Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Première


Soidridine, tout premier volontaire du service civique au sein de la Police nationale

Publié le jeudi 8 février 2018 à 5:15
Aucun commentaire

Première nationale, un jeune de Kawéni vient de rejoindre le commissariat au sein du bureau prévention et partenariat, comme volontaire du service civique. Il travaillera à "faire du lien avec la population".

Soidridine, à gauche, entouré de responsables nationaux du service civique et de cadres du commissariat

Soidridine, à gauche, entouré de responsables nationaux du service civique et d’officiers du commissariat.

C’est une première au niveau national. Le commissariat de Mamoudzou accueille désormais un premier jeune en service civique. Soidridine a été recruté parmi plus d’une centaine de candidats pour travailler au sein du BPP, le bureau de prévention et de partenariat du commissariat. Un recrutement qui ne doit rien au hasard. Le jeune homme était déjà engagé au sein du Collectif de lutte contre la délinquance à Kawéni. Un bénévolat qui l’avait amené à  travailler en lien avec le bureau prévention et partenariat du commissariat.

En charge du BPP, Thierry Lizola explique que le jeune homme de 21 ans, porteur d’un polo estampillé police nationale, « sera sur le terrain pour tisser du lien avec la population, continuer le travail qu’on a déjà fait et nous faire remonter les difficultés ainsi que les faits qui pourraient nécessiter l’intervention de la police. »

Un travail pas facile quand on sort d’un de ces quartiers qui, rappelle le commissaire Jos étaient « réputés il y a quelques mois comme extrêmement difficiles, et en opposition avec les forces de l’ordre »
« On a beaucoup travaillé avec lui là dessus lors de son entretien, explique Thierry Lizola. Les délinquants le rejetteront, comme ils rejettent les pompiers et les médecins, et tout ce qui les renvoie à leur condition de délinquant. Mais ceux qui voient son courage l’aideront. Il connaît les avantages et les inconvénients. En tant que bénévole, il était spectateur. Il devient acteur de la sécurité. »

La jeuen recrue s'entretient avec Ludovic Abiven, directeur national du service civique

La jeune recrue s’entretient avec Ludovic Abiven, directeur national du service civique.

« Le service civique est une des seules politiques publiques qui ne voit pas ses moyens baisser »

Plus globalement, « c’est une marque de confiance qu’on envoie à la population en recrutant au sein des quartiers, explique le chef du BPP. On met tout en œuvre pour briser la loi du silence qui y règne. C’est donc un outil important » pour le BPP poursuit le policier.
Le directeur national du service civique Ludovic Abiven avait même fait le déplacement pour notamment rencontrer Soidridine. « 125 000 jeunes ont fait le choix de s’engager en service civique. C’est un symbole fort de s’engager ici à Mayotte, dans la police. » et de préciser le poids de ce dispositif.  » Le service civique est une des seules politiques publiques qui ne voit pas ses moyens baisser.  »
Le commissaire Jos a désormais pour ambition de « pérenniser ce dispositif et de recruter plus de jeunes dans les quartiers. Si les jeunes qu’on recrute se sentent bien et ont le désir de poursuivre avec nous, ça sera le premier critère de notre réussite » anticipe le directeur de la sécurité publique.
Une ambition d’ors et déjà partagée par le premier intéressé. Soidridine souhaite justement passer les concours de la police ou de la gendarmerie à l’issue de son service civique. « Le plus important, conclut Thierry Lizola, c’est que la police ouvre ses portes à des jeunes des quartiers. Ce qui favorise la promotion sociale et aide à libérer la parole. » En recrutant sur les hauteurs de Kawéni, un enjeu de taille serait à terme de « briser la loi du silence qui y règne ». Une utopie désormais à portée de main pour les fonctionnaires de la police qui voient les fruits du travail du BPP de ces derniers mois, notamment à Bandrajou, où les policiers n’entraient plus sans être caillassés encore en novembre. « Un individu poursuivi par la Bac s’y est réfugié. Une centaine d’habitants se sont joints à la police pour l’attraper et le livrer » se réjouit Thierry Lizola. Inimaginable il y a quelques mois. Et pourtant.

Y.D.

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale
HIER Insubordination chez les policiers pour manque de moyens
4 jours Un appel à projet sur l’alimentation-nutrition-sport-santé : « Bien manger et bouger à Mayotte »

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL