Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Environnement


2015, année de la mangrove

Publié le jeudi 22 janvier 2015 à 5:15
Aucun commentaire

Systèmes très peu étudiés il y a encore quelques années, les mangroves font l’objet de toutes les attentions depuis qu’on leur prête certaines vertus. Celle de Mayotte est bien entendu à l’honneur.

MangrovePiégeuses de carbone et dépolluantes, le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et l’IRD (Institut de Recherche pour le développement) ont décidé de mettre les mangroves à l’honneur cette année, « afin de mieux faire connaître le rôle crucial joué par ces écosystèmes pour le bien-être des populations locales et de la planète en général », explique le journal du CNRS  qui précise que ces écosystèmes forestiers couvrent près des trois quarts des côtes tropicales.

Mais elles sont menacées. Écosystèmes irremplaçables, limitant l’érosion côtière, séquestrant le carbone et servant de zone tampon face aux cyclones et aux tsunamis, riches en jeunes crustacés et en alevins qui finissent par migrer dans les eaux côtières voisines, les mangroves constituent, directement ou indirectement, une ressource importante pour les populations locales.

Trois mangroves, trois spécificités

François Fromard et son collègue chercheur à Mayotte

François Fromard et son collègue chercheur à Mayotte

Toutefois, leur surface s’est réduite de 30 % au cours des trois dernières décennies, et elle continue de régresser au rythme inquiétant de 1 à 2 % par an, « principalement en raison de l’extension des fermes d’élevage de crevettes », selon le CNRS.

La menace a un autre visage à Mayotte, dont la mangrove se taille une place de choix dans l’étude avec celles de Guyane et de Nouvelle-Calédonie.
Ici, c’est la pression démographique qui est pointée du doigt, provoquant l’essor de l’urbanisation et d’une très forte densité humaine.

Ces deux composantes avaient amené les chercheurs, dont François Fromard, à tester la capacité dépolluante de la mangrove à Malamani où une parcelle reçoit les eaux usées domestiques à marée basse via un réseau de tuyaux perforés. Les eaux s’infiltrent grâce aux galeries souterraines créées par les crabes.

Crabes de mangrove

Crabes de mangrove

François Fromard et ses collègues étudient aussi la mangrove de Guyane française, qui subit peu l’influence humaine, mais est soumise aux variations incessantes de la ligne côtière, qui peut avancer ou reculer de deux à trois kilomètres par an.

Enfin, des chercheurs du CNRS et de l’IRD basés en Nouvelle-Calédonie ont étudié les mangroves locales pour mieux comprendre leur capacité à séquestrer le carbone et comment cette capacité évolue avec le changement climatique.
A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
12:25 Trois manifestants convoqués au tribunal pour « violences aggravées »
HIER Annonce d’une mission d’étude de faisabilité sur le placement de l’hôpital en zone internationale
HIER Plusieurs points de blocage à Mamoudzou suite à des échauffourées
HIER Koungou ; travaux prévus au rond-point de Majicavo Lamir
HIER Mamoudzou : travaux à Doujani à partir de lundi
HIER Des manifestants bloquent la barge et l’amphidrome
2 jours La manif des transporteurs scolaires converge vers Mamoudzou
2 jours Grève de l’intersyndicale de l’Education ce jeudi : UNSA rejoint la FSU
2 jours La France Insoumise : des mesures pour la jeunesse de Mayotte

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Koungou : torturé et pendu pour une télé volée
Le président du tribunal salue « des résultats satisfaisants »
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL