Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Politique


Ericka Bareigts au gouvernement: l’ascension d’une femme de l’océan Indien

Publié le vendredi 12 février 2016 à 11:14
Aucun commentaire

Une femme rigoureuse. Tel est le portrait d’Ericka Bareigts dressé par les politiques de tous bords. À 48 ans, elle devient la première Réunionnaise secrétaire d'État dans un gouvernement socialiste.

Ericka Bareigts, la députée réunionnaise qui a défendu l'amendement (crédit photos : JIR)

Ericka Bareigts, la députée réunionnaise devenue secrétaire d’Etat
(crédit photos : JIR)

La carrière et l’engagement d’Ericka Bareigts ont été marqués par la fidélité à son parti mais aussi par sa rigueur, sa ténacité et son courage. «C’est une personne méthodique, rigoureuse… On n’improvise pas avec elle. Elle va au fond des dossiers. Elle est ambitieuse mais dans le bon sens du terme. Elle avance en montrant qu’elle est capable. C’est quelqu’un qui écoute et qui décide après». L’entourage d’Ericka Bareigts ne tarit pas d’éloges sur elle.

Sa famille, ses amis, tout le monde a toujours pensé qu’elle irait loin. Née en 1967 à Saint-Denis, Ericka Couderc a fait ses études au lycée du Butor à Saint-Denis, puis à la Sorbonne à Paris. Diplômée en droit des Affaires internationales, elle est titulaire aussi d’un DESS en droit des affaires. C’est en mars 1986 qu’elle a intégré le PS. Elle deviendra Mme Bertrand Bareigts en janvier 1993. Militante de base au Parti socialiste, elle est nommée ensuite secrétaire de section et accède à la responsabilité d’élue au conseil fédéral avant d’être nommée au conseil national du PS.

Madame «premières fois»

De 1998 à 2004, on la retrouve au conseil général comme responsable de l’aide sociale, puis des personnes âgées, des handicapés et de la santé publique. Elle y travaille, entre autres, à la mise en place de la Couverture Maladie Universelle (CMU), puis à l’instauration de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). 4 ans plus tard, elle figure sur la liste de Gilbert Annette est aux élections municipales, à Saint-Denis. Le socialiste remporte le scrutin au 2nd tour. La jeune femme devient deuxième adjointe au maire. Et prône notamment l’enseignement de l’anglais en grande section de maternelle.

30 ans après son entrée au PS Ericka Bareigts devient membre du gouvernement (Photo: JIR)

30 ans après son entrée au PS Ericka Bareigts devient membre du gouvernement (Photo: JIR)

En 2008, elle devient présidente de la Cinor (Communaute Intercommunale du NOrd de la Réunion), l’interco’ de Saint-Denis. Elle est la première femme réunionnaise à diriger une communauté d’agglomération. En 2009, si elle trébuche aux élections européennes, elle ne va pas tarder à prendre une nouvelle dimension.

Une femme qui sait s’entourer

Elue conseillère régionale en 2010, elle devient en juin 2012 la première femme députée de la 1ère circonscription de La Réunion. Trois ans et huit mois plus tard, la voici propulsée au gouvernement.

Dans l’opinion publique réunionnaise, le parcours de la Dionysienne est associé au «pistonnage» par Gilbert Annette. Elle fut en effet sa belle-fille, le maire de Saint-Denis ayant vécu avec la mère d’Ericka Bareigts. Ce lien lui avait valu une campagne d’insultes et de calomnies lors de la campagne des législatives en 2012.

Ericka Bareigts avec le député de Mayotte Ibrahim  Aboubacar lors d'une rencontre avec le ministre Kanner en septembre dernier

Ericka Bareigts avec le député de Mayotte Ibrahim Aboubacar lors d’une rencontre avec le ministre Kanner en septembre dernier

Aidée ou non par Gilbert Annette, Ericka Bareigts a fait son chemin, une qu’elle l’a toujours jugée normale. «J’ai beaucoup investi. J’ai été élue par la population… C’est un travail de longue haleine que j’ai voulu, que j’ai réfléchi. J’ai su m’entourer de gens de valeur, avec de la morale et des principes», confiait-elle à nos confrères du JIR, au lendemain de sa victoire aux législatives.

Vie chère et égalité

Pendant son mandat, son cheval de bataille a été la lutte contre la vie chère… Elle a travaillé pour la mise en place d’une liste de produits de première nécessité aux mêmes prix qu’en métropole. Elle s’est battue pour les mutations des Ultramarins réunionnais dans leur pays d’origine. Elle a milité pour que la communauté indienne de La Réunion ait un jour férié, un projet qui lui a valu des critiques. Elle a aussi soutenu les «enfants de la Creuse» dans leur combat pour leur reconnaissance.

Celle qui ne se reconnaît pas dans la France de Nadine Morano tient tête à ses adversaires et vient d’avoir la reconnaissance de François Hollande qu’elle a récemment accompagné en Inde. Cette fois, elle devient membre du gouvernement. Une consécration, une fierté pour La Réunion. Avec cette nomination, une nouvelle vie commence pour cette fine politique par ailleurs mère de deux filles de 15 et 18 ans, et passionnée de natation et de tennis. Son dossier: l’égalité réelle, pour mettre sur les rails cette promesse d’une relation nouvelle entre la métropole et ses Outre-mer.

RR, le JDM
Avec le JIR

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
HIER Assises des Outre-mer : 5 réunions publiques
HIER Coupure d’eau en Petite Terre et à Chirongui cette semaine
HIER Rencontre franco-comorienne : réunion préparatoire vendredi dernier
HIER Les communes habilitées à mener des opérations de 1er numérotage
HIER Mayco: poursuite de la grève « sous une autre forme »
4 jours Le parcours toujours piégé des trottoirs et caniveaux de Mamoudzou
4 jours Conférence sur la flore de Mayotte pour les 10 ans du Conservatoire Botanique National des Mascarins
4 jours 1er Salon des cocos et bacocos le 4 janvier
4 jours La FSU et l’UNEF majoritaires à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation Réunion-Mayotte

MAGAZINE
Gandhi
Initiation à la non-violence au CUFR


CARNET DE JUSTICE
Kwassas : 40 affaires pénales prennent un tour diplomatique
Affaire de kwassa : tous les détenus remis en liberté dans l’attente du procès
« Dysfonctionnements » dans une affaire de kwassa
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou
Fausses procurations, les trois condamnés font appel
Une fillette martyrisée chez sa tante
14 000€ détournés d’une association de parents d’élèves


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL