Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Environnement


Hawa Mayotte arrive en ligne pour nous informer sur l’air qu’on respire

Publié le jeudi 18 mai 2017 à 17:22
Aucun commentaire

Depuis un an et demi, l’association Hawa analyse l’air et donc les polluants que l’on respire. Particules fines, dioxyde d’azote ou de souffre… Les informations sont à présent disponibles en ligne. Sachez que l’indice de la qualité de l’air à Mayotte est de 4.

Le 1er site d'Hawa Mayotte

Le 1er site d’Hawa Mayotte

Et si nous connaissions en temps réel la qualité de l’air que nous respirons? Nous n’en sommes pas encore là mais l’association Hawa Mayotte, agréée par le ministère de l’Environnement pour la surveillance de la qualité de l’air (AASQA) à Mayotte, lance un site internet (www.hawa-mayotte.fr), et c’est déjà un premier pas. «L’objectif est bien sûr de faciliter l’accès à l’information, pour l’instant générale, sur la qualité de l’air», explique Bruno Brouard-Foster, le directeur d’Hawa Mayotte.

Le site propose plusieurs rubriques pour répondre à nos interrogations, avec beaucoup de données générales sur l’air, la pollution, les effets de la météo, mais aussi les conséquences sur notre santé d’un air de mauvaise qualité, particulièrement pour les personnes les plus fragiles. Et à regarder la liste, on comprend que la qualité de l’air n’est pas à prendre à la légère: asthme, toux, rhinites, angines, bronchiolite, douleur thoracique, insuffisance respiratoire, maladies cardio-vasculaires, cancers et même infertilité… l’air joue un rôle majeur sur notre santé.

Le laboratoire mobile pour mesurer la qualité de l'air de l'association Hawa Mayotte (Photo: Hawa)

Le laboratoire mobile pour mesurer la qualité de l’air de l’association Hawa Mayotte (Photo: Hawa)

Hawa nous apprend également la liste des 4 polluants réglementés dans le cadre d’une surveillance de la qualité de l’air. Il y a les particules fines liées aux transports, aux brûlages et aux activités industrielles comme les carrières et les chantiers, mais aussi celles qui sont liées aux réactions chimiques dans l’atmosphère et aux transferts de pollution sur de grandes distances. Les autres polluants sont le dioxyde d’azote, lui aussi lié à la circulation et au brûlage des déchets, l’ozone et le dioxyde de soufre d’origine industrielle. La combinaison de ces 4 éléments forment l’indice ATMO. C’est lui dont on entend parler lors des pics de pollution en métropole. Sur une échelle de 1 (très bon) à 10 (très mauvais), il définit la qualité de l’air que nous respirons.

Une qualité de l’air de 4

Cet indice national existe depuis 1995 mais il n’est calculé obligatoirement au quotidien pour les agglomérations supérieures à 100.000 habitants. Pour les agglomérations plus petites, un indice de qualité de l’air (IQA) peut tout de même être établi. Pour les méthodes de calculs, on vous laisse vous reporter au site d’Hawa.

Alors, il est comment notre air? «Sur la première moyenne annuelle que nous avons établi sur 10 sites, nous avons actuellement un IQA de 4 qui est donc bon pour l’ensemble de l’île,», précise Bruno Brouard-Foster. Cet indice porte sur la présence de dioxyde d’azote, de souffre, d’ozone et de benzène. «Concernant les particules fines, nous avons un seul point de mesure avec la remorque mobile à Kawéni nord. Là, on peut dire qu’entre 6 et 8 heures, puis le soir et parfois le midi, on a des pics qui peuvent être 10 plus élevés que la nuit, mais selon les critères de seuil d’alerte, calculés en moyenne journalière, on reste en-dessous».

A terme, 5 stations de mesures

hawa-mayotteHawa a reçu son premier laboratoire mobile d’analyse en mai 2016, suivi d’autres capteurs, qui permettent la réalisation de campagnes d’évaluation. Une 2e station mobile devrait arriver d’ici à la fin de l’année, qui se transformera peut-être en 1er point fixe de mesure. «A terme, d’ici 5 à 10 ans, Mayotte disposera probablement de 3 stations fixes de mesure de la qualité de l’air et de 2 moyens mobiles. A titre de comparaison, La Réunion où le dispositif est en place depuis 18 ans, il y a 15 stations fixes et 5 remorques mobiles. Nous n’avons pas encore 2 ans», note Bruno Brouard-Foster.

Dans les prochains mois, le site internet d’Hawa va donc mettre à disposition les résultats de ses premières données sur Mayotte. Et pour les infos en temps réels, encore un peu de patience. Mais la perspective est bel et bien lancée.

RR
www.lejournaldemayotte.com

 

Tagged under , , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
15:42 Perquisition à la mairie de Mamoudzou
12:50 Enquête bouclée et flagrants délits cette semaine à Mamoudzou
11:01 Démenti sur les coupures d’eau à Sada
7:40 Fausses procurations, les trois condamnés font appel
4:45 Appel à manifestation contre les rythmes scolaires le 28 novembre
4:30 MS Boudicca, le retour
HIER Coupure d’eau en cours à Combani et Miréréni
HIER Stabilité des prix à Mayotte en octobre, hausse des carburants et baisse de l’aérien
HIER Un doute sur l’heure de sa naissance empêche son procès

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Perquisition à la mairie de Mamoudzou
Fausses procurations, les trois condamnés font appel
Une fillette martyrisée chez sa tante
14 000€ détournés d’une association de parents d’élèves
Le trentenaire poursuivi pour atteinte sexuelle sur mineur prend un an avec sursis
Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL