE
Rotary VIH
Le Rotary Club offre 1500€ pour la lutte contre le VIH à Mayotte. L’association nous a ouvert ses portes


CARNET DE JUSTICE
L’élection de Ramlati Ali annulée par le Conseil Constitutionnel
Dealers de bangué « c’était ça ou voler »
Quatre ans ferme pour le chef d’un réseau de kwassas
Deux grévistes de MayCo échappent de peu à la prison
Âgé de 24 ans, il a un bébé avec une collégienne de 12 ans
Une enquête ouverte suite au glissement de terrain fatal à Koungou
Victime de violences conjugales, elle menace de « tuer l’enfant » si son compagnon va en prison
« La paralysie du Tribunal de travail de Mayotte se confirme » pour le Medef Mayotte


PORTRAITS
Djibril Cissé 2
Djibril Cissé « Renvoyer l’ascenseur aux jeunes serait une bonne action »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL