Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Assises de l'Outre mer


Mayotte « doit pouvoir rêver, avoir de l’espoir »

Publié le mercredi 8 novembre 2017 à 5:00
Aucun commentaire

La psychologue mahoraise Rozette Issouf devra donner son avis sur les projets dégagés dans le cadre des Assises de l'Outre-Mer. Elle ne manque pas d'idée pour lutter contre "la souffrance psychique" à Mayotte.

La psychologue Rozette Issouf, au centre, travaille sur la jeunesse de Mayotte

La psychologue Rozette Issouf, au centre, travaille sur la jeunesse de Mayotte

Elle va pouvoir apporter sa pierre. Rozette Issouf, une psychologue native de Mayotte a été choisie pour participer à l’équipe nationale des projets ultramarins dans le cadre des Assises de l’Outre mer.
« C’était une proposition de dernière minute, explique-t-elle avant de participer à un atelier sur l’économie. Le cabinet du ministère de l’Outre-mer a entendu parler de moi car je suis doctorante en psychologie, je travaille sur la jeunesse mahoraise « entre sublimation et passage à l’acte ». En outre en métropole, on me sollicite beaucoup pour parler de la culture mahoraise. Ils ont dû faire leur petite enquête poursuit celle qui est aussi connue pour son livre « la Solitude du coeur ».
Si elle a accepté de participer bénévolement à ce projet, c’est « par amour pour mon île ».
Son rôle au sein de ce groupe de 15 personnes sera d’étudier les propositions faites dans le cadre des Assises, et d’en choisir plusieurs qui soient « pragmatiques et applicables en deux ou trois ans » explique Alain Gueydan, directeur de la Dieccte. Le groupe, issu de divers horizons et travaillent sur tous les territoires ultramarins se répartit des thèmes de réflexion. « Je fais partie du groupe société et culture » résume la psychologue-écrivaine.

La psychologie au service de la politique

Si les Assises n’en sont qu’à leurs débuts, la doctorante a déjà quelques idées qui lui tiennent à cœur, notamment « la question de la sécurité à Mayotte, l’éducation et la protection des mineurs ». Des sujets sur lesquels elle exclut de faire table rase du passé. « Des choses ont été faites, des diagnostics territoriaux, il faut se baser sur l’existant, comme la coopération régionale sur l’immigration. Il faut améliorer nos relations avec les Comoriens balaye-t-elle. Au niveau de la protection des mineurs et de la souffrance psychique, il y a beaucoup aussi à faire. La société mahoraise  a évolué trop rapidement. Crise identitaire, on oscille entre tradition et modernité, il y a des choses dont on doit faire le deuil mais on n’a pas eu le temps de se préparer à ça. Il faut travailler là dessus. »

Enfin, Rozette Issouf souhaite contredire les détracteurs des Assises. « J’entends souvent que les Assises sont là pour cacher les problèmes et non pour les régler. Au contraire, je pense que c’est une opportunité pour nous exprimer. C’est le moment de parler, de voir ce qui ne va pas, mais aussi ce qui va. On doit aussi avoir cette capacité de rêver, d’avoir de l’espoir. Sinon on aura du mal pour la suite. »

Y.D.

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
9:45 2ème Journée départementale des familles à Mtsangabeach samedi
9:11 Un nouveau conseil d’administration à Air Mad en vue du mariage avec Air Austral
9:00 La CSSM accompagne les retraités pour l’accès à leurs droits
8:30 Un robot pour le lagon de Mayotte présenté vendredi au CUFR
4:45 Les arts contemporains investissent la Maison du Projet à Kawéni
4:30 Spectacle de marionnettes « Daba, l’enfant qui n’aimait pas l’école » au CUFR
HIER L’abattage des arbres réglementé à Mamoudzou
HIER Lycée de Kahani: les enseignants reconduisent leur droit de retrait
HIER Passation de pouvoir et point d’étape à l’ONF Mayotte

MAGAZINE
Mahamoud Prince Faounia, formée comme agent d'accueil n'a pas de répondu du secteur privé.
Emploi et handicap « Il faut changer les mentalités »


CARNET DE JUSTICE
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat
14 mois ferme requis dans l’affaire des fausses procurations à M’Tsangamouji
Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier
Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi
Petite Terre : un jeune brûlé vif dans des règlements de compte, enquête ouverte pour tentative d’assassinat
Décasage de Bouéni : peine confirmée en appel, la défense se pourvoit en Cassation
Il oublie sa carte d’identité sur le lieu de l’agression et finit au tribunal


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL