Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Médias


Deux journalistes allemands en reportage touristique à Mayotte

Publié le mardi 8 septembre 2015 à 5:00
Aucun commentaire

Le Comité du tourisme a invité 2 journalistes de Berlin et Munich. Ils réalisent pour les magazines «Géo» et «Touristik Aktuell» des reportages pour le grand public et les professionnels du tourisme. Le CDTM continue son action à destination de l’Allemagne, avec constance.

Jochen Müssig, Birgit Weidt et Christophe Denny, le correspondant du CDTM en Allemagne, à Mayotte pour une petite semaine

Jochen Müssig, Birgit Weidt et Christophe Denny, le correspondant du CDTM en Allemagne, à Mayotte pour une petite semaine

Les Allemands qui viennent en vacances à Mayotte sont encore des pionniers. Ils étaient à peine une centaine l’an dernier, si on en croit les statistiques du Comité du tourisme (CDTM), à avoir fait le voyage pour notre département… et quel voyage. Souvent plus de 24 heures pour rejoindre Berlin, passer par Amsterdam, Paris et Saint-Denis. C’est le périple que viennent de réaliser 2 journalistes allemands invités par le CDTM.

Birgit Weidt travaille pour le magazine grand public Géo. Elle connaît bien la France métropolitaine mais aussi les Antilles et La Réunion. «Quand j’étais à La Réunion, j’ai vu une publicité ‘venez découvrir le paradis’… Pour les Allemands, La Réunion, c’est déjà le paradis alors je me suis dis, il faut que j’aille voir Mayotte !» Si notre île n’est pas connu, elle peut intéresser des Allemands aisés à la recherche de vacances «exotiques» et décalées.

C’est ce que confirme Jochen Müssig, journaliste indépendant qui vient à Mayotte pour «Touristik Aktuell», destiné aux professionnels du secteur. Le magazine est distribué aux 8.000 agences de voyages allemandes, c’est un des deux titres de référence. «Les Allemands aiment bien voyager et ils aiment bien découvrir des destinations dont ils n’avaient jamais entendu parler», explique le journaliste. Jochen va profiter de sa présence pour réaliser aussi des reportages pour les journaux régionaux, des quotidiens très lus en Allemagne.

La stratégie des journalistes

Touristik Aktuell, magazine de référence pour les professionnels en Allemagne

Touristik Aktuell, magazine de référence pour les professionnels en Allemagne

Depuis 2013, le comité du tourisme creuse son sillon sur le marché allemand, persuadé que la constance paiera. Et l’accueil de journalistes fait partie de la stratégie. «Plutôt que de passer par une publicité, on participe à accueillir les journalistes. Ca permet d’être présents dans les médias à moindre coût et de diffuser une information de qualité», relève Michel Ahamed, le directeur du CDTM. L’an dernier, des journalistes spécialisés dans la plongée avaient été sollicités.

Birgit et Jochen sont guidés par Christophe, le représentant du CDTM en Allemagne. Basé à Kehl, pas très loin de Strasbourg, c’est lui qui renseigne les potentiels visiteurs germaniques sur la destination Mayotte et qui gère sur place la participation du CDTM aux salons de Berlin et Düsseldorf.

Un programme dense

«Les Allemands ont du mal à situer Mayotte, j’ai toujours l’impression de me transformer en prof de géographie», s’amuse-t-il. «Je travaille à ce que Mayotte ne soit plus une destination inconnue des professionnels du tourisme». Le reportage de «Touristik Aktuell» pourrait ainsi vraiment changer la donne. Les deux journalistes vont avoir droit à 5 jours particulièrement denses pour s’en prendre plein la vue. Rando du côté de Combani, safari dauphins-tortues avec bateau à fond de verre, croisière catamaran, visite du sud et salon du tourisme samedi en même temps qu’un tour à Mamoudzou.

Mayotte à l'ITB Berlin en mars 2015

Mayotte à l’ITB Berlin en mars 2015

Alors qu’elle découvrait Mayotte depuis La Réunion, Birgit a aussi entendu les critiques qui parlent de la saleté de notre île. «C’est toujours notre crainte avec les Allemands. On imagine qu’ils veulent des choses très carrées, très propres. Mais les retours que l’on a font part d’une très grande satisfaction. Ils retiennent avant tout l’authenticité, de l’île et de la population», explique Michel Ahamed. Le JDM tentera de recueillir leur sentiment avant qu’ils ne reprennent l’avion dimanche pour leurs 24 heures de vol à destination de leur pays.
RR
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , , , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Distribution de cadeaux de Noël aux enfants hospitalisés
HIER Un peu de discipline dans la pêche à pied professionelle
HIER Code du travail : les 1ers bug
HIER Plateau sportif ou nom des rues, le maire d’Acoua consulte à tout-va
2 jours Air Austral : Retour à la normal du programme des vols
2 jours La sécu de Mayotte sur la toile
2 jours Perturbations sur la distribution d’eau potable à Chiconi ce mercredi
2 jours Recensement : les chiffres divulgués jeudi
2 jours Fermeture exceptionnelle des stations de Longoni et Chirongui

MAGAZINE
Gandhi
Initiation à la non-violence au CUFR


CARNET DE JUSTICE
Le voleur de Bouéni « réalise que la prison, c’est difficile »
Séquestré pour une dette de 300€
Confondu par son ADN, le voleur récidiviste repart à Majicavo
Kwassas : 40 affaires pénales prennent un tour diplomatique
Affaire de kwassa : tous les détenus remis en liberté dans l’attente du procès
« Dysfonctionnements » dans une affaire de kwassa
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL