Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Rab de prison pour un incendiaire de cellule

Publié le jeudi 4 mai 2017 à 12:26
Aucun commentaire

M.T. doit être jugé en vision conférence : il a été transféré du centre pénitentiaire de Majicavo Koropa vers celui du Port (La Réunion) pour avoir essayé de mettre le feu à sa cellule en juillet 2016.

Une cellule individuelle

Une cellule individuelle du centre pénitentiaire de Majicavo Koropa

Les nouveaux écrans télé de retransmission de la salle d’audience n’ayant pas d’autres fonctions pour l’instant que d’éborgner les occupants de la salle d’audience qui le prennent régulièrement dans la tête, le tribunal s’est dirigé dans une petite salle du deuxième étage du bâtiment.

Le prévenu est donc incarcéré au Centre Pénitentiaire du Port, à La Réunion. Né à Anjouan, il fêtera ses 20 ans en prison, en décembre prochain. Excédé par l’emprisonnement au Centre pénitentiaire de Majicavo, « on ne voulait pas me laisser travailler, ni me former », expliquera-t-il aux enquêteurs, il décide le 20 juillet 2016 de mettre le feu à sa cellule, et en bloque la porte d’entrée avec un réfrigérateur.

Lors de son échange avec le juge Laurent Sabatier, il sous-entend qu’il a voulu se suicider. « Mais vous aviez mis un linge humide sur votre visage et ouvert la fenêtre de la cellule, vous ne vouliez donc pas mourir ! », rétorquait le magistrat.

Sa vie en marche

Les écrans couperet de la salle d'audience

Les écrans couperet de la salle d’audience

Il a déjà beaucoup de condamnations à son actif, à commencer par le tribunal pour enfant, d’où il ressort en 2016 avec une peine de 1 an et 11 mois de prison pour violences et menaces de mort, pour des faits commis en 2015. Les violences avec armes se succèdent ensuite. « Mais j’ai laissé cette violence derrière moi », assure-t-il, « j’ai décidé de grandir. J’ai juste gagné plus de prison, et pendant ce temps, c’est ma vie qui est en marche. » Lorsque le juge lui fera remarquer que la peine qu’il purge se termine en juillet 2019, il s’exclame, « mais c’est loin, ça ! »

S’il dit qu’il est « fatigué d’être en prison », la substitut du procureur Laurence Prampart va en requérir davantage, en faisant remarquer que les conséquences auraient pu être dramatiques pour les autres détenus, « je demande 6 mois ferme ».

Les juges en collégialité le condamnent à 6 mois ferme, « c’est la jurisprudence des tribunaux pour un incendie de cellule. Elle s’explique par le fait que l’espace d’une prison est clos, et que les prévenus ne sont pas libres de s’enfuir devant un incendie. »

Dysfonctionnements

Les dossiers de la correctionnelle du jourDeux autres affaires importantes étaient inscrites au rôle. Celle, déjà renvoyée, d’un homicide involontaire n’a pu être jugée, le prévenu ayant déposée une demande d’Aide juridictionnelle en mars dernier, contresignée par le président du TGI, dont il n’avait aucune nouvelle.

Et celle d’une agression sexuelle sur une jeune fille, qui a également du être renvoyée, le tribunal n’ayant pas été saisi, le parquet doit reciter. L’avocate de la victime était absente de l’audience. L’homme mis en cause par la jeune fille ayant décidé de rester chez lui, celle-ci est donc toujours potentiellement sa proie, avec la complicité de la maman qui, avec cette plainte, « craint de perdre le gîte et le couvert », comme le résumait, plutôt agacé, le président Sabatier.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
21:38 La gendarmerie débloque le dépôt Total de Longoni, 10 camions-citernes quittent les lieux
HIER Mise en place de la retraite complémentaire à Mayotte : partenaires sociaux et parlementaires au travail
HIER Bourse aux vêtements à Bandraboua: après la collecte, la revente le mardi 22 août
HIER Grève chez Total : le coordinateur national FO écrit à la direction du groupe
HIER Grève à Total : le MEDEF demande des mesures pour les entreprises au préfet
2 jours Grève à Total : toujours l’impasse
2 jours Une assemblée plénière du Conseil département lundi prochain
2 jours Le conflit Total entre dans sa 2e semaine : le point sur les arrêtés préfectoraux
2 jours Le Département défend le recrutement du directeur de la MDPH

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL