Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Armées


Portes ouvertes : pour une Légion moins étrangère

Publié le dimanche 8 octobre 2017 à 6:00
Aucun commentaire

Tout le weekend, le détachement de la Légion étrangère de Mayotte (DLEM) est ouvert au public. L'occasion de rencontrer des hommes que tout le monde croise, mais que peu connaissent.

Les Pionniers, figures emblématiques de la Légion sont reconnaissables à leur hache et à leur tablier

Les Pionniers, figures emblématiques de la Légion sont reconnaissables à leur hache et à leur tablier.

Hache sur l’épaule, tablier de sapeur en cuir sur le torse et barbe touffue, ce sont les Pionniers. Ces militaires qui sont « l’illustration charnelle de l’esprit bâtisseur des Légionnaires » selon leur officier, marquent l’entrée de la base.
Pendant deux jours, ce corps d’élite composé de nombreuses nationalités veut montrer « l’esprit joyeux des hommes du Rocher » et entretenir avec la population « le lien armée-nation ».
« La Nation doit savoir que des hommes sont là pour la protéger, explique le Lieutenant-Colonel Thomas Labouche, commandant du DLEM. Nous organisons ces portes-ouvertes pour expliquer ce que nous faisons, et qui nous sommes ».
Sous ses ordres, 275 soldats de 26 nationalités différentes. 81 sont là avec leur famille. « Nous sommes impliqués dans le tissu social local » poursuit l’officier.

Un tissu local qu’il n’est pas toujours simple d’intégrer pour ces homme venant d’un peu partout. « En métropole, ce ne sont pas des Français du coin, ça demande un effort supplémentaire d’aller au contact des gens. Mais dans n’importe quel pays où on est envoyé, il y a des militaires qui connaissant par cœur le pays. Ici, j’ai des légionnaires malgaches, ça crée des liens forts avec Madagascar ».

« Aucun criminel de sang dans la Légion »

En allant à la rencontre des gens, ces militaires hors du commun veulent aussi lutter contre les préjugés. Affublés de l’image de criminels

Le Lieutenant-colonel Labouche du DLEM

Le Lieutenant-colonel Labouche du DLEM

venus chercher une seconde vie dans la Légion par exemple. « Dans toutes les armées il y a des salopards, tranche le lieutenant-colonel. On nous a accusé d’avoir des criminels. C’était peut-être vrai sous Louis-Philippe, mais aujourd’hui on a des filtres, on veut des gens recommandables. Il n’y a aucun criminel de sang dans la Légion. Certains ont fait des bêtises, mais c’est le sens de la seconde chance. »

En tout cas, chaque Légionnaire est tenu à une « obligation de sincérité ». S’il a caché quelque part de son passé lors du recrutement, « il sait ce qui l’attend » poursuit leur chef en fronçant les sourcils.
Souvent au front sur des missions difficiles, les Légionnaires paient chaque année un lourd tribut au pays qu’ils ont choisi de servir.
Ce week-end, ils tiennent, ici un stand de tir, là, une aire de paint-ball. Ici, un parcours d’obstacle et plus loin, un stand de pêche aux canards. De quoi marquer leur volonté d’intéresser les familles, et d’offrir un visage à la population sur un corps d’armée qui « suscite beaucoup de fascination et de mythes ».

Y.D.

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
4:45 Grève illimitée au port de Longoni ce lundi
4:30 La réanimation pédiatrique abordée au CHM ce lundi et mardi
2 jours Labattoir pleure la chatouilleuse Feda Attoumani, décédée dans la nuit
3 jours Coupures d’eau cette nuit à Mandzarisoa et Cavani
3 jours Mamoudzou, aidez à choisir le logo des futurs bus
4 jours Perturbation de la distribution d’eau à Kahani ce jeudi
4 jours Emplois aidés : pas de rentrée scolaire ce lundi, menace la mairie de Mamoudzou
4 jours Journée de la trottinette le 24 octobre
4 jours La mairie de Mamoudzou sensibilise au nettoyage à Bandrajou-Kawéni

MAGAZINE
Les sauveteurs bénévoles de Mayotte en intervention
Les sauveteurs en mer de Mayotte touchent le fond


CARNET DE JUSTICE
Cavani : Prison ferme après une vengeance extra judiciaire
Kahani : trois blessés, deux condamnés, un an ferme
Trois procès annulés à cause de vices de procédure
Adolescent battu : le père écope de 6 mois ferme
Il « corrige » sa fille et part à Majicavo
Condamnée pour violation des restrictions d’eau
Il traîte des gendarmes de « macaques » et joue son emploi au tribunal
Mayotte encensée pour son accès au droit


PORTRAITS
Le docteur Moinecha Madi
Appelez-la docteur ! Moinécha Madi, spécialiste en biophysique cellulaire



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL