Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Justice


Il vivait avec l’identité d’un autre

Publié le jeudi 11 septembre 2014 à 12:53
Aucun commentaire

CARNET DE JUSTICE DU JDM. Dérober les pièces d’identité de quelqu’un d’autre, à Mayotte, cela permet souvent à des personnes en situation irrégulière de tenter de quitter notre département. Mais pas pour Majani. Il vivait paisiblement à Mayotte en se faisant appeler Maoulida, du nom de celui dont il s’était approprié la carte nationale d’identité.

Salle TGI Code pénalA partir de janvier 2010, le faux Maoulida s’installe dans le 101e département et fait prospérer ses petites affaires. Il monte ainsi une entreprise pour faire le commerce de songe et comme il est amené à circuler dans le département, il en profite pour faire office de taxi.

Malheureusement pour lui, l’usurpation d’identité va surgir au grand jour presque par hasard. Le véritable Maoulida se présente en mai dernier dans une auto-école pour passer son permis de conduire. A sa grande surprise, on lui répond alors que cette inscription est impossible: il est déjà identifié comme détenteur d’un permis à la préfecture de Mayotte. L’usurpé porte plainte et rapidement, les enquêteurs identifient son faux-jumeau et l’interpellent au volant de son «taxi».

Tous les documents d’un citoyen ordinaire

Et toute la vie de Majani apparaît alors clairement. Lors de la perquisition qui va suivre, on découvre sa carte électorale, son carnet de santé, des attestations de stage à la CCI, sa patente, l’immatriculation INSEE de son entreprise… Les enquêteurs mettent même la main sur son attestation de recensement. Bref, le faux Maoulida est en possession de tous les documents d’un citoyen ordinaire qui a monté une entreprise, à ce détail près, qu’évidemment, il ne pouvait prétendre à rien de tout cela. Le vrai Maoulida est de nationalité française tandis que Majani est Comorien.

Une partie de l’histoire reste floue : Majani a-t-il acheté ces documents moyennant 3.000 euros à une victime pas si innocente, comme il l’affirme. Ou a-t-il dérobé ces papiers comme continue de le maintenir Maoulida ? Le tribunal ne parviendra pas à trancher.

1 an de prison avec sursis

Le vrai Majani, qui possédait également des documents sous 4 autres identités, est condamné à un an de prison avec sursis et à une interdiction de territoire français pour 3 ans. Une peine qui lui sera signifié si, un jour, il se fait à nouveau coincer par les forces de l’ordre. Car Majani ne s’est pas présenté à l’audience ce mercredi. Peut-être vous a-t-il déjà transporté dans son nouveau taxi, évidemment avec un nouveau nom.
RR
Le Journal de Mayotte

Tagged under , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
8:40 Issouf Madi Moula, numéro 1 du PS de Mayotte condamné à deux ans ferme
HIER La retenue de Dzoumogné reprend des couleurs
HIER « Jeter ses déchets c’est déjà un choix »
HIER Déblocage de l’accès du port de Longoni
HIER 2ème Journée départementale des familles à Mtsangabeach samedi
HIER Un nouveau conseil d’administration à Air Mad en vue du mariage avec Air Austral
HIER La CSSM accompagne les retraités pour l’accès à leurs droits
HIER Un robot pour le lagon de Mayotte présenté vendredi au CUFR
HIER Les arts contemporains investissent la Maison du Projet à Kawéni

MAGAZINE
L'économie circulaire expliquée en un schéma
« Jeter ses déchets c’est déjà un choix »


CARNET DE JUSTICE
Un trentenaire abuse d’une fillette de 13 ans et risque une amende
Des témoignages d’attouchements sexuels au collège de Doujani étouffés par le vice-rectorat
14 mois ferme requis dans l’affaire des fausses procurations à M’Tsangamouji
Le procès pour outrages présumés sur Facebook renvoyé au 17 janvier
Trois pilotes de kwassa condamnés ce lundi
Petite Terre : un jeune brûlé vif dans des règlements de compte, enquête ouverte pour tentative d’assassinat
Décasage de Bouéni : peine confirmée en appel, la défense se pourvoit en Cassation
Il oublie sa carte d’identité sur le lieu de l’agression et finit au tribunal


PORTRAITS
Baco
Baco, privé de logement, squatte depuis 5 ans un bâtiment municipal



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL