Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Environnement


2015, année de la mangrove

Publié le jeudi 22 janvier 2015 à 5:15
Aucun commentaire

Systèmes très peu étudiés il y a encore quelques années, les mangroves font l’objet de toutes les attentions depuis qu’on leur prête certaines vertus. Celle de Mayotte est bien entendu à l’honneur.

MangrovePiégeuses de carbone et dépolluantes, le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et l’IRD (Institut de Recherche pour le développement) ont décidé de mettre les mangroves à l’honneur cette année, « afin de mieux faire connaître le rôle crucial joué par ces écosystèmes pour le bien-être des populations locales et de la planète en général », explique le journal du CNRS  qui précise que ces écosystèmes forestiers couvrent près des trois quarts des côtes tropicales.

Mais elles sont menacées. Écosystèmes irremplaçables, limitant l’érosion côtière, séquestrant le carbone et servant de zone tampon face aux cyclones et aux tsunamis, riches en jeunes crustacés et en alevins qui finissent par migrer dans les eaux côtières voisines, les mangroves constituent, directement ou indirectement, une ressource importante pour les populations locales.

Trois mangroves, trois spécificités

François Fromard et son collègue chercheur à Mayotte

François Fromard et son collègue chercheur à Mayotte

Toutefois, leur surface s’est réduite de 30 % au cours des trois dernières décennies, et elle continue de régresser au rythme inquiétant de 1 à 2 % par an, « principalement en raison de l’extension des fermes d’élevage de crevettes », selon le CNRS.

La menace a un autre visage à Mayotte, dont la mangrove se taille une place de choix dans l’étude avec celles de Guyane et de Nouvelle-Calédonie.
Ici, c’est la pression démographique qui est pointée du doigt, provoquant l’essor de l’urbanisation et d’une très forte densité humaine.

Ces deux composantes avaient amené les chercheurs, dont François Fromard, à tester la capacité dépolluante de la mangrove à Malamani où une parcelle reçoit les eaux usées domestiques à marée basse via un réseau de tuyaux perforés. Les eaux s’infiltrent grâce aux galeries souterraines créées par les crabes.

Crabes de mangrove

Crabes de mangrove

François Fromard et ses collègues étudient aussi la mangrove de Guyane française, qui subit peu l’influence humaine, mais est soumise aux variations incessantes de la ligne côtière, qui peut avancer ou reculer de deux à trois kilomètres par an.

Enfin, des chercheurs du CNRS et de l’IRD basés en Nouvelle-Calédonie ont étudié les mangroves locales pour mieux comprendre leur capacité à séquestrer le carbone et comment cette capacité évolue avec le changement climatique.
A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
14:43 Assises des Outre-mer : 5 réunions publiques
9:07 Coupure d’eau en Petite Terre et à Chirongui cette semaine
4:45 Rencontre franco-comorienne : réunion préparatoire vendredi dernier
4:30 Les communes habilitées à mener des opérations de 1er numérotage
4:20 Mayco: poursuite de la grève « sous une autre forme »
3 jours Le parcours toujours piégé des trottoirs et caniveaux de Mamoudzou
3 jours Conférence sur la flore de Mayotte pour les 10 ans du Conservatoire Botanique National des Mascarins
3 jours 1er Salon des cocos et bacocos le 4 janvier
3 jours La FSU et l’UNEF majoritaires à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation Réunion-Mayotte

MAGAZINE
Gandhi
Initiation à la non-violence au CUFR


CARNET DE JUSTICE
Kwassas : 40 affaires pénales prennent un tour diplomatique
Affaire de kwassa : tous les détenus remis en liberté dans l’attente du procès
« Dysfonctionnements » dans une affaire de kwassa
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou
Fausses procurations, les trois condamnés font appel
Une fillette martyrisée chez sa tante
14 000€ détournés d’une association de parents d’élèves


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL