Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Société


Le combat d’un couple de métropolitains pour obtenir un visa pour leur fils malgache

Publié le dimanche 13 août 2017 à 16:01
Aucun commentaire

Le journal l’Est Républicain relate ce dimanche l’histoire d’un couple de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle, dans l’est de la France), qui mène un combat contre les autorités malgaches et françaises depuis 7 ans. Le couple tente d’obtenir un visa pour son fils Tommy, né à Madagascar et hébergé par ses grands-parents.

Capture d'écran de l'Est Républicain

Capture d’écran de l’Est Républicain

Le couple s’est formé en 2010, lorsqu’Aurore-Anita a quitté Madagascar pour passer des vacances chez sa sœur en métropole. Elle rencontre alors Arnaud, un ami de la famille avec lequel elle se marie un an plus tard.
Lui, a un fils, né d’un premier mariage en 2001. Elle aussi a déjà un enfant : Tommy qui a vu le jour à Madagascar en 2002. «Je l’ai reconnu. Son père ne l’avait pas fait», explique Arnaud à nos confrères.

Aujourd’hui âgé de 38 ans, agent de maîtrise chez Saint-Gobain, Arnaud n’a pourtant que son livret de famille pour parler de son fils, parlant de sa famille comme «prise en otage par l’État français». Depuis 7 ans, il ne parvient à obtenir un visa pour son fils.
Récemment, de nouveaux documents ont été établis par les autorités malgaches qui pourraient peut-être faire bouger l’ambassade de France à Tananarive.

Arnaud souhaiterait que Tommy poursuive sa scolarité en France à la rentrée. Le temps presse, «à sa majorité, il sera bloqué, il n’obtiendra plus de visa», explique Arnaud. Il a lancé une page Facebook «Enfants retenus en otage par l’État français à Madagascar». On y trouve tous les articles de presse de familles dans son cas. «On n’est pas seuls, au moins 70 familles, dont une se bat depuis 15 ans», affirme-t-il.

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER La gendarmerie débloque le dépôt Total de Longoni, 10 camions-citernes quittent les lieux
2 jours Mise en place de la retraite complémentaire à Mayotte : partenaires sociaux et parlementaires au travail
2 jours Bourse aux vêtements à Bandraboua: après la collecte, la revente le mardi 22 août
2 jours Grève chez Total : le coordinateur national FO écrit à la direction du groupe
2 jours Grève à Total : le MEDEF demande des mesures pour les entreprises au préfet
3 jours Grève à Total : toujours l’impasse
3 jours Une assemblée plénière du Conseil département lundi prochain
3 jours Le conflit Total entre dans sa 2e semaine : le point sur les arrêtés préfectoraux
3 jours Le Département défend le recrutement du directeur de la MDPH

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL