Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Politique


En Marche lance son comité à Mayotte

Publié le mardi 7 novembre 2017 à 5:15
Aucun commentaire

Le parti présidentiel En Marche crée des comités dans chaque département. A Mayotte, Amitat Hariti a été chargée de créer l'antenne locale du parti.

Les cinq membres chargés de construire l'antenne mahoraise d'En Marche

Les cinq membres chargés de construire l’antenne mahoraise d’En Marche autour d’Amitat Hariti

Il y a quelques jours, Aminat Hariti  était nommée référente La République en Marche à Mayotte. Ce lundi, elle a présenté ce qui sera son équipe pour les semaines à venir, le temps de structurer l’antenne locale du parti du Président Emmanuel Macron.

Les sept personnes (voir ci-dessous) forment « l’équipe qui va mener le parti ici à Mayotte » explique Aminat Hariti.
Le rôle de cette équipe sera donc de structurer le parti En Marche dans le département, mais aussi d’organiser des comités de réflexion. « L’idée c’est d’associer la population à la politique locale, qu’ils renouent avec les projets et en soient acteurs » poursuit la responsable locale, apportant une présentation conforme aux consignes nationales. Issus « de la société civile et du monde politique », les membres choisis relèvent d’un « choix fait par rapport à leur expérience, ce qui offre la garantie d’un cadre pour mettre en place les projets ».
En somme, l’organisation du parti à Mayotte se présente exactement de la même manière (et avec les mêmes termes) que la présentation des ministres du gouvernement Philippe.
Concernant les comités locaux, il n’est pas encore décidé s’ils seront présents dans chaque commune, ou s’ils seront créés selon les thématiques de réflexion à mener. Dans tous les cas, leur but sera de « pousser les citoyens à se rassembler dans une structuration logique à l’échelle de Mayotte. Ce sont les citoyens qui donneront le « la » en étant force de propositions. On a souvent fait des reproches aux politiques, on veut inverser la tendance et que les décisions viennent d’en bas ».

Une logique de fonctionnement qui rejoint assez précisément ce qui est mené dans le cadres des Assises de l’Outre mer, mais « sans limite de temps ».
En outre, la participation à ces comités n’imposera pas d’être adhérents du parti. A ce jour, Mayotte compte seulement 128 adhérents répartis en deux comités. « Tout reste donc à construire, d’où l’intérêt de structurer le parti » conclut Amitat Hariti.

Pour l’heure, les sept organisateurs du parti En Marche à Mayotte comptent :
-deux coordinateurs territoriaux : 

Harouna Colo pour la Circonscription Nord

Mouslim Abdourahaman pour la Circonscription Sud.

-cinq responsables pour l’organisation du parti :

Responsable structuration des comités et animation: Hidahya Mahafidhou, élue de Chirongui et présidente du Smiam
Responsable société civile et expérimentations citoyennes: Said Assani, adjoint à Sada et président du CRIJ
Responsable contenu du programme présidentiel et Stratégie politique: Mohamed Moindji, adjoint à Mamoudzou
Responsable communication et événements: Bacar Anlimdine, adjoint à Mamoudzou et président du comité de soutien du sénateur Thani.
Responsable logistique et finances: Chamssidini Boura
Si la parité n’est pas pour l’heure respectée, elle le sera de fait quand chaque membre se verra attribuer un binôme de sexe opposé.
Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
9:45 2ème Journée départementale des familles à Mtsangabeach samedi
9:11 Un nouveau conseil d’administration à Air Mad en vue du mariage avec Air Austral
9:00 La CSSM accompagne les retraités pour l’accès à leurs droits
8:30 Un robot pour le lagon de Mayotte présenté vendredi au CUFR
4:45 Les arts contemporains investissent la Maison du Projet à Kawéni
4:30 Spectacle de marionnettes « Daba, l’enfant qui n’aimait pas l’école » au CUFR
HIER L’abattage des arbres réglementé à Mamoudzou
HIER Lycée de Kahani: les enseignants reconduisent leur droit de retrait
HIER Passation de pouvoir et point d’étape à l’ONF Mayotte

MAGAZINE
Mahamoud Prince Faounia, formée comme agent d'accueil n'a pas de répondu du secteur privé.
Emploi et handicap « Il faut changer les mentalités »


CARNET DE JUSTICE
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat
14 mois ferme requis dans l’affaire des fausses procurations à M’Tsangamouji
Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier
Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi
Petite Terre : un jeune brûlé vif dans des règlements de compte, enquête ouverte pour tentative d’assassinat
Décasage de Bouéni : peine confirmée en appel, la défense se pourvoit en Cassation
Il oublie sa carte d’identité sur le lieu de l’agression et finit au tribunal


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL