Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


NPRU


Rénovation urbaine de Kawéni : Ambition et premières actions

Publié le jeudi 26 octobre 2017 à 5:00
Aucun commentaire

En se promenant dans le quartier de Kawéni, on a qu’une envie : que d’un coup de baguette, un puissant magicien fasse jaillir un charmant petit village de bangas dans un environnement propre. C’est à peu prés ce qu’attendent élus et habitants du Nouveau programme de rénovation urbaine (NPRU)… sans « abracadabra » !

Le comité de pilotage du NPRU de Kawéni

Le comité de pilotage du NPRU de Kawéni

Après la signature du protocole de préfiguration du NPRU le 9 juin 2016, on sent déjà piaffer quelques acteurs, et les impatiences poindre, « nous souhaitons être conventionnés rapidement », lâchait Nadjayedine Sidi, adjoint au maire en charge de la politique de la Ville. Or, il y a tout à repenser. Et pour éviter les erreurs, tout à diagnostiquer.

C’était le sujet des échanges du point d’étape ce mercredi 25 octobre 2017 en mairie de Mamoudzou. En présence de ses partenaires, l’Etat, le conseil départemental, l’Agence nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), l’organisme Action Logement, la SIM, le Sieam, le vice-rectorat, le conseil citoyen de Kawéni, et le groupement de la Fabrique urbaine.

Comme tout quartier élu à la politique nationale de rénovation urbaine, Kawéni cumule plusieurs handicaps. Le diagnostic les résume : enclavement, habitat et insalubrité. La seule route nationale qui le traverse, sépare les zones d’activités des zones d’habitats et d’équipements scolaires, et « subit un engorgement quasi permanent ».

Subissant une urbanisation informelle sur ses pentes et aux abords des ravines où sont déposé les déchets, « le quartier est qualifié de plus grand bidonville de France ».

« La population laissée pour compte »

Certains de ces terrains sont propriété du SMIAM

Cases sur les hauteurs de Kawéni

Depuis 1969 et la production de parfum à base d’ylang made by Cananga, le quartier a évolué pour devenir le « poumon économique de l’île », « 80% des conteneurs réceptionnés au port de Longoni y sont acheminés ». Creusant en même temps un fossé avec la population qui n’a pas évolué au même rythme : « La politique de l’emploi dans le bassin économique a été développée au détriment de la population de Kawéni qui a été laissée pour compte. »

Un nouveau projet de renouvellement urbain (NPRU) intégrant toutes ces problématiques permettra de faire passer Kawéni de « quartier relégué à celui de quartier relié à son environnement. Il est défini pour 10 à 15 ans. »

Le comité de pilotage mettait en évidence que plus qu’un projet d’urbanisme de quartier, « c’est un projet de développement qui est en train des s’écrire », et qui « rejaillit sur Mayotte ». Nadjayedine Sidi justifiait cette ambition : « Les travaux à mener sont 13 fois plus importants que ceux qui ont été mis en place pour la rénovation de M’gombani ». On espère qu’il n’en subira pas les mêmes affres, aux délais interminables.

Aménagement de la place de la MJC

Aménagement de la place derrière la MJC de Kawéni

Aménagement de la place derrière la MJC de Kawéni

En attendant les transformations spectaculaires de Kawéni, les acteurs ont soif de concret. Véronique Girard, la chargée de mission de l’ANRU évoquait des actions qui peuvent déjà être mises en place, « par autorisation anticipée », c’est à dire avec la bénédiction de l’ANRU avant même la signature de la convention.

Il s’agit par exemple de l’aménagement de la place de la MJC de Kawéni (toujours pas inaugurée) au sein de sa zone, avec une réorganisation des déplacements des bus scolaires qui drainent un flux de 16.000 élèves, qu’il faut canaliser. Un aménagement de la place qui devrait permettre à la population de l’investir en dehors des zones de trafic, notamment pour les manzarakas (les mariages), avec une liaison avec Kawéni village en passant par la ravine du côté de ex bangas de l’AJKE.

Histoire de mettre gentiment la pression, le maire Majani Mohamed espérait en conclusion « voir les premières réalisations sur le terrain pendant mon mandat ».

Ce mercredi après-midi se tenaient divers ateliers sur l’habitat, les dynamiques sociales, etc., en vue de formaliser en décembre le projet et le plan guide. Les plans de financement devraient être présentés au 1er trimestre 2018.

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale
HIER Insubordination chez les policiers pour manque de moyens
4 jours Un appel à projet sur l’alimentation-nutrition-sport-santé : « Bien manger et bouger à Mayotte »

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL