Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Armée


Mayotte, théâtre d’un exercice militaire majeur

Publié le mardi 12 avril 2016 à 4:30
Aucun commentaire

Les FAZSOI, forces armées de la zone sud de l’océan Indien, et leurs alliés malgaches et seychellois ont choisi Mayotte pour leur 6e exercice militaire dans la région. Ce sera l'opération «Comba 2016» à partir de dimanche.

L'engagement des Forces françaises du sud de l'océan Indien dans cet exercice "Diana 15"

L’engagement des Forces françaises du sud de l’océan Indien dans l’exercice de l’an dernier, « Diana 15 » à Madagascar

Dans les prochains jours, contrairement à l’impression que va donner une présence inhabituellement importante de militaires à Mayotte, nous sommes toujours en paix! Et pourtant, des moyens aériens, maritimes et terrestres vont être déployés dans notre département avec la présence de près de 800 militaires. Mais il ne s’agit que d’un exercice. Nom de code: «Comba 2016».

«C’est un entraînement très classique pour les FAZSOI, les forces armées de la zone sud de l’océan Indien. Chaque année, les FAZSOI organisent un exercice militaire majeur et cette année, le théâtre d’opération est à Mayotte», indique au JDM la Capitaine Myriam Daniel.

Les militaires qui vont prendre part à cet exercice sont donc habituellement basés à Mayotte et à La Réunion mais également chez certains de nos voisins. «Il s’agit effectivement d’un exercice interalliés», précise la Capitaine Daniel. Des militaires malgaches et seychellois participeront donc à l’exercice, le 6e du genre en 10 ans.

Evacuation de ressortissants

"Comba 2016", l'exercice interalliés mené par les FAZSOI

« Comba 2016 », l’exercice interalliés mené par les FAZSOI

«’Comba 2016’ est programmé depuis 2015 et s’inscrit dans la préparation opérationnelle des FAZSOI et de leurs alliés dans la zone sud de l’océan Indien», indique l’armée. Les précédents se sont déroulés à La Réunion en 2014 et à Madagascar l’an dernier.

Sur Petite Terre mais principalement sur Grande Terre, le thème classique pour ce type d’exercice est l’évacuation de ressortissants, «RESEVAC» dans le jargon militaire. Car régulièrement, nos forces armées sont amenées à conduire de telles actions sur de véritables théâtres d’opérations où elle sont engagées. Ce fut le cas en Côte d’Ivoire en 2003, au Liban en 2006, en Libye en 2014 et au Yémen en 2015.

«Ces exercices interarmées et interalliés se déroulant sur l’ensemble du territoire national (Métropole et Outre-mer) sont essentiels dans la formation et l’entraînement de tout militaire. Ils sont des gages de maîtrise et de qualité car ils visent à perfectionner les savoir-faire militaires à mettre en œuvre dans le cadre d’opérations extérieures (OPEX)», précisent les FAZSOI.

Un scénario pour 800 militaires

Les Fazsoi en action (crédits photo : ministère de la défense)

Les Fazsoi en action (crédits photo : ministère de la défense)

Le scénario précis de l’exercice «Comba 2016» n’est pas encore connu. Il fera l’objet d’une présentation dans les jours qui viennent mais il devrait être dans la droite ligne des situations habituellement imaginées par l’armée française pour les entraînements.

Il a donc un caractère complètement fictif et la Capitaine Myriam Daniel tient à relativiser la présence de ces 800 hommes et femmes dans notre département: «Ca peut paraître important mais entre le bâtiment de la Marine nationale, les avions et les hommes à terre sur Petite et Grande Terre, le déploiement de force est important mais vous ne devriez pas avoir une impression trop massive».

Les militaires et les équipements de «Comba 2016» vont donc se déployer tout au long de la semaine pour être opérationnels à partir de dimanche, le 17 avril et jusqu’au 22 avril.
RR
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
4:59 Catherine Barbezieux prend la direction du CHM
HIER Sortie de grève à l’aéroport de La Réunion: un protocole d’accord signé
HIER Bagarres, caillassages et gaz lacrymogènes: soirée tendue à Koungou et sur Petite Terre
HIER Le festival des arts traditionnels de Mayotte, c’est aujourd’hui !
HIER Eaux souillées : Baignade interdite à Ngouja
HIER Des coupures d’eau ce jeudi dans plusieurs quartiers de Petite Terre
2 jours Impôt sur le revenu 2017: vous pouvez récupérer votre déclaration dans votre mairie
2 jours Jour férié de l’abolition de l’esclavage: la mairie de Mamoudzou fait le pont
2 jours Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation ce dimanche

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Affaire TV Mafoumbouni/ J.-M. Henry: «Pas de prise illégale d’intérêts au moment des faits»
Jugement de travail au noir « par négligence »
Quand le sommeil tue au volant : 2 mois de prison avec sursis pour le conducteur
Guito Narayanin sortira de prison demain
Report du délibéré de la 1ère affaire de décasage
Une affaire de travail dissimulé à l’allure de poupées russes
Renvoi du procès de Guito pour déboisement au 27 septembre
A sept pour cambrioler une brigade de gendarmerie


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

79 000€

Grande maison la Palmeraie

295 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
31°
27°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL