Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Social


Plongée dans la cohésion sociale pour le préfet en visite à la Croix Rouge et aux Céméa

Publié le samedi 18 mars 2017 à 6:00
Aucun commentaire

Le préfet Frédéric Veau a rendu visite à deux associations qui œuvrent dans le social à Mayotte, la Croix Rouge et les Céméa, les Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active. Deux structures qui œuvrent au plus près des jeunes dans les villages.

Le siège actuel de la Croix Rouge à Passamainty

Le siège actuel de la Croix Rouge à Passamainty

La Croix Rouge est un des bras armé de l’Etat en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale à Mayotte, par le biais de la Direction de la jeunesse et des Sports, de l’Agence Régionale de Santé, du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et de la Caisse de sécurité sociale de Mayotte (CSSM).

L’association compte 25 salariés, une centaine de bénévoles, et 4 volontaires en service civique, pour un budget annuel de fonctionnement de 1,5 million d’euros. La Croix rouge a mené des actions éligibles au Fonds social européen comme, nous l’explique son directeur Michel Henry : « Une action de prévention spécialisée a été menée sur la communes de Koungou auprès de plus de 1.000 jeunes, dont 228 ont été accompagnés individuellement, 54 étaient des mineurs isolés. »

L’effort de l’Etat dans le domaine social et plus particulièrement dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion est annoncé par la préfecture en hausse constante : « Les fonds alloués à l’association en 2015 étaient de 527.700€ et de 776.593€ en 2016. »

Veille sociale

La Croix Rouge lors d'une opération d'information sur les 1ers secours

La Croix Rouge lors d’une opération d’information sur les 1ers secours

La Croix Rouge bénéficie aussi de l’appui du Fonds Asile Migration Intégration (FAMI) ainsi qu’une participation du Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP).

La visite devait se faire samedi avec les ministres Bareigts et Geoffroy, mais la météo en a décidé autrement. « Le préfet est donc venu sur le thème de la cohésion sociale, avec son sous-préfet, et le directeur de la DJSCS. »

Ils ont assisté à une distribution d’aide alimentaire, après avoir visité la « Vestiboutique », qui propose des vêtements à prix modérés, puis le directeur leur a présenté les actions de l’équipe mobile sociale d’accès aux droits qui informe et accompagne les personnes en situation d’exclusion et de grande précarité dans leurs démarches d’accès aux droits. Elle joue notamment un rôle d’observatoire et de veille sociale sur l’ensemble du département.

Distribution d’aide alimentaire dans 8 villages

"L'aide alimentaire se fait sur 8 villages", explique Michel Henry

« L’aide alimentaire se fait sur 8 villages », explique Michel Henry

La distribution d’aide alimentaire sur les 8 sites de Pamandzi, Mtsangamouji, Bandraboua, Sada, Chirongui, Bandrélé (tous les 15 jours) et Koungou, Passamainty (une fois par semaine) est couplée avec des activités annexes d’ateliers (Education nutritionnelle, activités sportives (Fitness), sensibilisation à la santé, etc.

Le Service Intégré d’accueil et d’orientation, mis en place en décembre 2012, coordonne la demande et l’attribution des 193 places d’hébergement d’urgence et d’insertion financées par l’État. Il contribue également à l’observation sociale dans le domaine de l’hébergement/logement. Et le dispositif d’intermédiation locative en faveur des réfugiés statutaires d’une capacité de 30 places.

Le déménagement du siège social est toujours d’actualité, « nous avons trouvé un terrain à Passamainty et n’attendons plus qu’une autorisation de la Direction régionale des Finances publique. »

La Croix Rouge seule en appui à Madagascar

Michel Henry a évoqué avec Frédéric Veau l’action de la Croix Rouge française dans la région, en particulier à Madagascar à la suite du passage du cyclone Enawo : « Nous sommes la seule association internationale à intervenir en soutien de la Croix Rouge Malgache en envoyant 45 tonnes de marchandises. Le président malgache n’ayant toujours pas lancé d’appel international en dépit des 54 morts. »

Avec l’Union des Comores, les programmes PASCO se poursuivent en matière de santé communautaire, « par le biais d’une réassurance des comoriens sur leur système de santé ».

Il évoque un préfet « à l’écoute », et un sous préfet à la Cohésion sociale « qui nous a encouragé à persévérer sur la consommation des fond européens. »

Hébergement des jeunes de brousse

Le préfet auprès des jeunes des Céméa

Le préfet aux côtés des jeunes des Céméa

Le staff de l’Etat s’est ensuite rendu aux Céméa. Qui fêtent cette année leurs 25 ans, en portant plusieurs dispositifs. Le point accueil écoute jeunes (PAEJ), mis en en place en 2014 qui offre aux jeunes de 10 à 25 ans et à leurs parents, des lieux neutres, confidentiels, où ils sont écoutés et orientés. Ce dispositif s’adresse en priorité aux enfants, adolescents, jeunes majeurs qui rencontrent diverses difficultés : conflits familiaux, mal être, échec scolaire, conduites à risques, violences, délinquance, fugues, errance.

Le foyer d’accueil des jeunes en insertion professionnelle, un dispositif expérimental d’hébergement temporaire de jeunes en insertion professionnelle d’une capacité d’accueil de 12 places pour que des jeunes résidant à l’extérieur de Mamoudzou puissent suivre leurs formations et entament des démarches d’insertion professionnelle. Depuis sa création, le foyer a pu héberger 60 jeunes (37 garçons, 23 filles).

Les projets de réussite éducative qui apportent un soutien et une expertise aux territoires dans la mise en place des projets de réussite éducative, complémentaires aux projets de rénovation urbaine engagés à Mayotte.

Le Préfet de Mayotte a tenu à encourager et féliciter les équipes de bénévoles et salariés, et a salué le volontarisme des jeunes rencontrés.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
9:15 Fin des épidémies de bronchiolite à Mayotte et à La Réunion
6:15 Colas : le site toujours bloqué
4:55 Total Mayotte : Horaires ramadan
4:45 Bilan positif de la Foire Internationale de Madagascar pour la Confédération des PME
2 jours Soutien aux salariés de la Colas : la première position de la France Insoumise à Mayotte
3 jours Violences entre jeunes à Ongoujou, les gendarmes caillassés
3 jours Enquête sur les rythmes scolaires
3 jours Pour les musulmans de métropole, le ramadan commence samedi
3 jours Horaires ramadan à la mairie de Mamoudzou

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Avertissement pour les vendeurs à la sauvette à Bandrélé
MCG débouté de sa demande d’indemnisation lors de l’audience de référé
L’affaire de la prise des 67 kilos d’or pourrait se conclure par une relaxe
Énervé par un barrage, l’ancien militaire tire, et blesse une jeune fille
Tribunal: Plaidoyer contre les petits boulots non déclarés
Rab de prison pour un incendiaire de cellule
Condamnation d’un passeur récidiviste : « En prison, pour lui éviter le lagon »
Relaxe TV Mafoumbouni : Jacques-Martial Henry renonce à faire appel


PORTRAITS
Goula Goula: les vainqueurs de la WebCup 2017
WebCup : pas de doute, Mayotte dispose d’un vivier de geeks et de créateurs internet



Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
31°
28°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL