Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Faits divers


Drame familial à Koungou (actualisé): il tue sa mère et blesse grièvement sa sœur

Publié le dimanche 20 septembre 2015 à 13:54
Aucun commentaire

Un contentieux familial a tourné au drame ce dimanche à Koungou. Un homme a tué sa mère et s’en est pris violemment à sa sœur. La section de recherche de la gendarmerie mène l’enquête.

gendarmerie véhiculeMalgré le climat d’insécurité ambiant, les meurtres sont rares à Mayotte. Les événements qui se sont déroulés à Koungou ce dimanche 20 septembre au matin sont donc loin d’être banals. Un homme, âgé de 30 ans, s’est rendu dans le domicile familial dans le village de Koungou armé d’un couteau. Il a alors mortellement frappé sa mère avant de blesser très grièvement sa sœur. Repartant de la maison, il s’est ensuite débarrassé du couteau, retrouvé plus tard par les gendarmes, mais il n’a pas pris la fuite.

L’homme s’est immédiatement constitué prisonnier à la gendarmerie de Mamoudzou, racontant aux forces de l’ordre le déroulement des faits. Il a ensuite conduit les gendarmes sur place. A leur arrivée, les autres membres de la famille venaient d’appeler les secours qui n’ont pu que constater le décès de la mère. La sœur a été conduite aux urgences du CHM dans un état très grave. Pour autant, ses jours ne sont pas en danger.

L’enquête est menée par la section de recherche de la gendarmerie. Une autopsie de la dépouille de la mère devrait être réalisée dans les jours qui viennent.

Actualisation à 15h : Selon nos informations, la victime était une employée de Sodifram et était unanimement appréciée à Koungou. Elle avait la nationalité française, contrairement à son fils. Ce dernier lui aurait demandé 40 euros et sa carte d’identité, pour justement obtenir des papiers. Ce qu’elle aurait refusé, provoquant la colère de son fils et les évènements dramatiques que l’on sait.

Ce meurtre présumé est le 2e de l’année, après celui qui a défrayé la chronique à Combani au début du mois de mars. Dans cette affaire, l’homme avait mortellement poignardé sa belle-mère avant de blesser son épouse. Il avait ensuite pris la fuite pendant quelques heures avant de se rendre aux gendarmes. Le colonel de gendarmerie Gouvart notait alors qu’il s’agissait du premier meurtre depuis plus 3 ans dans notre département.

RR
Le Journal de Mayotte

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.





L'ACTUALITE EN BREF
7:21 L’intégration dans les marchés régionaux en question au 4ème Forum des RUP
6:25 Changement de président à la tête d’Ouvoimoja wa Momojou
HIER Dzaoudzi: La «bande des Microbes» mise hors d’état de nuire
HIER Un fournisseur de bangué écoule 10kg de marchandise en 6 mois: il est en détention provisoire
HIER Organisation de la filière pêche à Bandrélé
HIER Santé bucco-dentaire: ce samedi 1er avril, toutes les infos pour prendre de bonnes habitudes pour vos dents
HIER 29 écoles de Mayotte relèvent le défi «Recylum», pour apporter de l’électricité à des écoles de pays en développement
HIER Mayotte à l’AG de l’Association des Ports des Iles de l’Océan Indien
HIER Théâtre : Ariart propose 3 dates pour « Les dits du bout de l’île »

MAGAZINE
Antea IRD
Nos éponges et crustacés inventoriés par le Muséum National d’Histoire Naturelle


CARNET DE JUSTICE
Une affaire de travail dissimulé à l’allure de poupées russes
Renvoi du procès de Guito pour déboisement au 27 septembre
A sept pour cambrioler une brigade de gendarmerie
Un prisonnier incendiaire non repentant
Plainte MCG-JM Henry contre TV Mafoubouni: Jugement pour injures publiques le 5 avril
La dernière réquisition du procureur Garrigue sur la prise en charge de la délinquance à Mayotte
Arrivée de CASSIOPPEE à Mayotte cette année, mémoire nationale des faits de délinquance
Pris en flagrant délit de trafic de stup, ils continuent à nier


PORTRAITS
Le docteur Mohamed Ahmed Abdou et sa femme
CHM : Départ du Dr Mohamed Ahmed Abdou, président de la CME



Sun Odyssey 45.2

79 000€

Grande maison la Palmeraie

295 000€


LA METEO A 5 JOURS
météo
30°
28°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL