Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Economie


Enquête sur les entreprises mahoraises en 2015 : 17% de richesse supplémentaire produite en deux ans

Publié le vendredi 9 février 2018 à 4:45
Aucun commentaire

Si l’INSEE innove cette année en proposant une enquête inédite sur l’économie informelle, elle n’a pas oublié l’économie formelle. Davantage de richesse a été dégagée, au profit des entreprises de plus de 10 salariés.

Jamel Mekkaoui présentait sa 2ème enquête entreprise

Jamel Mekkaoui présentait sa 2ème enquête entreprise

Pas de révélation sensationnelle comme lors de la première enquête où l’on avait appris qu’en 2013, les entreprises mahoraise faisaient deux fois plus de marges qu’en métropole, et qu’après investissement, le profit n’était pas négligeable pour une partie d’entre elles.

Cette enquête sur les entreprises aurait pu être publiée en novembre dernier, « mais nous ne voulions pas brouiller la publication du recensement », indique Jamel Mekkaoui, directeur de l’antenne locale de l’INSEE. Elle porte sur les entreprises dont le siège social est à Mayotte, et sur des données 2015, « nous ne récupérons les liasses fiscales qu’à la fin de l’année suivante, donc fin 2016 », commente Sylvain Daubrée, Responsable de projet à l’INSEE.

2015 pour 2018… Un décalage dans le temps qui n’a pas une aussi grande importance selon Jamel Mekkaoui, « ce sont des données structurelles, l’économie mahoraise bouge peu sur ces aspects ». Mais qui ne permet malgré tout pas d’affiner les données nécessaires aux deux grandes utilisations de cette enquête, que précise Sylvain Daubrée : « Construire les comptes économiques régionaux, un prérequis pour les fonds européens qui demandent un bon PIB par habitant, et une meilleure connaissance de la structure de l’économie mahoraise pour affiner les politiques publiques. » L’enquête sera annuelle dorénavant.

Toujours le commerce en tête

La carrière IBS à Kangani

Le secteur industriel 2ème moteur de richesse

Seul le secteur marchand est intégré à l’enquête, sans les secteurs agricoles et bancaires.

En 2015, 2.360 entreprises connues des services fiscaux exercent à Mayotte, dégageant une valeur ajoutée, c’est à dire une richesse, de 525 millions d’euros, soit 17% de plus qu’en 2013. Le commerce génère le tiers de ce montant, puis vient le secteur industriel, tel que le captage et le traitement des eaux, l’extraction de la pierre, les industries agroalimentaire, le traitement des déchets, et en 3ème position, la construction.

Pour produire cette richesse, les entreprises emploient 11.410 salariés en équivalent temps plein. Quatre entreprises sur dix n’emploient personne. Mais elles sont plus de 50 % à faire travailler entre 1 et 9 personnes, 10 % à en employer entre 10 et 249 et seules 3 entreprises emploient entre 250 et 499 salariés. Il n’y a pas d’entreprise employant 500 salariés ou plus.

Les plus petites trinquent

Une fois les frais de personnels réglés, il reste encore à l’entreprise 40 % de sa valeur ajoutée, notamment utilisée pour acquitter ses impôts, et financer l’investissement, qui s’élève en 2015 à 106 millions d’euros. Il est porté pour plus de la moitié par les secteurs de l’immobilier et des transports. Pour les entreprises de commerce, le taux de marge commerciale s’élève à 26 %.

Difficile d’établir une comparaison avec les chiffres 2013, l’industrie y apparaissant peu développée à l’époque, on peut juste souligner un chiffre : « pour les 1.090 entreprises présentes à la fois en 2013 et en 2015, la valeur ajoutée augmente de 6% ».

Mais avec des disparités : « Il y a autant d’entreprises qui voient leur valeur ajoutée augmenter que d’entreprises qui la voient baisser. Pour 25 % d’entre elles, cette baisse dépasse les 40 %. » Et ce sont les plus petites qui trinquent puisque en deux ans, prés des trois quarts des entreprises sans salarié connaissent une baisse parfois très forte de leur valeur ajoutée. A contrario, 25% des entreprises de plus de 10 salariés voient leur chiffre d’affaire s’accroitre de 40%.

La morale de la fable nous est donné par Jamel Mekkaoui : « Lorsque l’économie se développe, quand on n’est pas structuré, on a du mal à s’en sortir ».

A.P-L.
Lejournaldemayotte.com

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
16:42 Levée de la vigilance-Orage ce mardi à 16h30
15:03 Grève : La FSU assume son mouvement du 22 février
12:44 Plus de 1000 personnes à la manifestation intersyndicale
10:08 Mayotte en vigilance-Orage ce mardi à 10h
4:45 Grève Education: un choc d’investissement, dans le primaire aussi
HIER Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile
HIER Entretien des routes: Mamoudzou a investi 5,7 M€ en 3 ans
HIER Malgré l’absence de ramassage scolaire, le lycée du Nord est ouvert, rappelle son proviseur
HIER Le collectif des citoyens de Mayotte s’associe à la grève du 20 février sur fond de guerre syndicale

MAGAZINE
Les bénévoles décidés à s'investir pour leurs quartiers respectifs
Depuis Bandrajou, la mobilisation populaire contre la délinquance fait tâche d’huile


CARNET DE JUSTICE
Les juristes se mobilisent pour une justice plus proche des « plus défavorisés »
Le voleur récidiviste accuse « Belmondo » et prend 10 mois
Mouvement des magistrats ce jeudi contre les projets de réforme de la Justice
Accident mortel : deux ans avec sursis pour le conducteur fautif
« Look-like », ces escroqueries par centaines qui empoisonnent les compagnies aériennes
Sur Facebook, des gendarmes outragés… par un de leurs collègues
Violences conjugales : des « faits horribles » et « une pression monstrueuse »
Devant les juges, il se touche le sexe et part en prison


PORTRAITS
Joachima salimé portrait
Joachim Salime, une « tête bien faite »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL