Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Procès SIM/Azihary : Mahamoud Azihary condamné à rembourser 170.000 euros

Publié le mercredi 14 septembre 2016 à 17:01
Aucun commentaire

Le tribunal de commerce a tranché en faveur de la Société Immobilière de Mayotte (SIM), que l’homme d’affaires Mahorais a dirigée pendant plus de 9 ans : il devra restituer le trop perçu. Soit 40% de l’indemnité de départ que Mahamoud Azihary s’était versée. Il compte faire appel.

Les avocats Me Ahamada et Me Idriss

Les avocats Me Ahamada et Me Idriss

L’affaire avait été jugée en juin dernier, après 5 renvois, dont 4 de son fait : l’ancien directeur général de la SIM était accusé d’avoir perçu indûment une indemnité de 435.480 euros lors de son départ.

Mahamoud Azihary s’est toujours vu en sauveur de la SIM, et les chiffres lui donnent raison, ainsi qu’un audit diligenté lorsque la trésorerie commence à faire défaut. Est ce son indemnité mensuelle de 12.000 à 20.000 euros, qu’il a toujours déclaré conforme aux structures comparables en métropole, qui a dérangé, ou son mode de management, parfois viril ? En tout cas, le changement de conseil d’administration de la société, va sonner le glas de l’ère Azihary.

L’auteur de Mayotte en « Sous-France », voit la main de l’Etat, lorsque le docteur Ramlati Ali est élue à la présidence de la SIM. Si elle vote avec les représentants de l’Etat en faveur de son départ, obtenu par 8 voix contre 2, elle explique que c’est après avoir cherché un consensus avec son directeur. Qui rappelle qu’un courrier était sorti opportunément à Paris sur le non renouvellement des directeurs de SIDOM après deux mandats.

Mahamoud Azihary fait appelSIM extérieur

Des arguments qui ne peuvent que rester en marge d’une décision judiciaire, qui ne porte que sur le contenu de la délibération de 2012 précisant ses indemnités de départ. S’il prétend qu’aucun montant n’y figure, la SIM produit le document qui les fixe à 130.000 euros par an, en indiquant à l’article 5 que toute révocation monterait l’indemnité à 2 ans de salaire. Soit 260.000 euros, auquel il est rajouté un billet d’avion pour Paris, pour lui et sa famille, d’un montant de 4.000 euros.

La somme de 435.480 euros, qu’il justifiait notamment par des frais de transport aériens pour prés de 40.000 euros, est jugée exagérée, et Mahamoud Azihary est donc condamné à restituer 170.952 euros.

Logiquement, sa demande de 2 millions d’euros de dommage et intérêts est également rejetée. « C’est ce que demandait la SIM », commente Me Idriss.

Me Ahamada qui défend Mahamoud Azihary indique que son client va faire appel : « Les indemnités de ruptures sont calculées sur une rémunération de base, dont les 264.000 euros ne sont qu’une partie. D’autres avantages sont prévus. » Avant de détailler, Nadjim Ahamada préfère s’appuyer sur la lecture de la délibération qu’il n’a pas encore eue entre les mains.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:58 Angalia couronnée 2ème agence évènementielle de Mayotte
15:42 Perquisition à la mairie de Mamoudzou
12:50 Enquête bouclée et flagrants délits cette semaine à Mamoudzou
11:01 Démenti sur les coupures d’eau à Sada
7:40 Fausses procurations, les trois condamnés font appel
4:45 Appel à manifestation contre les rythmes scolaires le 28 novembre
4:30 MS Boudicca, le retour
HIER Coupure d’eau en cours à Combani et Miréréni
HIER Stabilité des prix à Mayotte en octobre, hausse des carburants et baisse de l’aérien

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Perquisition à la mairie de Mamoudzou
Fausses procurations, les trois condamnés font appel
Une fillette martyrisée chez sa tante
14 000€ détournés d’une association de parents d’élèves
Le trentenaire poursuivi pour atteinte sexuelle sur mineur prend un an avec sursis
Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL