Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Affaire TV Mafoumbouni/ J.-M. Henry: «Pas de prise illégale d’intérêts au moment des faits»

Publié le dimanche 16 avril 2017 à 6:00
Aucun commentaire

Lors de l’audience qui l’opposait à l’association TV Mafoumbouni pour injures publiques, Jacques-Martial Henry avait été mis en cause dans la plaidoirie de l’avocat de la défense pour prise illégale d’intérêt. Mais la loi n’a évolué qu’après l’attribution de la DSP.

Jacques-Martial Henry

Jacques-Martial Henry revient sur l’évolution de l’article de loi

En s’en tenant à la version actuelle de la loi, Jacques-Martial Henry aurait pu être accusé de prise illégale d’intérêt pour avoir, dans les 3 ans, été recruté par une entreprise, MCG en l’occurrence, en faveur de laquelle il a participé en tant qu’élu à l’attribution d’une Délégation de service publique (DSP), la gestion du port de Longoni.

L’avocat de TV Mafoumbouni avait alors suggéré dans sa plaidoierie qu’il aurait pu s’agir de prise illégale d’intérêt, que dénonce l’article 432-13 du code pénal.

Mais cette mise en cause d’un « membre d’une autorité administrative indépendante ou d’une autorité publique indépendante, titulaire d’une fonction exécutive locale, fonctionnaire, militaire ou agent d’une administration publique », notée dans la version du 20 janvier 2017, n’existait pas lors de la passation de la DSP du port le 3 juillet 2013, indique Me Jorion, avocat du chargé de mission de MCG.

La précédente version, explique Jacques-Martial Henry dans un communiqué (Lire Communiqué de Jacques Martial HENRY), est plus clémente, puisqu’elle indexe un « fonctionnaire ou un agent d’une administration publique », (voir les deux versions ci-dessous), « ce que Jacques-Martial Henry n’était pas », invoque-t-il, « or, la loi pénale n’est jamais rétroactive ».

Il rajoute qu’aucune infraction n’étant susceptible de lui être imputée, « il n’hésitera pas à poursuivre en diffamation tous ceux qui tentent de salir son honneur. »

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Version en vigueur le 3 juillet 2013 (date de signature de la DSP)

Paragraphe 3 : De la prise illégale d’intérêts

Article 432-13
Est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 Euros d’amende le fait, par une personne ayant été chargée, en tant que fonctionnaire ou agent d’une administration publique, dans le cadre des fonctions qu’elle a effectivement exercées, soit d’assurer la surveillance ou le contrôle d’une entreprise privée, soit de conclure des contrats de toute nature avec une entreprise privée ou de formuler un avis sur de tels contrats, soit de proposer directement à l’autorité compétente des décisions relatives à des opérations réalisées par une entreprise privée ou de formuler un avis sur de telles décisions, de prendre ou de recevoir une participation par travail, conseil ou capitaux dans l’une de ces entreprises avant l’expiration d’un délai de trois ans suivant la cessation de ces fonctions.

Version en vigueur depuis le 20 janvier 2017

Paragraphe 3 : De la prise illégale d’intérêts

Article 432-13
Est puni de trois ans d’emprisonnement et d’une amende de 200 000 €, dont le montant peut être porté au double du produit tiré de l’infraction, le fait, par une personne ayant été chargée, en tant que membre du Gouvernement, membre d’une autorité administrative indépendante ou d’une autorité publique indépendante, titulaire d’une fonction exécutive locale, fonctionnaire, militaire ou agent d’une administration publique, dans le cadre des fonctions qu’elle a effectivement exercées, soit d’assurer la surveillance ou le contrôle d’une entreprise privée, soit de conclure des contrats de toute nature avec une entreprise privée ou de formuler un avis sur de tels contrats, soit de proposer directement à l’autorité compétente des décisions relatives à des opérations réalisées par une entreprise privée ou de formuler un avis sur de telles décisions, de prendre ou de recevoir une participation par travail, conseil ou capitaux dans l’une de ces entreprises avant l’expiration d’un délai de trois ans suivant la cessation de ces fonctions.

Tagged under , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
9:15 Fin des épidémies de bronchiolite à Mayotte et à La Réunion
6:15 Colas : le site toujours bloqué
4:55 Total Mayotte : Horaires ramadan
4:45 Bilan positif de la Foire Internationale de Madagascar pour la Confédération des PME
2 jours Soutien aux salariés de la Colas : la première position de la France Insoumise à Mayotte
3 jours Violences entre jeunes à Ongoujou, les gendarmes caillassés
3 jours Enquête sur les rythmes scolaires
3 jours Pour les musulmans de métropole, le ramadan commence samedi
3 jours Horaires ramadan à la mairie de Mamoudzou

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Avertissement pour les vendeurs à la sauvette à Bandrélé
MCG débouté de sa demande d’indemnisation lors de l’audience de référé
L’affaire de la prise des 67 kilos d’or pourrait se conclure par une relaxe
Énervé par un barrage, l’ancien militaire tire, et blesse une jeune fille
Tribunal: Plaidoyer contre les petits boulots non déclarés
Rab de prison pour un incendiaire de cellule
Condamnation d’un passeur récidiviste : « En prison, pour lui éviter le lagon »
Relaxe TV Mafoumbouni : Jacques-Martial Henry renonce à faire appel


PORTRAITS
Goula Goula: les vainqueurs de la WebCup 2017
WebCup : pas de doute, Mayotte dispose d’un vivier de geeks et de créateurs internet



Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
31°
28°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL