Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Des clandestins sur le bateau d’un policier municipal

Publié le jeudi 26 octobre 2017 à 12:00
Aucun commentaire

Un policier municipal partait régulièrement à la pêche avec un étranger en situation irrégulière. Quand cet ami a été arrêté sur la barque du policier avec deux autres clandestins, le fonctionnaire s'est retrouvé devant le juges.

Type de bateaux de pêche mahorais

Des bateaux de pêche mahorais (illustration)

Policier municipal le jour, pêcheur amateur mais qui vend son poisson le week-end, joueur de foot le soir, le prévenu multiplie les casquettes, et les casseroles.
L’homme à la barre du tribunal ce mercredi était poursuivi pour aide à l’entrée et au séjour de personnes en situation irrégulière, mais aussi pour des irrégularités liées à son bateau. L’embarcation n’avait pas de permis de navigation, le modèle ne correspondait pas à ce qui figurait sur la carte grise, qui concernant un bateau de pêche professionnelle alors qu’il s’en servait selon lui en plaisance.
En soi, ces irrégularités auraient pu passer inaperçues si la barque Yamaha n’avait pas été contrôlée en 2016 au large de Chirongui avec trois clandestins à bord : le pilote, et deux footballeurs de Grande-Comore.
Selon les deux joueurs de foot comoriens, interrogés après leur interpellation par les douanes, leur voyage avait été payé par le propriétaire du bateau qui voulait les faire intégrer son équipe de football. Une version que nie le prévenu, incapable d’expliquer comment deux Comoriens ont pu connaître son surnom et l’équipe dans laquelle il jouait.
Lui affirme qu’il a simplement prêté son bateau à son camarade de pêche du week-end. « Je n’étais pas au courant qu’il allait à Anjouan, je pensais qu’il allait juste à la pêche ».

Un ami clandestin

Mais le pilote du kwassa, ami du policier municipal, est lui aussi en situation irrégulière. En le faisant travailler, en lui prêtant son bateau, le fonctionnaire s’exposait déjà aux mêmes poursuites. D’autant que l’embarcation ne comportait pas l’équipement de sécurité nécessaire pour prendre la mer.
La procureure se dit dans ce dossier « perplexe vis à vis de votre position, car vous êtes policier, vous connaissez les règles et vous les enfreignez. On entend en permanence à Mayotte que l’insécurité est le fait de l’immigration illégale, laquelle est facilitée par des gens comme vous qui ensuite la dénoncent. Il y a quelque-chose de schizophrène dans cette attitude. Je suis convaincue que vous avez envoyé cette barge aux Comores pour amener ces deux joueurs ».
Elle réclame 3 mois avec sursis et 400€ d’amende.
L’avocat du prévenu tente de démontrer que l’intention n’est pas établie, plaide la bonne foi de son client, et demande au minimum une dispense d’inscription au casier judiciaire. « Sinon il est au chômage dès demain matin ».

Des arguments qui n’ont pas convaincu le tribunal, qui a suivi à la lettre les réquisitions du ministère public, sans prononcer de dispense d’inscription au casier. Le condamné peut faire cette demande au juge d’application des peines, ou bien faire appel du jugement sous 10 jours.
Y.D.

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
8:40 Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
HIER La retenue de Dzoumogné reprend des couleurs
HIER « Jeter ses déchets c’est déjà un choix »
HIER Déblocage de l’accès du port de Longoni
HIER 2ème Journée départementale des familles à Mtsangabeach samedi
HIER Un nouveau conseil d’administration à Air Mad en vue du mariage avec Air Austral
HIER La CSSM accompagne les retraités pour l’accès à leurs droits
HIER Un robot pour le lagon de Mayotte présenté vendredi au CUFR
HIER Les arts contemporains investissent la Maison du Projet à Kawéni

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat
14 mois ferme requis dans l’affaire des fausses procurations à M’Tsangamouji
Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier
Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi
Petite Terre : un jeune brûlé vif dans des règlements de compte, enquête ouverte pour tentative d’assassinat
Décasage de Bouéni : peine confirmée en appel, la défense se pourvoit en Cassation
Il oublie sa carte d’identité sur le lieu de l’agression et finit au tribunal


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL