Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Bien-être


Un yogi à Mayotte

Publié le mercredi 19 avril 2017 à 5:00
Aucun commentaire

Invité par l'association culturelle Zangoma, le professeur de yoga d'origine sénégalaise Makanjuola Jacques Vieyra sera bientôt de passage sur notre île. Le 5 mai, il donnera une conférence au CUFR sur les origines du Yoga et, du 3 au 7 mai, il animera des stages dans les communes de Tsararano et de Kani-Kéli.

Yoga des pharaonsPour le grand public, il est indiscutable que le yoga est originaire de l’Inde. Pourtant, selon certains chercheurs dont le célèbre Cheikh Anta Diop, cet art ancestral de l’harmonisation du corps et de l’esprit trouverait plutôt sa source dans l’Egypte antique. C’est ce que va tenter de nous démontrer le professeur de yoga Makanjuola Jacques Vieyra lors de la conférence qu’il donnera au CUFR le 5 mai prochain de 12h30 à 14h.

D’origine sénégalaise et guadeloupéenne, ce professeur de yoga a été formé par le maître sénégalais Babacar Kahane, lui même formé par le célèbre maître indien Yogananda. Venu tout spécialement de Paris pour faire découvrir cette pratique à la population mahoraise, il animera plusieurs stages dans le sud de l’île du 3 au 7 mai.

« Une pratique qui nous relie à l’Afrique ancestrale »

Suivant les traces de son maître Babacar Kahane, Makanjuola Jacques Vieyra pratique le Suma Tawy Yoga des pharaons, enrichi des apports du hatha yoga de l’Inde et du taoïsme chinois. « Le berceau de l’humanité, c’est l’Afrique », affirme-t-il. « Les Indiens n’ont fait que conserver et enrichir une pratique qui existait déjà dans l’Egypte antique, comme nous le prouvent les postures des statuettes issues de cette civilisation », nous explique-t-il.

YogaPour lui, le yoga nous relie donc à l’Afrique ancestrale, d’où l’intérêt de le faire connaître à Mayotte où la culture africaine est très prégnante. « On retrouve également des pratiques assimilées au yoga dans la branche soufie de l’islam », nous précise également le professeur. Des origines qui cadrent parfaitement à la culture mahoraise, susceptible donc d’accueillir aisément cette pratique en son sein.

Des bienfaits sur le corps et l’esprit

Le yoga a pour objectif principal d’harmoniser le corps et l’esprit. Les séances sont donc constituées d’étirements, de contractions musculaires et d’un travail en profondeur sur le souffle. « La respiration constitue environ 60% du travail, car le souffle est notre 1ère nourriture », souligne Makanjua Jacques Vieyra. Lors de ses séances de yoga, le professeur fait également travailler ses élèves sur le sommeil éveillé, la méditation et la relaxation, dans le but d’améliorer leur concentration et d’aiguiser leur esprit.

Si le yoga permet tout simplement de se sentir mieux dans son corps, il a également des effets très concrets sur la santé. Il permet notamment d’améliorer la concentration, de diminuer la fatigue, de réduire le mal de dos et même de renforcer le système immunitaire ! Il s’agit donc d’une pratique bénéfique pour le corps en tous points. Le yoga possède également une dimension plus spirituelle qui intéressera certainement une partie du public mahorais.

NG
www.lejournaldemayotte.com

Yoga stage

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Coupure d’eau ce mardi à Mtsahara et jeudi à Labattoir
HIER Football : Programme du weekend et classements
3 jours Casse sur le réseau d’eau: coupure à Labattoir
3 jours Un petit-déjeuner «interactif» à la CCI sur les marchés publics
4 jours Bourse aux vêtements: Le CCAS de Bandraboua assure une collecte jusqu’au 11 août
4 jours Travaux de remplacement de buses sur la RN3
4 jours Coupures d’eau à Sada et Chirongui ce jeudi matin, à Mamoudzou vendredi
4 jours 5ème édition de la Fête de la musique de la Maison des Adolescents
4 jours La grève générale reconduite, une nouvelle revendication dans la liste

MAGAZINE
Les nouvelles espèces de poissons découvertes autour de l'îlot M'bouzi (©Biorécif)
Trois nouvelles espèces de poissons découvertes autour de l’îlot M’Bouzi


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL