Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Il traîte des gendarmes de « macaques » et joue son emploi au tribunal

Publié le mercredi 11 octobre 2017 à 12:18
Aucun commentaire

Un employé de l'aéroport était poursuivi pour des outrages sur deux gendarmes mahorais. Condamné, il risque désormais de perdre son emploi.

Barre tribunal MamoudzouMalgré quatre témoignages à charge, le prévenu s’est muré dans le déni ce mercredi au tribunal.

Le 17 novembre 2016, le jeune homme manifeste avec d’autres jeunes lors de l’inauguration de la MJC de Sada, reprochant à la municipalité que les jeunes de la commune n’aient « pas été associés » au projet.

Alors que les manifestants tentent d’empêcher la délégation officielle d’accéder à la MJC, les gendarmes se positionnent pour les faire reculer et prévenir tout débordement. Face à eux, un jeune homme se montre particulièrement nerveux. Dès lors, deux versions s’opposent. La première, celle qui mène au tribunal, c’est celle de deux gendarmes mahorais qui affirment avoir été copieusement injuriés et menacés par ce manifestant. « Pauvres macaques », « idiots de gendarmes » font partie des injures. Les menaces sont plus violentes. « Si je te croise en dehors de ton service, je te fais la peau, je te sors les tripes ».

Des propos en partie corroborés par le témoignage de deux policiers municipaux présents ce jour-là.
Malgré cela, le prévenu nie farouchement. « J’étais agité, mais à aucun moment je n’ai formulé de menaces ou d’insultes, les gendarmes sont là pour maintenir l’ordre, je ne vois pas pourquoi je m’en prendrais à eux. Si j’avais quelque-chose à reprocher, c’était à la municipalité »

Chacun des deux gendarmes s’est constitué partie civile et réclame 2000€ de dommages et intérêts.
La substitut du procureur réclame 6 mois de prison avec sursis, et dénonce « la mauvaise foi » du prévenu.
Elle avance son seul antécédent connu : la semaine précédente, il comparaissait pour n’avoir pas payé 2000€ de dette à la SNCF. La veille de l’audience, il versait 50€. Pourtant, il était supposé pouvoir rembourser plus vite selon le parquet qui note que l’homme travaille à l’aéroport.
Un poste qui nécessite un agrément de la préfecture, que le parquet s’engage à « lui faire retirer » en cas de condamnation.

Une condamnation qui est tombée durement, puisque le prévenu écope de 6 mois de prison avec sursis, et 750€ de dommages et intérêts pour chacun des deux gendarmes. L’avenir de son emploi est désormais entre les mains de la préfecture.

Y.D.

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
18:10 Perturbations eau potable au sud et Centre : retour progressif à la normale
9:50 Perturbations sur le réseau de distribution d’eau potable dans le centre et le sud
7:53 Fin de la vigilance Orage à 7h ce dimanche
HIER Mayotte reste en vigilance Orage ce samedi à 16h
HIER Air Austral cloué au sol : les vacances se font attendre
HIER Perturbations de la distribution d’eau potable à Mtsamoudou et Dapani
HIER Maintien de la vigilance Orage ce samedi avec une accentuation du phénomène ce soir
2 jours Le Vautour Club de Labattoir tient son AG dimanche
3 jours Distribution de cadeaux de Noël aux enfants hospitalisés

MAGAZINE
Gandhi
Initiation à la non-violence au CUFR


CARNET DE JUSTICE
Le voleur de Bouéni « réalise que la prison, c’est difficile »
Séquestré pour une dette de 300€
Confondu par son ADN, le voleur récidiviste repart à Majicavo
Kwassas : 40 affaires pénales prennent un tour diplomatique
Affaire de kwassa : tous les détenus remis en liberté dans l’attente du procès
« Dysfonctionnements » dans une affaire de kwassa
Entre décasages et solidarité active, le « paradoxe Bouéni »
Perquisition à la mairie de Mamoudzou


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
28°
26°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL