Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Associations


La professionnalisation des associations en marche avec le CRIB

Publié le vendredi 2 février 2018 à 12:31
Aucun commentaire

« Avant, c’est à dire dans les années 2000, les demandes de subvention se réglaient au téléphone. Maintenant, personne n’est censé ignorer la procédure, et respecter les dates limites de dépôt des dossiers »… Madi Vita, le président du CROS (Comité régional Olympique et sportif) souligne le contexte d’un secteur associatif, prolifique en terme de structures, 4.000 enregistrés au greffe, mais moins de 500 actives, mais peu en terme de résultats, car encore trop artisanales.

Patrick Bonfils et Madi Vita

Patrick Bonfils et Madi Vita

Pour professionnaliser le secteur, le CROS héberge depuis le 7 décembre 2017 le Centre de Ressources et d’information des bénévoles (CRIB). Un label attribué par le ministère de la Jeunesse et des Sports, et que décrypte sa chargée de mission Emeline Froger : « Nous allons accompagner et former les membres d’associations, en proposant notamment un Certificat de Formation à la Gestion associative (CFGA), gestion financière et humaine, une formation aux Valeurs de la République et laïcité, et des formations à thème, surtout que la Convention collective nationale du sport est applicable à Mayotte. »

Madi Vita rappelle que le secteur associatif a été durement touché en 2009 par une fermeture de robinets de la part d’un Conseil général qui annonçait un redressement des comptes, « avec une perte de 70% des subventions », aggravée par les ambitions « surdimensionnées », de certains dirigeants de club notamment de football, « ce qui a fragilisé les clubs ».

Danse, foot et dominos

Emeline Froger a déjà suivi plusieurs formations

Emeline Froger a déjà organisé plusieurs formations

L’Etat à travers la DJSCS et le conseil départemental sont cofinanceurs de ce Centre. Mohamed Abaine, Directeur du développement sportif et de la jeunesse au CD, invoque une adaptation nécessaire au regard de la mutation de la société, « nous manquons de compétence », et de la transition institutionnelle de l’île, « qui a engagé Mayotte vers le droit commun, accroissant les exigences administratives, comptables et juridiques, il faut se professionnaliser ».

On entendait parler beaucoup de sport, mais le label CRIB, s’il est hébergé par le CROS « en raison de la compétence et de la transparence de cette structure », concerne bien toutes les associations du territoire, précise Patrick Bonfils, directeur de la Jeunesse et des Sports, « danse, dominos comme ligues sportives, out le monde est concerné par cette marche vers la professionnalisation. Nous mettons parallèlement en place un Comité de bailleurs pour avoir une visibilité sur les subventions de l’Etat et des collectivités et éviter ainsi les doublons ou les oublis. »

Des associations à visée économique

Il rappelait les enjeux : « Le monde associatif a changé, c’est une véritable économie, l’Economie sociale et solidaire en est la preuve. Or, le monde économique a ses exigences, avec une meilleure compréhension et une compétence sur la gestion des dossiers. N’oublions pas que les associations sont le bras armé de l’Etat et des Collectivités sur le terrain. »

Les difficultés de la Ligue de basket, rappelées par Madi Vita, sont bien la preuve que les dirigeants ou les entraineurs « qui se voient comme des fundis plein d’expérience », doivent désormais frapper à une porte s’il veulent réorganiser leur structure, celle du CRIB, qui tient ses permanences au CROS toute la semaine, et le samedi matin, en face de l’arbre-restaurant à Cavani. Ils peuvent contacter Emeline Froger sur www.cros-mayotte.fr/crib ou 0269 61 70 44.

Anne Perzo-lafond
Lejournaldemayotte.com

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:42 Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
15:03 Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL