Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Culture


La «boite à débaa» obtient le Grand Prix «Arte Laguna 2017» de Venise

Publié le dimanche 9 avril 2017 à 6:00
Aucun commentaire

Elena Bertuzzi et Laure Chatrefou décrochent le prestigieux prix du concours international d’art contemporain de l’Arsenal de Venise avec leur installation. Là-bas, comme chez nous en 2015, le labyrinthe à débaa a subjugué le public et le jury.

Dans la boite, "au coeur du débaa", à Mamoudzou en octobre 2015

Dans la boite, « au coeur du débaa », à Mamoudzou en octobre 2015

A mi-chemin entre création artistique et ethnographie, la «boite à débaa» a marqué les esprits à Mayotte. En 2015, ce cube était l’événement des Journées européennes du patrimoine. Véritable labyrinthe de voilages sur lesquels étaient projetés les danses et les chants des femmes mahoraises, il invitait les visiteurs à se laisser envelopper et à pénétrer «au cœur du débaa».

Cette installation, réalisée par Elena Bertuzzi et Laure Chatrefou, avait fait la fierté des femmes de Mayotte, séduites par cette mise en situation inédite de leur art. Et cette fierté semble d’autant plus justifiée que la «boite à débaa» vient d’obtenir le prestigieux Grand Prix «Arte Laguna 2017» du Pavillon de l’Arsenal de Venise, un concours international qui réunit des artistes du monde entier. «Nous étions 25 à être retenus dans la catégorie ‘Installation’ sur 250 propositions. Et j’étais inquiète», confie Elena Bertuzzi, car la création n’est pas seulement une œuvre d’art. «Bien entendu il y a le côté artistique, mais il y a aussi une dimension ethnographique. C’est une réalisation qui souhaite faire passer des connaissances».

Le cube à Débaa à Venise

Le cube à Débaa à Venise

A Mamoudzou, les deux créatrices avaient remarqué que ceux qui rentraient dans le cube en ressortaient dans un état différent. «On voulait absolument le remonter ailleurs, pour voir si les gens, à travers le corps, les yeux, les voix, pouvaient se rapprocher d’une culture qu’ils ne connaissent pas», précise Elena Bertuzzi. «Et ça a marché.»

L’enthousiasme a été général et le Prix attribué sans difficulté par un jury conquis. Au moment de motiver sa décision, les jurés ont même expliqué aux artistes qu’ils avaient été «éblouis» par l’œuvre. «C’était quelque chose qui sortait du cœur, c’était très émouvant», reconnait Elena Bertuzzi.

L’invitation aux voyages

Le Prix Arte Laguna est une compétition internationale qui vise à promouvoir l’ art contemporain avec différentes catégories: peinture, sculpture et installation, art photographique, art vidéo, performance, art virtuel… etc.

"Au coeur du débat", des centaines d'images de femmes enveloppaient le cube à Mamoudzou

« Au coeur du débat », des centaines d’images de femmes enveloppaient le cube à Mamoudzou

Avec cette reconnaissance de tout premier ordre, le labyrinthe qui propose de voyager «au cœur du débaa» pourrait commencer, lui aussi, une longue et belle carrière faite de nombreux voyages. Déjà, l’Institut du Monde arabe à Paris a demandé aux artistes de transposer l’œuvre à l’occasion des 30 ans de l’institution. Le vernissage de la grande exposition d’anniversaire «de Tombouctou à Zanzibar» est prévu ce jeudi 13 avril… «De Tombouctou à Mamoudzou» aurait été plus juste. «Ils ont probablement nommé l’exposition avant de découvrir notre travail», plaisante Elena Bertuzzi.

Le ministère des Outre-mer (MOM) et l’UNESCO suivent également ce travail de près, séduits par cette façon originale de proposer une expérience du corps et de permettre au public de s’imprégner d’une danse. Le cube pourrait servir d’exemple à d’autres expériences artistiques.

Le retour à Mayotte

A Venise, le public et le jury subjugués par le labyrinthe Les deux artistes souhaiteraient à présent revenir à Mayotte. «Nous avons tourné un film sur le débaa pendant nos travaux, très scénarisé. Peut-être que l’on pourrait venir faire le montage du documentaire à Mayotte, pour retrouver une proximité avec les femmes et pour les traductions aussi».

Elena Bertuzzi et Laure Chatrefou espèrent également que la «boite à débaa» s’installe en 2018 à La Réunion, où un cycle de conférences et des événements en lien avec les femmes de la communauté mahoraise de l’île pourraient être organisés. 2018 pourrait être également l’année du retour du labyrinthe d’images à Mayotte, mais sous d’autres formes… Il ne fait effectivement que commencer son grand voyage.

RR
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Mayotte reste en vigilance Orage ce samedi à 16h
HIER Air Austral cloué au sol : les vacances se font attendre
HIER Perturbations de la distribution d’eau potable à Mtsamoudou et Dapani
HIER Maintien de la vigilance Orage ce samedi avec une accentuation du phénomène ce soir
2 jours Le Vautour Club de Labattoir tient son AG dimanche
3 jours Distribution de cadeaux de Noël aux enfants hospitalisés
3 jours Un peu de discipline dans la pêche à pied professionelle
3 jours Code du travail : les 1ers bug
3 jours Plateau sportif ou nom des rues, le maire d’Acoua consulte à tout-va

MAGAZINE
Gandhi
Initiation à la non-violence au CUFR


CARNET DE JUSTICE
Le voleur de Bouéni « réalise que la prison, c’est difficile »
Séquestré pour une dette de 300€
Confondu par son ADN, le voleur récidiviste repart à Majicavo
Kwassas : 40 affaires pénales prennent un tour diplomatique
Affaire de kwassa : tous les détenus remis en liberté dans l’attente du procès
« Dysfonctionnements » dans une affaire de kwassa
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL