Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport


Aérien


Il y a 40 ans, le début de la ligne régulière entre Mayotte et La Réunion

Publié le mardi 8 août 2017 à 15:26
Aucun commentaire

Il fallait à l’époque 5h15 de vol pour relier les deux îles. Réunion Air Service, puis Air Réunion et finalement Air Austral ont peu à peu réduit les temps de vol vers les standards que l’on connaît aujourd’hui.

Le B787-8 'Dreamliner"

Le B787-8 ‘Dreamliner » aux couleurs de la Passe en S

C’était le 8 août 1977. Le Hawker Siddeley 748 de 32 sièges de Réunion Air Service se pose sur la piste de Pamandzi, après 5h15 de vol. Ses 28 passagers ont inauguré la 1ère desserte aérienne entre La Réunion et Mayotte assurée par une compagnie civile régulière. En 1990, c’est au moyen d’un Fokker 28, que Réunion Air Service devenu Air Austral assure la liaison. 40 ans après Air Austral opère cette liaison essentielle à raison de 10 vols semaine toute l’année sans interruption.

En 1977, le temps de vol est donc très long. Il faut attendre mai 1988, 10 ans plus tard, pour réduire ce voyage à 2h15. Réunion Air Service rebaptisée Air Réunion remplace le HS 748 par un Fokker 28 de 50 sièges. Mais, l’avion se révèle peu adapté à la desserte.
Le 14 novembre 1990, Air Austral voit le jour avec comme objectif prioritaire, la desserte de Mayotte.

avion-air-australTrès rapidement, la ligne Réunion-Mayotte connaît un développement rapide. Air Austral met alors en service son premier Boeing 737-500 de 90 sièges qui permet de relier la Réunion à Mayotte en seulement 2h05. En six mois, le trafic fait un bon de 30%. Fin 1994, Air Austral remplace son Fokker 28 hérité d’Air Réunion, par un deuxième Boeing 737 de type 300.

La seule liaison quotidienne

Dès avril 1996, la fréquence de la ligne Réunion-Mayotte passe à un vol quotidien. En novembre 1997, la flotte d’Air Austral s’enrichira d’un troisième Boeing, de type «Quick Change», capable de transporter 133 passagers ou 18 tonnes de fret.
L’appareil répondra ainsi à une forte demande de transport de fret en très forte croissance à Mayotte.

En 2011, Air Austral avait acheté un B 777-200LR qui devait assurer les liaisons directes... revendu lors du Plan d'Affaires

En 2011, Air Austral avait acheté un B 777-200LR qui devait assurer les liaisons directes… Peu adapté, il a été revendu

40 ans plus tard, Air Austral reste la seule compagnie à desservir quotidiennement Mayotte. Un voire 2 vols par jour sont désormais opérés au moyen d’un appareil de dernière génération, le Boeing 787-8, Dreamliner, qui affiche sur ses dérives les paysages emblématique du 101ème département français.

Un gros porteur depuis 2005

L’histoire d’Air Austral a pris une dimension nouvelle à Mayotte en 2005, avec l’arrivée d’un gros porteur, le Boeing 777-200ER, baptisé «Caribou». Il s’agissait du 1er gros porteur de la compagnie qui reliait Mayotte à la Métropole en passant par La Réunion. Afin de répondre à une forte demande de la population mahoraise, la compagnie réunionnaise à pris possession de deux Boeing 777-200LR, dont le premier exemplaire se posera à Mayotte le 26 août 2011 après un vol de convoyage non-stop de 18h30 depuis l’usine de Seattle.
Mais, là encore, cet avion, destiné à la liaison directe Mayotte-Paris, se révéla peu adapté à la desserte de la ligne.

C’est en mai 2016, avec l’arrivée de ses deux Boeing 787-8, Dreamliner, qu’Air Austral révolutionna l’ère du long courrier au départ de Mayotte. Le 10 juin 2016, Air Austral devint ainsi la première compagnie à desservir de façon régulière la Métropole depuis Mayotte en vol direct. Un vol de 9 heures, 3 voire 4 fois par semaine, pouvant transporter 232 passagers.

PM
www.lejournaldemayotte.com

Tagged under , , ,
Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
21:38 La gendarmerie débloque le dépôt Total de Longoni, 10 camions-citernes quittent les lieux
HIER Mise en place de la retraite complémentaire à Mayotte : partenaires sociaux et parlementaires au travail
HIER Bourse aux vêtements à Bandraboua: après la collecte, la revente le mardi 22 août
HIER Grève chez Total : le coordinateur national FO écrit à la direction du groupe
HIER Grève à Total : le MEDEF demande des mesures pour les entreprises au préfet
2 jours Grève à Total : toujours l’impasse
2 jours Une assemblée plénière du Conseil département lundi prochain
2 jours Le conflit Total entre dans sa 2e semaine : le point sur les arrêtés préfectoraux
2 jours Le Département défend le recrutement du directeur de la MDPH

MAGAZINE
Dans le lagon de Mayotte (Photo: Bruno Garel/gence française de la biodiversité)
A l’eau ! 6e édition de l’opération «Premières bulles au pays du corail»


CARNET DE JUSTICE
Peines de prison avec sursis pour les habitants-justiciers de Chiconi : Indignation du Collectif
Quand la drogue tourne la tête des policiers
Un jeune de 15 ans incarcéré à Majicavo pour des coups de couteau sur un élève
Lynchage autour d’un barrage, les accusés multirécidivistes quasiment indifférents à la barre
Chambre des métiers: le président Salim Soumaila conforté par un jugement de la Cour administrative d’appel
Détournement de 170.000€ : Le directeur du bureau de Poste n’ira pas en prison
Le tir de l’ancien militaire blessant une jeune fille lui vaut un an de prison avec sursis et de fortes amendes
Cambriolage de Kwezi TV : grosse médiatisation mais petit procès


PORTRAITS
Bacheliers mentions 2017 VR
Mentions au Bac : bienvenu en terre de réussite, dont un 1er inscrit à Sciences Po Paris



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
24°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL