Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Affaire «Adi»: l’ex-patron du GIR de Mayotte placé sous le statut de témoin assisté

Publié le vendredi 29 avril 2016 à 11:06
Aucun commentaire

Le capitaine Gérard Gautier a été placé sous le statut de témoin assisté, jeudi à La Réunion, dans une enquête portant sur le Groupement d'intervention régional (GIR) de Mayotte. Cette unité est soupçonnée d'avoir fait entrer de la drogue à Mayotte via une filière d'immigration clandestine comorienne.

Me Francis Szpiner et son client hier au palais de justice de Saint Denis (Photo: JIR)

Me Francis Szpiner et son client jeudi au palais de justice de Saint Denis (Photo: JIR)

«Ce matin, il ne s’est rien passé!» Tout sourire après presque quatre heures d’audition dans le bureau du juge d’instruction de Saint-Denis Jean-Pierre Niel, l’avocat Francis Szpiner descend les marches du palais de justice de Champ Fleuri aux côtés de l’ex patron du GIR de Mayotte, le capitaine de gendarmerie à la retraite Gérard Gautier.

Le ténor du barreau de Paris explique être confiant pour son client. «Il est ressorti du cabinet du juge d’instruction, non seulement libre, mais il n’a pas non plus été mis en examen, indique l’avocat. Il ressort avec le statut de témoin assisté. Je pense que les explications qu’il a fournies montrent que ces poursuites ne peuvent pas prospérer. Si la justice suit son cours normal et dans la sérénité, je ne suis pas inquiet. Et cette affaire se terminera nécessairement par un non-lieu».

L’ancien responsable du Groupement d’intervention régional de Mayotte était jeudi 28 avril convoqué dans le cadre de l’affaire «Adi». Dans ce dossier, des membres du GIR, à savoir des gendarmes et des policiers, sont soupçonnés d’avoir utilisé des «indics» dans le but de faire passer du cannabis entre les Comores à Mayotte sur des kwassas, contre l’obtention de cartes de séjour.

Des signatures en question

Ils auraient voulu démontrer artificiellement l’efficacité de cette unité créée en 2008, grâce à de bons résultats en termes de saisies et d’interpellations. Une opération du GIR avait ainsi conduit le 23 février 2011, à l’interpellation de deux personnes en possession de 22 kilos d’herbe sur une plage de Mayotte. Il est donc question d’infraction à la législation sur les stupéfiants et sur les étrangers, mais aussi de faux et usage de faux.

«Aucun de ces chefs possibles de mise en examen n’a cependant été retenu contre mon client», a insisté Me Szpiner. Le juge d’instruction Jean-Pierre Niel a notamment cherché à savoir si la signature de l’ancienne responsable de la police aux frontières (PAF) locale avait été imitée sur un procès-verbal récapitulant les opérations d’interpellations. «Nous avons démontré que le cheminement procédural des signatures montre que le capitaine Gautier n’avait aucun intérêt à imiter la signature de cette policière, et de surcroît que celle-ci avait, elle, toutes les raisons de signer, poursuit Me Szpiner. Il n’y a, par ailleurs, pas eu d’expertise graphologique».

Un contexte judiciaire tendu

Palais de justice de Saint-Denis de La Réunion (Crédits photo: JIR)

Palais de justice de Saint-Denis de La Réunion (Crédits photo: JIR)

L’avocat en a profité pour viser Hakim Karki, le juge d’instruction qui avait, à Mayotte, d’abord prononcé la mise en examen du capitaine Gautier en novembre 2013, avant que sa décision ne soit annulée par la chambre de l’instruction en février 2014 et que le magistrat ne soit dessaisi du dossier au profit du juge Niel, dans un contexte judiciaire particulièrement tendu.

Me Szpiner assure ainsi que «la policière de la PAF a fourni un mail intéressant que lui a envoyé un autre policier pour lui faire part de l’état d’esprit de celui qui était à l’époque le juge d’instruction, en des termes qui sont susceptibles, après vérification, de nous amener à [porter plainte, ndlr]. Mais on en reparlera…»

Les affaires du GIR

Dans ce dossier, à l’origine, trois anciens collègues du capitaine Gautier avaient été entendus par le juge Karki en 2013. Deux d’entre eux avaient été mis en examen pour infraction à la législation des stupéfiants. Un autre avait obtenu le statut de témoin assisté.

Tout juste retraité, le capitaine Gautier, avait lui été interpellé dans la banlieue rennaise où il est parti s’installer. Mais sa garde à vue, ainsi que celle d’un autre ancien collègue policier, avait été prématurément levée à la suite d’une anecdote insolite. Les policiers en charge de l’enquête, qui avait fait le voyage en métropole, s’étaient perdus avec les deux suspects dans les couloirs du tribunal de Nanterre…

L’affaire Adi est donc un autre volet judiciaire concernant le GIR de Mayotte. La première affaire à avoir abouti à un procès a été celle concernant la mort de la jeune Roukia Soundi, jugée en première instance en novembre dernier.

RR, le JDM
Avec Harry Amourani, le JIR.

Tagged under , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:28 Coupure d’eau à Ouangani à la suite d’une casse
15:53 Et si vous deveniez animateur sportif ?
12:07 Air Austral compte sur une réouverture des aéroports de La Réunion ce vendredi
11:55 Hausse des prix de 0,2% en décembre
5:12 Suspension de l’arrêté de restriction des usages de l’eau
HIER Fin de la vigilance Orages à 18h ce mercredi
HIER Les collectifs s’unissent pour défendre le rallongement de la piste de l’aéroport
HIER Nouveau bulletin de vigilance Orages émis par Météo France pour ce mercredi à 8h
HIER Rencontre du Préfet et des élus sur l’habitat illégal à Mayotte

MAGAZINE
Rotary VIH
Le Rotary Club offre 1500€ pour la lutte contre le VIH à Mayotte. L’association nous a ouvert ses portes


CARNET DE JUSTICE
Quatre ans ferme pour le chef d’un réseau de kwassas
Deux grévistes de MayCo échappent de peu à la prison
Âgé de 24 ans, il a un bébé avec une collégienne de 12 ans
Une enquête ouverte suite au glissement de terrain fatal à Koungou
Victime de violences conjugales, elle menace de « tuer l’enfant » si son compagnon va en prison
« La paralysie du Tribunal de travail de Mayotte se confirme » pour le Medef Mayotte
Omerta et mystère entre un propriétaire et son employé
Sous chimique, il s’en prend à une miss météo et finit à l’ombre


PORTRAITS
Djibril Cissé 2
Djibril Cissé « Renvoyer l’ascenseur aux jeunes serait une bonne action »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL