Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport



Violences autour de Dago Tama à Tsoundzou II

Publié le vendredi 29 janvier 2016 à 5:15
Aucun commentaire

Cette fois ci, ce n’est pas la gendarmerie qui rapporte les faits de violence mais l’association Tama elle-même, évoquant des faits violents qui se sont produits à Tsoundzou II, à proximité de l’établissement, notamment contre un éducateur. Qu’elle replace dans un contexte de violence généralisé à Mayotte.

Tama logo« Suite aux événements survenus dans la commune de Tsoundzou II le jeudi 21 janvier 2016 à proximité de l’Etablissement de Placement Educatif Dago Tama et aux différentes retombées médiatiques sur le sujet, l’association TAMA souhaite s’exprimer pour replacer les éléments dans leur contexte et rétablir la véracité des faits.

Un jeune placé au sein de l’EPE Dago TAMA, en fugue, vole une bouteille d’alcool dans une douka de Tsoundzou. Il est rattrapé par trois jeunes adultes du village qui le frappent en signe de représailles. Au cours de la bagarre, le mineur sort un couteau et poignarde l’un de ses agresseurs. Un éducateur du Dago Tama à la poursuite du jeune, tente d’isoler et de contenir celui-ci en attendant l’arrivée des forces de l’ordre. Alors que le mineur parvient à s’enfuir, l’éducateur est pris à partie par des individus témoins de la scène, qui le rouent de coups. Le jeune auteur du coup de couteau est ensuite retrouvé par les agresseurs de l’éducateur et est à son tour battu violemment.
Les trois victimes, blessées grièvement, ont été hospitalisées en soins intensifs. A l’heure actuelle, leurs jours ne sont plus en danger. Le 26 janvier, le jeune auteur du coup de couteau a été incarcéré. L’enquête est en cours concernant l’agression de l’éducateur.

« Un fait divers tristement ordinaire », pour Tama : Les faits survenus le 21 janvier 2016 se sont produits dans un contexte extrêmement tendu et violent sur le territoire Mayotte : cette délinquance qui s’amplifie chaque jour davantage, et l’actualité en témoigne, n’est pas le fait d’un établissement de 12 mineurs dans un village, mais celui de jeunes désœuvrés, sans repères et sans structures, et ce sur toutes les communes du département.
En 2015, 560 mineurs ont été impliqués dans des affaires judiciaires avec un volet pénal.
L’Etablissement de Placement Educatif (EPE) Dago Tama n’a pris en charge que 40 d’entre eux. L’association en appelle donc au bon sens de chacun pour éviter tout amalgame ou raccourci facile.

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Mise en place de la retraite complémentaire à Mayotte : partenaires sociaux et parlementaires au travail
HIER Bourse aux vêtements à Bandraboua: après la collecte, la revente le mardi 22 août
HIER Grève chez Total : le coordinateur national FO écrit à la direction du groupe
HIER Grève à Total : le MEDEF demande des mesures pour les entreprises au préfet
2 jours Grève à Total : toujours l’impasse
2 jours Une assemblée plénière du Conseil département lundi prochain
2 jours Le conflit Total entre dans sa 2e semaine : le point sur les arrêtés préfectoraux
2 jours Le Département défend le recrutement du directeur de la MDPH
3 jours Madagascar : un employé de banque détourne 400 millions d’ariary

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL