Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Port de Longoni


SMART: Face au nouvel échec, les élus rencontrent Ida Nel ce mercredi

Publié le mercredi 14 octobre 2015 à 5:00
Aucun commentaire

Dirigeants et salariés de la société SMART se sentent lâchés par les élus du conseil départemental. Qui ne savent pas comment se dépêtrer de la situation, autrement qu’en prêchant le compromis.

Bourouhane Allaoui, président de la Commission portuaire

Bourouhane Allaoui, président du Conseil portuaire

On avait pris les mêmes pour aboutir à la même impasse que la veille ce mardi à 14h au conseil départemental : les salariés manutentionnaires de la SMART et les dirigeants de l’entreprise attendaient encore beaucoup des élus du conseil départemental qui les avaient toujours soutenu.

Mais depuis vendredi, un jugement d’expulsion du tribunal administratif s’est glissé entre eux, et l’entente n’est plus aussi cordiale : « même si nous sommes avec eux, même si nous avons conscience que la DSP octroyant la gestion à la société MCG est mal ficelée, il faut malgré tout trouver un compromis », indique Issa Issa Abdou, 4ème vice-président du conseil départemental.

Du côté des dirigeants de la SMART et des salariés, on s’estime « lâchés par les élus », et on désapprouve la méthode : « Alors que nous sommes en pleine négociation, Bourouhane Allaoui s’est exprimé sur une radio locale ce mardi matin », déplore Gilles Langlois, directeur de la SMART. Des dirigeants qui ne veulent pas non plus entrer directement en discussion avec Ida Nel, à la tête de MCG, comme le leur suggèrent les élus, « cela fait un an que nous tentons des médiations, qui ont fini au tribunal administratif. » Difficile en effet d’initier un rapprochement après ça !

Derrière le jugement du tribunal, des salariés

Les dirigeants de la SMART Gilles Langlois, Arlette et Jean-Claude Henry étaient présents

Dirigeants et salariés de la SMART en discussion avec les élus

Les élus refusent de leur côté de déposer un recours au côté de la SMART, « on ne compte pas dénoncer la DSP, et toute sa ribambelle d’articles. Il faudrait relancer une batterie juridique. Surtout que dans un mois, la décision de justice d’expulser la SMART va s’appliquer », précise Bourouhane Allaoui, président du Conseil portuaire.

Peu de marge de manœuvre donc pour le conseil départemental, si ce n’est de rencontrer Ida Nel, ce qu’ils vont faire dès ce mercredi : « nous allons tenter de peser de notre poids, derrière le jugement du tribunal, il y a quand même une problématique sociale à prendre en compte », rappelle Issa Issa Abdou.

Sans solution, Salim Nahouda, secrétaire départemental de la CGT Ma l’a dit, le conflit sera au menu du mouvement social annoncé le 3 novembre.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:34 Emplois aidés : pas de rentrée scolaire ce lundi, menace la mairie de Mamoudzou
13:58 Journée de la trottinette le 24 octobre
11:45 La mairie de Mamoudzou sensibilise au nettoyage à Bandrajou-Kawéni
4:45 4 millions d’euros pour la recherche et l’innovation dans les Outremers
HIER Table ronde sur le mécénat et dons aux associations le 4 novembre
HIER Projection du docu Hip Hop (R)évolution au Rocher
HIER Prolongation des travaux du pont de Dzoumogné
2 jours Un fonctionnaire français accompagnait les étrangers en situation irrégulière à l’îlot Mtsamboro
2 jours Troubles à l’ordre public à la suite d’un match de football : 3 interpellations

MAGAZINE
Les sauveteurs bénévoles de Mayotte en intervention
Les sauveteurs en mer de Mayotte touchent le fond


CARNET DE JUSTICE
Kahani : trois blessés, deux condamnés, un an ferme
Trois procès annulés à cause de vices de procédure
Adolescent battu : le père écope de 6 mois ferme
Il « corrige » sa fille et part à Majicavo
Condamnée pour violation des restrictions d’eau
Il traîte des gendarmes de « macaques » et joue son emploi au tribunal
Mayotte encensée pour son accès au droit
Trois interpellations ce week-end suite aux violences de vendredi à Acoua


PORTRAITS
Le docteur Moinecha Madi
Appelez-la docteur ! Moinécha Madi, spécialiste en biophysique cellulaire



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL