Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Assises Outre-mer


Assises des Outre-mer : Le Département marque son territoire

Publié le vendredi 13 octobre 2017 à 5:15
Aucun commentaire

Les grands élus, parlementaires, conseillers départementaux, maires, avaient massivement répondu présents à l’invitation du président du Département, tous désireux de montrer qu’ils ne seraient pas passifs pour ces nouvelles Assises.

Abdou Dahalani appelait à se poser les problèmes de gouvernance

Abdou Dahalani appelait à se poser les problèmes de gouvernance…

« Si vous voulez enterrez un problème, nommez une commission », le conseiller départemental Chiabouddine citait le général de Gaulle, reprenant lui même Clémenceau. On ne compte plus en effet le nombre d’Assises ou Plan et programme qui n’ont débouché sur rien, « sur les centaines de proposition de Mayotte 2025, on en est où ?! », s’exclamait Roukia Lahadji, la maire de Chirongui.

Jusqu’à présent, Mayotte s’est pliée à l’organisation préfectorale faute d’être force de proposition. Ce qui doit changer selon le président du Conseil économique et social, Abdou Dahalani : « Nous devons intégrer que Paris raisonne avec une logique de décentralisation, mais les problématiques émises correspondent-elles à nos priorités ? Beaucoup de mesures mises en œuvre n’ont pas correspondu à nos attentes. Le CESEM a mené des réflexions abouties sur le système scolaire, ou sur la santé, quelle gouvernance devons-nous mettre en place pour ne pas réfléchir à nouveau sur les mêmes thématiques ? »

« Il faut se remettre en cause »

... Et Raïssa Andhum, à se remettre en cause

… Et Raïssa Andhum, à se remettre en cause

Pour Raïssa Andhum, il n’y a pas d’hésitation à avoir, « il faut saisir l’opportunité des Assises pour avancer, et analyser nos blocages. Il faut se remettre en cause. Peut-être manque-t-il une collaboration entre élus départementaux et municipaux ?! »

Si la préfecture sortait ce jeudi après-midi un communiqué annonçant une première réunion du Comité départemental d’orientation pour le 19 octobre, sa composition était déjà sujet à débat dans l’hémicycle, « deux conseillers départementaux et deux maires, ce n’est pas suffisant !»

Les 8 thématiques proposées ne font pas florès non plus, « nous souhaitons en partager 4 qui reflètent les attentes de ce territoire en terme d’aménagement, de développement économique, culturel et social », indique Soibahadine Ibrahim Ramadani, qui glissait avec humour : « Il s’agit de notre feuille de route qui nous engagera tous vis à vis de la population ». En référence au document diplomatique franco-comorien.

Les stimulations de Roukia Lahadji

Les élus de la majorité et de l'opposition ont répondu présents

Les élus de la majorité et de l’opposition ont répondu présents

Il s’agit tout d’abord du toilettage institutionnel du statut de Mayotte qui va permettre de reconnaître les compétences régionales du territoire, de l’intégration de Mayotte dans son environnement régional et choisir par nous même le modèle de coopération ‘gagnant/gagnant’ que nous voulons et l’organisation à Mayotte des prochains jeux des Iles de l’Océan Indien, de l’aménagement du territoire en infrastructures indispensables à son essor dont la piste longue, un Grand port d’Etat, et des voieries, et du sujet de l’attractivité de notre territoire, avec « un poids important de l’immigration irrégulière sur le territoire, (qui) rend difficile toute planification », sur les plans éducatifs et sanitaires.

Une problématique de l’immigration que le 4ème Vice-président Issa Issa Abdou demandait de garder à l’esprit, « sinon, les compensations ou les dotations ne seront jamais à la hauteur des nouvelles arrivées ».

Roukia Lahadji appelait à prendre les choses en main

Roukia Lahadji encourageait à prendre les choses en main

Il n’y a pas plus belle conclusion que celle de Roukia Lahadji, qui remerciait crument le président d’avoir eu les c… d’organiser cette réunion au sommet du Département et d’être force de proposition pour ces Assises, un président qui rajeunissait à mesure des encouragements de l’élue à rester ferme sur ses positions…

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:41 Labattoir pleure la chatouilleuse Feda Attoumani, décédée dans la nuit.
HIER Coupures d’eau cette nuit à Mandzarisoa et Cavani
HIER Mamoudzou, aidez à choisir le logo des futurs bus
2 jours Perturbation de la distribution d’eau à Kahani ce jeudi
2 jours Emplois aidés : pas de rentrée scolaire ce lundi, menace la mairie de Mamoudzou
2 jours Journée de la trottinette le 24 octobre
2 jours La mairie de Mamoudzou sensibilise au nettoyage à Bandrajou-Kawéni
2 jours 4 millions d’euros pour la recherche et l’innovation dans les Outremers
3 jours Table ronde sur le mécénat et dons aux associations le 4 novembre

MAGAZINE
Les sauveteurs bénévoles de Mayotte en intervention
Les sauveteurs en mer de Mayotte touchent le fond


CARNET DE JUSTICE
Cavani : Prison ferme après une vengeance extra judiciaire
Kahani : trois blessés, deux condamnés, un an ferme
Trois procès annulés à cause de vices de procédure
Adolescent battu : le père écope de 6 mois ferme
Il « corrige » sa fille et part à Majicavo
Condamnée pour violation des restrictions d’eau
Il traîte des gendarmes de « macaques » et joue son emploi au tribunal
Mayotte encensée pour son accès au droit


PORTRAITS
Le docteur Moinecha Madi
Appelez-la docteur ! Moinécha Madi, spécialiste en biophysique cellulaire



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL